HyperFast : pour un SSD performant comme au premier jour

Le par  |  12 commentaire(s)
Logo Diskeeper Corporation

Diskeeper Corporation a annoncé une solution d’optimisation pour les configurations intégrant un ou plusieurs dispositifs de stockage SSD.

Logo Diskeeper CorporationLes dispositifs SSD présentent de très sérieux atouts par rapport aux disques durs, parmi lesquels des vitesses de transfert élevées. Mais comme les disques durs, ceux-ci sont sujets à la fragmentation, voyant ainsi leurs belles performances s’effondrer et leur durée de vie réduire au fil du temps du fait d’une augmentation du nombre de lectures et d’écritures. Vient alors la solution qui consiste à défragmenter, comme on le ferait naturellement pour un disque dur. Reste qu’une défragmentation régulière avec un SSD peut nuire de façon non négligeable à sa durée de vie, sachant que son nombre de cycles d’écriture / lecture est déjà très limité.

Kingston SSDNow V100Avec sa nouvelle solution HyperFast, la firme Diskeeper Corporation assure des mécanismes de défragmentation ayant recours à un nombre réduit de cycles de lecture / écriture, de façon à donner une deuxième jeunesse à un SSD qui montre des ralentissements au bout de quelques mois, sans trop d’impact sur sa durée de vie. Et cela, de manière transparente pour l'utilisateur, avec une défragmentation réalisée en tâche de fond en utilisant les ressources disponibles. Des tests réalisés sur un SSD 8 Go utilisé de manière normale durant 6 mois et n’ayant jamais été défragmenté ont montré une vitesse de lecture multipliée par 5,9 et une vitesse d’écriture multipliée par 19,5.

Proposée en bundle avec la solution Diskeeper 2010, la solution HyperFast est facturée 10 dollars.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #742271
La défragmentation ne sert à rien sur un SSD !
C'est des puces mémoires. Que la puce mémoire suivante à lire soit à coté de la précédente ou "loin" ça ne change rien ! Il n'y a pas de tête de lecture à déplacer.
Le #742281
+1
mais, une lecture continue va plus vite qu'une lecture fragmentée. Disons qu'une fragmentation influence les performances d'un SSD, mais considérablement moins que sur un HD conventionnel. Comme sur un HD conventionnel, je n'ai jamais remarqué des différences aussi grandes entre un HD fragmenté et un HD défragmenté, je pense qu'on a droit à un argument aussi fallacieux que la lessive qui lave plus blanc que blanc. Bref, un attrape gogo.
Anonyme
Le #742291
Leur log, c'est un bon moyen de tuer le ssd avant l'heure. Il y a 2 méthodes pour restaurer son ssd, c'est de faire un Erase disk avec Parted Magic ou un Sanitary Erase !
Le #742301
En fait quand tu va sur leur site, ile ne parlent pas du tout de défragmentation, mais de consolider l'espace vide et autre.

En gros c'est un logiciel qui fait du trim. Enfin si je comprend bien. Donc inutile sur un SSD recent qui gère le trim avec un win7.
Le #742311
Dimitri T. édite au plus vite ta news, tu a fait une grosse boulette...
Le #742321
???
Mouais, bientot on va écrire qu'il faut défragmenter le firmware, ça bootera plus vite.... tsss

Bon sinon, aucun constructeur ne valide ou ne certifie cette solution, donc ne pas faire.


De plus les SSD ne sont pas fiables du moins la gamme OCZ, le mien donnait des signes de fatigues tres vite !
j'ai fait un formattage de mon SSD, il est devenu inopérant...kapput, IRRECUPERABLE !
eh oui c'est beau, rapide, prend peu de place mais c'est périlleux, irréparable, et on ne récupère rien alors au lieu d ejouer sur les perfs, que ces mrs jouent sur la fiabilité (controleur/firmware et cellules). la MLC a une durée de vie très pauvre...
Par exemple, rien a voir avec une carte memoire qui elle a de la memoire slc (sx:clefs usb ou CF), qui est plus fiable et avec laquelle la récuperation est possible.
A comparer avec l'ide flash de gamme industrielle.
les sites de test ne dénigreront jamais une nouvelle technologie, il y a toujours des magasins derrière. Donc les publi-reportage, non merci
faites ce que bon vous semble mais vous voilà prévenus ...

Faites des sauvegardes incrémentales tous les jours !!!!!!!!!

http://www.ocztechnologyforum.com/forum/forumdisplay.php?154-Support-SSD-amp-Cl%E9-USB&s=25aa179705dbc18b51810ba008d7bd8d




Le #742361
tiens au fait, puisque les ssd ne fonctionnent pas grace à des éléments mécaniques, pourquoi y a til usure ou limitation de durée de vie?


Le #742371
@Chronos "Comme sur un HD conventionnel, je n'ai jamais remarqué des différences aussi grandes entre un HD fragmenté et un HD défragmenté, je pense qu'on a droit à un argument aussi fallacieux que la lessive qui lave plus blanc que blanc."

En faite, pour la plupart des usages, même apres des années d'utilisation, la fragmentation sera très faible, et la différence de performances complétement invisibles.

Par contre pour des usages très précis / particuliers (multitudes d'écritures / déplacement de fichiers, au niveau des particuliers, c'est typiquement le cas du P2P sur des disques saturés, qui téléchargent plein de petits bout n'importe comment / où, ça peut avoir un effet très visible.

@ : D
"tiens au fait, puisque les ssd ne fonctionnent pas grace à des éléments mécaniques, pourquoi y a til usure ou limitation de durée de vie?"

L'usure est "chimique".
La mémoire flash se sert des propriétés de certains éléments pour stocker des données, et pour changer d'état avec du courant électrique

C'est "un peu" comme une pile rechargeable, elle n'a pas une vie infinie non plus, mais un nombre de cycles plus ou moins importants.

C'est aussi le cas avec les disques mécaniques: les données sont stockés grâce à aux propriétés magnétiques, et ça a un nombre de cycles limités. La différence, c'est qu'en générale, la partie mécanique très lâche largement avant la partie magnétique.




Le #742401
@Chitzitoune
C'est à peu près ça oui, en gros on peut voir l'équivalent des "blocs" de disque dur comme des petits "cubes" dans un SSD. Chaque petit cube va avoir différents taux d'oxydation, ce qui va être interprété lors de la lecture et numérisé.
En gros quand un "cube" est oxydé/réduit un certain nombre de fois, des résidus restent dans ces "cubes", rendant les oyxdations/réductions moins visibles et donc corrompant petit à petit les données.
Les SSD sont tous équipés de sortes de détecteurs qui empêchent complètement l'utilisation de ces "cubes corrompus", en gros on ne perd pas de données dans l'immédiat mais un "cube" est inutilisable.

La technique de TRIM permet de répartir l'utilisation du SSD sur tous les "cubes", et ce le plus équitablement possible pour diminuer l'effet de vieillissement.

@DMZ
Cela fait plus de deux ans que je suis en SSD Samsung et les tests de perfs que j'ai restent les mêmes, personnellement je n'ai pas de déterioration réellement visible.
Peut être que tu es mal tombé, dans tous les cas je dirai personnellement qu'un SSD est BEAUCOUP PLUS FIABLE qu'un HDD, surtout dans un ordi portable où des chutes peuvent survenir.

Dans tous les cas, je n'ai vraiment pas confiance dans la solution proposée et ça m'étonnerait que des réelles améliorations puissent être observées.
Je suis d'avis que c'est encore une solution pour se faire du fric alors que ça ne sert à rien ...
Le #742411
J'ai mis des dizaines de SSD depuis 2 ans chez des clients, du Intel et du OCZ uniquement.

Pas un bug, pas un retour. Pour les vieux OCZ, on passe un trim en manuel tous les 3 mois. Et c'est nickel.

Pour les plus récents, y a rien à faire, c'est le bonheur. Un simple Onyx 2 de 60Go pour le système, c'est le jour et la nuit. Et un DD traditionnel pour les données.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]