Imprimantes dangereuses : class action contre HP

Le par  |  2 commentaire(s)
hp-logo

Une action en nom collectif est envisagée à l'encontre de Hewlett-Packard, suite à la découverte d'une faille potentiellement dangereuse dans ses imprimantes.

hp-logoFin novembre, nous évoquions une faille potentiellement dangereuse qui avait été découverte par des chercheurs de l’Université de Columbia et pouvait concerner de très nombreuses imprimantes Hewlett-Packard à travers le monde. Selon le constructeur, ladite faille n’affectait pas ses modèles récents et aucun souci en rapport avec celle-ci ne lui avait jamais été rapporté par qui que ce soit. En d’autres termes, circulez, il n’y a rien à voir.

Mais pour un particulier américain qui utilise une imprimante apparemment concernée par cette faille de sécurité, la réponse de Hewlett-Packard et son choix de laisser couler sont simplement inacceptables. Celui-ci accuse par ailleurs le fabricant d’avoir continué à vendre ses appareils, tout en ayant connaissance du problème. Voilà pourquoi il a déposé une plainte, appelant d’autres à la suivre pour une plainte en nom collectif ( ou class action ). 

Ça sent clairement le roussi pour HP, surtout quand on sait comment se termine ce genre d’affaires au pays de l’Oncle Sam, c’est-à-dire avec de lourdes amendes à la clé. Sans compter l’impact sur l’image de la marque. Pour l'accusation, il faudra toutefois réussir à prouver que le client a risqué quelque chose en utilisant l’imprimante.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #871321
Eh bien, si ils commencent à lancer des procédures contre tous ceux qui vendent des trucs qui peuvent laisser passer un virus, les avocats là-bas se garantissent du boulot jusqu'en l'an 3000, facile !
Le monsieur, il lance aussi une class-action contre les fabricants de virus ? Ca, ça va être plus dur que contre HP.
Il doit avoir un crédit subprime à rembourser sur sa maison ...
Le #871341
Dans le cas présent, il y a risque physique quand même. C'est pas juste du vol d'infos personnelles, il peut y avoir malveillance et incendie.
Le siège du Crédit Lyonnais en 1991 a brûlé à cause d'un modem qui a pris feu.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]