Offre légale : l'Hadopi veut savoir ce qui cloche ou pas

Le par  |  25 commentaire(s)
Hadopi-logo

La Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet veut connaître les freins et leviers de la consommation de biens culturels en ligne.

Hadopi-logoLes opposants à la loi dite Hadopi mettent souvent en avant des études selon lesquelles ceux qui téléchargent illégalement sont aussi ceux qui achètent le plus... légalement. Quoi qu'il en soit, la Haute Autorité continue de se poser des questions dans le cadre de sa mission qui vise également à la promotion des usages licites.

Elle a ainsi décidé de commander une enquête afin " d'identifier et analyser en profondeur " les " freins et les leviers à la consommation licite de biens culturels numériques ". Cette enquête sera de nature qualitative ( groupes de discussion ) et quantitative ( en ligne ) auprès des internautes français.

Parue en début de mois au bulletin officiel des annonces des marchés publics, l'annonce évoque un marché pour une durée de six mois à compter de septembre avec un montant maximum fixé à 80 000 euros ( H.T ).

Rappelons que par décret, l'Hadopi doit publier divers indicateurs dont notamment les " facteurs favorisant ou " faisant obstacle " à la consommation numérique légale.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #821821
Les freins à la consommation licite de biens culturels numériques? Je vous donne deux indices; le prix trop élevé et les DRMs à la con.
Le #821841
cbrunos
tu crois franchement qu'ils ne le savent pas
veulent juste pas l'admettre
Le #821851
Sans oublier le contenu merdique de ces "biens" numériques...
<img src="/img/emo/cool.gif" alt="8:" />
Le #821861
'' Je vous donne deux indices; le prix trop élevé et les DRMs à la con.''
le prix n'est pas si élevé que cela : un film à 5 € n'est pas hors de prix si on le compare au prix d'une place de ciné.
Les Drm sont en effet plus problématique principalement parce qu'il y a des problèmes d'interopérabilité entre les différents reader. Dans tous les cas c'est peu probable que dans le futur les Drm disparaissent, sinon on retrouverai en téléchargement rapidement l'ensemble des contenus (certes c'est déjà le cas).
Pour moi le manque de contenu est le plus problématique, si on recherche une référence donnée bien souvent elle n'est pas disponible et cela c'est trés pénible.
Et puis il est aussi possible de créer des formules d'abonnement, j'ai ce cas pour les revues électroniques et je trouve cela trés bien, mais il ne faut pas rèver le tout gratuit n'est pas viable, une chanson ou un film coute de l'argent à le produire, et ne sera donc jamais gratuit légalement en téléchargement.
Le #821881
Prix,
Culture au rabais, musique et films de merde, DRM.

D'autres questions ?
Le #821891
@Remic
"le prix n'est pas si élevé que cela : un film à 5 € n'est pas hors de prix si on le compare au prix d'une place de ciné."

Sauf que la qualité est loin d'être la même entre un grand écran (en 3D éventuellement) et la sono au cinéma, et un poste de TV.
De même la qualité d'un fichier audio mp3 en ligne et un CD en wav.
Pour les DRM normalement selon la DADVSI ils devaient être "négociés".
En fait il n'en est rien because la DADVSI n'est pas appliquée.

Le gros problème en fait c'est que les majors veulent maintenir, et même augmenter, leur chiffre d'affaire et donc vendre les musiques en ligne aussi chères que le CD.
Tant qu'il auront ce raisonnement la vente en ligne aura des problèmes.

Ou est-ce que ça cloche? lire ici : http://www.bhmag.fr/tests-dossiers/scandale-fichiers-audios-haute-definition-13193

Le #821921
J'étais un gros acheteur de 33 tours et de CD, mais je n'ai presque jamais téléchargé.

Quand j'entrais dans un magasin, j'avais déjà le plaisir de me promener dans les rayons, de faire des découvertes, que je n'ai pas sur internet où il faut soit savoir ce qu'on cherche, soit choisir parmi une liste de promotions trop petite.

En magasin, j'ai plus d'informations que sur internet. Non, seulement, il y a les pochettes avec un grand texte au dos (surtout pour les 33 tours), mais en plus, il y a la proximité des autres disques qui donnent un point de comparaison.

En plus sur internet, il y a le stress du téléchargement. Souvent il y a des problèmes techniques. Si ça ne marche pas, comment me faire rembourser ?

Le paiment sur internet est une autre source de stress. Il faudrait avoir des cartes de crédit temporaires qui ont un montant maximum que je fixe à l'avance, afin de n'avoir qu'un risque très faible en cas de vol.

Enfin, si je ne peux pas copier la musique sur mon téléphone MP3 actuel, et sur les quelques autres que que j'aurais dans les dix ans à venir, ça ne vaut pas le coup.

Le #821961

veut connaître les freins et leviers
de la consommation de biens
culturels en ligne.



Une petite piste :

Les biens culturels ne sont pas une nécessité. Et par ces temps de crise et de chômage ...
Le #821971
@Remic "le prix n'est pas si élevé que cela : un film à 5 € n'est pas hors de prix si on le compare au prix d'une place de ciné."

Sauf que le "concurent" de la VOD, c'est pas le ciné, mais plutot les DVD (à cause du décalage des sorties)

Du coup d'un coté, t'as des offres de location illimié à 10 / 15 € / mois, et de l'autre, t'as des offres à 5 € pièces.....

LEs principaux soucis c'est:
- le prix (plus cher que l'équivalent physique)
- le coté "pas pratique" des DRM en tout genre
- le catalogue réduit
- les délais de sortis

En gros, c'est simple, ils essayent de gagner encore plus, en fournissant "moins".... Forcement ça marche pas.



Le #821981
"En plus sur internet, il y a le stress du téléchargement. Souvent il y a des problèmes techniques. Si ça ne marche pas, comment me faire rembourser ?"

Et si un cd marche pas chez toi car rayé, tu auras beaucoup de mal à avoir gain de cause. Le problème est le même.

"Le paiment sur internet est une autre source de stress. Il faudrait avoir des cartes de crédit temporaires qui ont un montant maximum que je fixe à l'avance, afin de n'avoir qu'un risque très faible en cas de vol."

Ça existe déjà. J'utilise la e-carte bleue du lcl mais je suppose que d'autre banque le proposent aussi.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]