Hadopi : les gros chiffres du téléchargement et streaming illégal

Le par  |  2 commentaire(s)
IDATE-principaux-sites-referencement-streaming

La Hadopi publie une étude de l'IDATE sur le modèle économique des sites de streaming ou de téléchargement direct de contenus illicites.

Cette étude est celle des gros chiffres. Elle estime en effet - sur la base de simulations - que les revenus captés par les sites de streaming et de téléchargement direct mettant à disposition du contenu illégal ( musiques et vidéos ) représentaient de l'ordre de 52 à 71 millions d'euros sur un an en France ( entre 2010-2011 ).

Les principaux bénéficiaires seraient les sites de streaming ( entre 40,9 et 58,5 millions d'euros ), devant les sites de téléchargement direct ( entre 11,7 et 18,36 millions d'euros ) et les sites de référencement ( entre 6,2 et 7,33 millions d'euros ).

D'après l'étude, les plus gros sites de streaming illégal généraient début 2011 près de 2 à 3 millions d'euros par mois en France, et 1 à 2 millions d'euros par mois pour un gros site de téléchargement direct. De l'ordre de 300 000 euros par mois pour les principaux sites de référencement.

IDATE-principaux-sites-referencement-streamingCes montants sont mis en perspective avec le marché légal de la vidéo et ses 68 millions d'euros en 2010, et celui de la musique pour 109 millions d'euros. Soit au total, 177 millions d'euros en France en 2010.

Avec ces estimations, le marché de l'illégal en France ( streaming et téléchargement direct ) représenterait donc près d'un tiers du marché légal. Du moins pour des estimations datées d'avant la fermeture de MegaUpload opérée par les autorités US en janvier 2012 et l'impact qui a suivi sur de très nombreux sites.

La Hadopi va se servir de cette étude dans le cadre des travaux de sa mission sur le streaming et le téléchargement direct de contenus illicites. L'IDATE précise que la méthodologie et les résultats obtenus sont de sa seule responsabilité et n'engagent pas la Haute Autorité.

L'étude rend compte des intermédiaires et des moyens de financement utilisés ( publicité, annonceurs spécifiques, abonnements... ). À n'en pas douter, les prochaines cibles d'une action contre le téléchargement direct et le streaming illégal.

Reste qu'avec des estimations et autres simulations, l'étude déjà relativement complexe paraît également fragile.


Consulter l'étude complète ( PDF )
Note de synthèse ( PDF )

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #943671
Ne me dites pas qu'on paie des couillons à faire ce genre de recherche qui ne sert strictement à rien ?! Dites-moi non pour me rassurer s'il vous plaît !
Le #943701
Pour savoir cela il faudrait savoir qui à commander l'étude.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]