Hitachi expérimente le paiement biométrique

Le par  |  7 commentaire(s)
hitachi-logo.png

Fini les cartes de credits, les chéquiers et les espèces, plus de perte, plus de stress, Hitachi propose de régler ses achats avec...son doigt.

Hitachi logo pngLa société japonaise Hitachi vient en effet d'annoncer qu’elle comptait expérimenter un nouveau système de paiement avec 200 de ses salariés en septembre prochain. Ce nouveau dispositif s’appuie sur la technologie biométrique, qui trouve son application principale dans le domaine de la sécurité. On connaît d'ores et déjà l’identification de l’iris mais aussi des empreintes digitale ou bien encore de la voix.
Ce nouveau système mis en place avec la société de crédit JBC, propose aujourd’hui de régler ses achats grâce à l'identification du réseau vasculaire du doigt. En effet, d’après Hitachi, celui-ci serait unique pour chaque individu mais également invariable et impossible à reproduire.

Ce système, à la fois carte bancaire et porte monnaie électronique, permet au propriétaire d'une carte JBC de payer en plaçant son doigt au dessus d’un lecteur, sans contact. Celui-ci captera l’image de son réseau veineux et la transmettra par liaison informatique. Une fois les informations biométriques vérifiées avec la base de données JBC, le montant des achats sera débité du compte associé au doigt. Dans le cas contraire, si les données ne concordent pas ou sont introuvables, la transaction sera refusée.

Ce nouveau système offre un double avantage, d’une part l’utilisateur n’a plus à se promener avec sa carte de crédit, son chéquier ou bien encore avec des espèces au fond de la poche. Plus de perte, plus de vols et donc moins de stress. Par ailleurs, grâce au système biométrique, la sécurité est renforcée comme le souligne le groupe Hitachi, "L'usage de plus en plus fréquent des cartes de crédit pousse les organismes financiers à mettre en oeuvre des systèmes de sécurité fiables basés sur la biométrie pour lutter contre les fraudes".
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #178539
A lire votre article, il semble que l'utilisation de la biométrie ne présente que des avantages...

Il y a pourtant énormement de question d'ordre éthique et du respect des libertés individuelles que les dérives d'un tel système peuvent engendrer.


Encore trop peu nombreux sont ceux qui comprennent le danger à venir pour les libertés.
Le #178544
Le coté éthique et individuel de la chose est une question intéressante, mais c'est quasiment une première de voir qu'une méthode biométrique apporte quelque chose à l'utilisateur !

En effet le plus souvent ca apporte surtout de la sécurité (et encore, mais c'est un autre sujet) pour l'organisme / société... et apporte uniquement de la contrainte à la personne.

Cette fois, la personne gagne enfin quelque chose : protéger ses finances !

Du coup, le coté éthique est un peu en retrait je trouve.

Ceci dit, maintenant faut voir le cote pratique :
je pense par exemple au fait de pouvoir passer sa carte a une connaissance pour faire effectuer une transaction est une pratique courante, juste impossible avec un système biométrique.
Le #178549
@Theintruder "Cette fois, la personne gagne enfin quelque chose : protéger ses finances !"

Bah non, car les données biométriques peuvent être volées et utilisées à son insu, et à la différence d'une carte par exemple, la personne ne pourra pas en changer, une fois dans la nature, il l'a bien profond....
Le #178550
Super! C'est la fin des vol de CB.
Désormais on vous coupera un doigt, une main, on vous arrachera un oeil.
Le #178559
très bonne remarque prommix.


Comme on peut le constater à travers l'histoire, au fur et à mesure que les mesures de sécurités se durcissent, les attaques envers celles-ci aussi.

Pour exemple, les vols de voitures :
Début du siècle dernier : pas de clé pas de fermeture, la voiture était volée, sans casse ni violence.
Milieu du siècle : juste des clés, pas de systèmes antivols complexe : la voiture était volée en cassant la vitre
Fin du siècles : anti-démarrage codés, atnivols complese : car jacking avec violence sur les conducteurs
Demain : protection biométrique : L'imagination des voleurs n'ayant que peu de limites, on peut imaginer le pire (prise d'otage, coupage de doigt...)

Et au final, les voitures sont toujours volées...

Alors, est-ce que toutes ces (sur) protections apportent réellement de la sécurité ? cela reste à prouver, au vu de mon exemple ci-dessus, c'est plutôt de l'insécurité qu'elles vont nous apporter
Le #178577
il faudrait garder ce systeme du doigt et y ajouter le scan du poul ou de la circulation sanguine pour eviter justement d'avoir à faire à un doigt coupé
Le #178620
Comme partout, c'est le maillon faible qui cèdera en premier, quelle que soit la technologie.
Reste à trouver le maillon faible dans ce cas (allo, Laurence ? ) et il y a fort à parier que ce sera l'humain.
Ne serait-ce que parce qu'il s'agit de son doigt, déjà

Du coup, je me dis que les sécurités visent finalement plus à rassurer ceux qui en ont le moins besoin, à savoir les banquiers ou les assureurs, pour lesquels la perte de 1000€ n'est pas dramatique en soi. Contrairement au péquin de base
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]