Le Canada aussi pourrait écarter Huawei des contrats télécom sensibles

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Reuters
drapeaucanada

Alors que les Etats-Unis viennent de produire un rapport prônant de nouveau la méfiance vis à vis des équipementiers chinois, le Canada pourrait à son tour invoquer sa sécurité nationale pour écarter Huawei de certains contrats.

Les conclusions du rapport publié aux Etats-Unis sur les équipementiers télécom chinois Huawei (surtout) et ZTE ont sans surprise appuyé une stratégie de défiance à leur endroit et mise en pratique depuis plusieurs années déjà, qui vise à les écarter des contrats de fourniture de coeur de réseau.

Le rapport donne des munitions pour mettre à l'écart les entreprises chinoises en soulignant une fois de plus leur opacité et des liens possibles avec l'armée chinoise et en produisant des témoignages évoquant des pratiques anticoncurrentielles.

drapeaucanada S'il va sans surprise dans le sens des réticences du gouvernement américain depuis plusieurs années à voir les équipementiers chinois se positionner dans les réseaux de télécommunication du pays, il peut aussi servir de socle pour des actions répressives et inciter d'autres pays à réviser leurs propres positions.

Déjà, le Canada a évoqué la possible exclusion de Huawei d'un contrat de fourniture d'équipements pour un réseau de communication destiné au gouvernement en faisant jouer l'argument de la sécurité nationale pour justifier une telle action sans contrevenir au droit du commerce international.

Mais Huawei a déjà fait savoir que sa filiale dans le pays est une entreprise canadienne à part entière et ne peut être écartée des contrats pour ce motif qui ne concerne que les sociétés étrangères. Un bras de fer pourrait donc s'engager alors que l'équipementier rejette toutes les accusations portées.

La décision à prendre est délicate et la mise à l'écart de Huawei pourrait avoir des conséquences sur d'autres grands partenariats avec la Chine. D'un autre côté, laisser l'équipementier participer au contrat ne pourra manquer d'entraîner des critiques envers le gouvernement canadien.



Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1043682
Jamais confiance à un communiste!!
Le #1043702
Stop, si ça continue, on va finir par s'apercevoir que Windows n'est pas compatible avec la sécurité nationale et ça c'est impossible. D'abord Microsoft n'est pas chinois, sauf un peu pour la Surface mais on va pas chipoter. Et en plus si Microsoft dit que Windows est sur (Windows 8 encore plus), on va tout de même pas se poser des questions, un peu de décence.
Le #1044372
Les gouvernement sont tranquille avec Windows vue qu'il y des failles et qui les utilise pour nous espionner.
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1044502
Les gouvernements US et canadiens ont en effet un bon sens vis-à-vis de certains équipementiers que le gouvernement français n'a pas vis-à-vis de certains éditeurs d'OS...
Le #1050712
Vive la libre concurrence!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]