Supercalculateur IBM : percer les secrets de l'Univers

Le par  |  5 commentaire(s)
SKA-DOME-IBM

IBM noue un partenariat avec l'Institut Hollandais de Radio-Astronomie pour concevoir un supercalculateur capable d'analyser les énormes quantités de données de la prochaine génération de télescopes.

Financé par une vingtaine de pays ( 1,5 milliard d'euros pour sa construction ), le radiotélescope le plus puissant au monde doit voir le jour en 2024. Dénommé SKA, pour Square Kilometre Array, il sera utilisé pour explorer l'évolution des galaxies, la matière noire et jusqu'à explorer les origines de l'Univers qui remontent à plus de 13 milliards d'années.

L'Afrique du Sud et l'Australie sont en lice pour accueillir un réseau de milliers d'antennes qui seront réparties sur 3 000 kilomètres. Elles collecteront les ondes électromagnétiques des astres, formant une surface collectrice équivalente à un kilomètre carré.

Le SKA sera cinquante fois plus sensible et dix mille fois plus sensible que les appareils actuels. De  quoi produire un exaoctet de données brutes par jour, soit un milliard de Go ou " deux fois le trafic journalier mondial sur le Web ", souligne IBM.

SKA-DOME-IBMEn partenariat avec l'Institut Hollandais de Radio-Astronomie, IBM va élaborer un supercalculateur de classe Exascale annoncé extrêmement rapide mais à basse consommation pour l'International Square Kilometre Array. Une collaboration sur cinq ans avec un budget de 32,9 millions d'euros dans le cadre d'un projet baptisé DOME.

La puissance de traitement requise est comparée à celle de plusieurs millions d'ordinateurs les plus puissants au monde à l'heure actuelle. Après traitement, le volume de données produites nécessitera jusqu'à 1 500 pétaoctets d'espace de stockage par an.

Selon IBM, ce traitement des données nécessitera un ordinateur avec des puces 3D empilées, des innovations en matière de technologies d'interconnexion optique et en nanophotonique pour optimiser les transferts de grandes quantités de données. De même, des systèmes de stockage basés sur une nouvelle génération de systèmes de bandes et des technologies de mémoire à changement de phase.

  

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #936721
Avec ca je suis sur d'avoir une belle machine pour le prochain Call of Duty!
Frageurs du monde, me voila!
Le #936791
Tout ça pour découvrir que la réponse est : 42
Le #936901
On essaye de découvrir les secrets de l'infiniment grand et on n'utilise pas cette technologie pour comprendre comment fonctionne le tout petit : Virus du Sida, Cancer et autres pathologies mortelles ...
Le #937151
@Ulysse2K, le souci avec l'infiniment petit, est que tu as forcément une interraction des outils de mesure sur le résultat. Interractions qui ne sont pour le moment à ma connaissance pas encore maitrisées.
Le #937331
djej a écrit :

@Ulysse2K, le souci avec l'infiniment petit, est que tu as forcément une interraction des outils de mesure sur le résultat. Interractions qui ne sont pour le moment à ma connaissance pas encore maitrisées.


Ca c'est la réponse d'un physicien Des hypothèses et rien que des hypothèses. C'est d'ailleurs pour cette raison que mon penchant pour la science a toujours été du côté du "vivant" que du côté des particules hypothétiques Il semblerait que l'on soit plus excité à résoudre la décohérence en mécanique quantique que de comprendre pourquoi certaines protéines se "plient" d'une manière anormale. Enfin ...

Au LHC on a investi des milliards pour trouver un "boson" ... Super ... Mais on est incapable de guérir le moindre petit rhume ... C'est chouette la science
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]