La course à la gravure en 45 nm est lancée chez IBM et Intel

Le par  |  6 commentaire(s)
Wafer 300 mm gravé 45 nm

La course à la miniaturisation des processeurs est relancée avec les annonces des géants Intel et IBM, promettant plus de puissance et meilleure gestion de l'énergie.

La course à la miniaturisation des processeurs est relancée avec les annonces des géants Intel et IBM, promettant plus de puissance et meilleure gestion de l'énergie. Si le dioxyde de silicium avait servi d'isolant pour les transistors jusqu'à présent, la finesse de gravure atteinte actuellement ne permet plus une protection suffisante contre les courants de fuite.

En modifiant la nature du substrat d'isolation par des alliages métalliques, dont l'oxyde d'hafnium, la gravure en 45 nm devient possible. Intel prévoit de commencer la production à partir du second semestre 2007, tandis qu'IBM sera en mesure de présenter son produit au premier trimestre 2008.

Wafer 300 mm grave 45 nm

Wafer 300 mm gravé en 45 nm, Intel


Les processeurs Intel en 45 nm devraient générer cinq fois moins de fuites d'énergie et améliorer ainsi l'autonomie pour des appareils mobiles, tout en assurant plus de puissance dans un plus petit volume, avec la possibilité de quasiment  doubler le nombre de transistors.

Cette avancée technologique sera au coeur de la prochaine génération des processeurs Intel Core 2, nom de code Penryn, qui sera compatible avec les systèmes d'exploitation Windows Vista, Mac OS X, Windows XP et Linux.


Deux géants face à face
Bien que certains analystes du secteur estiment qu'Intel maintient son avance de 6 à 9 mois sur la concurrence, ce qui expliquerait la primauté de production de processeurs en 45 nm, les représentants d'IBM contestent cette vision et clament que leur technologie, développée conjointement avec Advanced Micro Devices, le principal rival d'Intel, sera plutôt déployée dans des systèmes informatiques haute performance, plus complexes et demandant plus de temps de conception.

Quoi qu'il en soit, de nouvelles contraintes physiques viennent d'être balayées, et vont permettre à la loi de Moore, qui veut que le nombre de transistors des processeurs double tous les deux ans, de se vérifier une nouvelle fois.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #153364
Si le SiO² n'est plus un isolant valable à l'échelle des 45 manomètres, l'on peut se poser pas mal de questions sur la gravure à 32 nm ! Et la suite ! Déjà, qu'est-ce qui nous assure qu'il n'y aura pas de phénomène 'kantique" à 60 nm ' Du genre, j'appuie sur le "a" et le "z" s'affiche, puis le "s", puis le "q"... !

S'il n'y avait que les courants de fuite, c'est a dire s'échappant entre les molécules de dioxyde de Silicium, (et vont se concentrer de manière aléatoire là où on en a pas besoin), mais quand vous consultez les sites d'ingénieurs... le problème prend toutes son ampleur ! Il y a aussi les phénomènes d'érosion des circuits qui voient s'éroder les liaisons entre couches ou au même niveau...par des courant aussi faible que du 1-2 volt !

Un bon sujet d'article tout cela !

J'ai le souvenir d'une copine dont le voisin fabriquait à l'université de Laval QC, Canada, des micro moteurs de l'ordre du millième de millimètre en 1990. Elle me parlait déjà de ces phénomènes, sans solution à l'époque et qui effrayaient les chercheurs !

Quel sera le matériaux qui sera suffisamment isolant à de si petites dimensions ' Si le verre de nos bon vieux isolateurs qui durent depuis un siècle n'est plus valable '

Beaucoup de choses sont remisent en question et je ne crois pas que ce bricolage, en rajoutant de la poudre de perlinpinpin dans le SiO², nous mène très loin ! Ce qui ne va pas arranger les compte à Intel et sa Fab 28 !

Le problème est grave. Les écoles d'ingénieurs en parlaient déjà depuis un moment ! Nous le découvrons grâce à GNT ! Et je crois que ce sera la barrière majeur des prochaines années

Autrement dit, prévoyez de la place pour vos futures unités centrales dont les CPU resteront gravé à 60 nm.
Le #153381
Si IBM & AMD d'un coté et INTEL de l'autre s'y mettent, je crois qu'on peux leur faire confiance et que cela debouchera sur quelque chose, je les vois mal s'attaquer à une cause perdue d'avance
Le #153399
Comme le 64bit'
Le #153407
Perso, je vois mal Intel construire une usine de plusieurs millions sans être sûr que ça marche
Le #153470
Ils ont pas trop le choix de toute façon
Le #153514
cool mais il faudrait déjà qu'AMD maîtrise correctement la gravure 65 nm ce qui ne semble pas être le cas des derniers Brisbane

Allez AMD on te fait confiance pour rattrapper ton retard de ce coté
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]