Des batteries de portables suspectées dans un crash

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Chron
ntsb

La US National Transportation Safety Board est en train d'expérimenter une forte hypothèse, selon laquelle un incendie à bord d'un avion cargo le 8 février dernier aurait été causé par l'explosion d'une batterie d'ordinateur portable, à l'Aéroport International de Philadelphie.

La US National Transportation Safety Board est en train d'expérimenter une forte hypothèse, selon laquelle un incendie à bord d'un avion cargo le 8 février dernier aurait été causé par l'explosion d'une batterie d'ordinateur portable, à l'Aéroport International de Philadelphie.

Les enquèteurs ont recensé un certain nombre de cas similaires où des batteries au lithium auraient pris feu à bord d'avions.

Par exemple, deux mois plus tôt, une batterie emballée dans un plastique placée dans une poubelle surchauffée a commencé à emettre de la fumée. Par chance, l'avion n'avait pas encore décollé.
En 1999, un transport de batteries lithium-ion s'est enflammé après son déchargement d'un jet à l'Aéroport International de Los Angeles.
Un autre chargement est parti en cendres à Memphis en 2004 alors qu'il était en train d'être chargé dans un avion pour Paris.

Les enquèteurs de l'incendie de Philadelphie ont découvert que l'avion cargo transportait beaucoup de batteries d'ordinateurs portables, et que bon nombre de celles ci avaient brûlé.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #120359
"Par exemple, deux mois plus tôt, une batterie emballée dans un plastique placée dans une poubelle surchauffée a commencé à emettre de la fumée. Par chance, l'avion n'avait pas encore décollé."

=>On pourrait m'expliquer ce qu'elle foutait là la baterie '

Info du jour : Fait divers à marquer d'une pierre blanche, des terroristes armés de baterie de PC portable au Lithium ont pris possession d'un avion de ligne ...

Pour être plus sérieux ' Problème de pression ' Magnétisme ' Température ' Mauvaise série '

M'en vais voir la source moi
Le #120362
Stéphane G. >>>Oué, non, c'est pas "dust-bin" (poubelle) mais "overhead bin" (coffre de plafond)

Snake-II >>>bien vu
Le #120487
Erf pardon pour l'erreur, ai lu "overheat" instead of "overhead"...
Le #120522
Eh ben, ce n'est pas demain la veille que les piles à combustible seront acceptées dans les transports aériens qu'elles utilisent du méthanol ou, a fortiori, directement de l'hydrogène.
db
Le #120557
C'est connu comme reaction, plusieurs accident ont eu lieu avec des portable donc les utilisateur les posais sur leur jambe et travaillait dehors quand les portalbe prirent feux et ont bruler les personnes

Y a eu un cas donc les infos on bien parlé y a un an je crois un jeune qui avait ete bruler au niveau des jambes et entrejambe par un portable, il a été supposé que c'etait l'utilisation au solei qui avait fait cela mais ce fut deja bien la batterie qui a brulé ! Donc pour moi c'ets un souci connu des constructeur mais la des que ca touche a l'aviation ca deviens plus médiatique.

"Attention, jouer ou travailler trop longtemps avec son ordinateur portable posé sur les genoux peut brûler la peau même à travers les vêtements, avertissent des médecins à la suite du cas d'un scientifique suédois qui s'est roussi la peau du pénis et des bourses.
Confortablement installé à la maison dans son fauteuil, l'ordinateur sur les genoux, la victime -un homme de 50 ans, père de deux enfants- s'était plongée dans la rédaction d'un rapport pendant près d'une heure, selon une lettre adressée au Lancet, un hebdomadaire médical britannique paraissant samedi. Le jour suivant, il a commencé à développer des cloques douloureuses sur le prépuce et le scrotum, qui se sont ensuite infectées, puis ont disparu sans nécessiter d'antibiotiques. Le chercheur s'est souvenu avoir légèrement déplacé l'ordinateur, alors qu'il était absorbé par son ouvrage, pour se débarrasser d'une sensation de brûlure.
Les manuels conseillent habituellement de ne pas poser l'ordinateur portable directement sur la peau, mais en l'occurrence le patient était habillé. "Cette histoire doit être prise au sérieux", écrit l'auteur de cette correspondance, Claes-Goran Ostenson de l'Institut Karolinska de Stockholm (département de médecine moléculaire)."
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]