IDC : deuxième trimestre de recul des ventes de serveurs en EMEA

Le par  |  1 commentaire(s)
IDC logo pro

Le marché européen des serveurs est pour la seconde fois en recul au premier trimestre 2012, avec le recul des dépenses lié aux incertitudes économiques de la zone.

Au premier trimestre 2012, il 'est écoulé en Europe 557 000 serveurs, en recul de 3,8% sur un an, tandis que les revenus générés ont atteint 3,1 milliards de dollars, cédant 11,9% sur un an, selon les estimations du cabinet d'études IDC.

Le marché a également connu un sévère recul par rapport au trimestre précédent, constituant un second trimestre d'affilée de retrait. Une régression à deux chiffres n'avait plus été vue depuis le troisième trimestre 2009, en pleine crise économique mondiale.

Les serveurs x86 ont généré près des trois quarts des revenus ( 2,2 milliards de dollars ) et affiché de modestes décroissances. L'écart est plus consistant chez les serveurs non-X86 qui ont généré bien moins de 1 milliard de dollars, à 841 millions de dollars ( - 28,7% ) .

L'Europe de l'Ouest reste une terre d'accueil pour les serveurs x86 qui ont représenté 1,6 milliard de dollars dans la zone et représentent plus de 70% des revenus, renforçant leur présence par rapport aux serveurs non x86.

IDC logo proLes difficultés économiques, associées à la maturité de la plupart des marchés, limitent les niveaux de dépenses, surtout sur les mainframes et les serveurs UNIX. Les entreprises sont aussi dans une situation d'attente des nouvelles gammes, alors que les dernières mises à jour de mainframes datent de plus de 12 mois.

Les autres régions ( Europe de l'Est, Moyen Orient et Afrique ) affichent aussi une baisse générale du marché mais dans une moindre mesure. Là aussi, les incertitudes économiques pèsent sur les dépenses. IDC note que la plate-forme Windows reste dominante, générant 52% des dépenses au premier trimestre 2012, tandis que Linux a connu une intéressante croissance de 6,5% des revenus générés. C'est du côté Unix que la contraction est violente ( - 27,6% ), tandis que z/OS chez les mainframes recule de près de 40%.

HP redevient leader dans la zone EMEA, reprenant le flambeau à IBM qui s'était installé en tête au dernier trimestre 2011, grâce au relatif maintien du segment des serveurs x86 et une gamme ProLiant toujours dominante.

Dell est présent en troisième position, en modeste progression, tandis qu'Oracle et Fujitsu ferment la marche du Top 5 EMEA.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #968791
Euhhh est ce que la virtualisation n'a pas aussi sont impact ici ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]