Inde : le téléphone portable est bon pour la croissance

Le par  |  0 commentaire(s)
Inde drapeau

En Inde, une étude de l' ICRIER financée par Vodafone redécouvre l'effet positif du téléphone portable sur le rythme de croissance de l'économie.

Inde drapeauL'augmentation du taux de pénétration mobile de 10% crée une accélération du rythme annuel de la croissance économique de 1,2%, vient récemment de (re-)découvrir l' ICRIER ( Conseil Indien pour la Recherche sur les Relations Economiques Internationales ) dans une étude ( financée par Vodafone ) portant sur l'influence de l'équipement de la population en téléphones portables sur l'économie du pays.

Le phénomène n'est pas vraiment inconnu. Il est même à la base des dernières initiatives de soutien aux économies des pays émergents. Plutôt que d'arroser ces pays en dollars qui finiront surtout dans les poches de fonctionnaires corrompus, des projets d'aménagement de réseau mobile sont proposés, permettant à la population locale de renforcer elle-même son propre tissu économique en facilitant les communications entre les entrepreneurs.


Le taux de pénétration mobile, stimulant de la croissance économique
La force du téléphone portable est de permettre à ces populations rurales de communiquer plus facilement sur longues distances et de mettre en place des circuits économiques au-delà de leur seul village. Pour Rajat Kathuira, responsable de l'étude,

" nous estimons que cette analyse montre que télécommunications sont un élément essentiel du développement économique de notre pays. Notre étude révèle que les premiers bénéfices des télécommunications ne se manifestent qu'à partir d'un certain taux de pénétration du mobile dans une région, estimé à environ 25%. "

Beaucoup de régions en Inde n'ayant pas encore atteint ce stade, c'est un appel au gouvernement pour un équipement rapide en téléphonie mobile qui est lancé. La téléphonie mobile permet également d'accéder à des informations importantes, comme la météo ou le cours des matières premières, mais aussi de bénéficier de services à distance, comme les services bancaires mobiles.

Certes, la téléphonie mobile ne fait pas tout et d'autres besoins sont à prendre en compte  ( état du réseau routier, infrastructures diverses ) mais il s'agit clairement d'un secteur à financer prioritairement et à homogénéiser. Le nombre de nouveaux abonnés mobiles mensuels est l'un des plus élevés au monde mais le pays souffre de disparités : les grandes agglomérations ont des taux de pénétration du mobile supérieurs à 100% tandis que les zones rurales restent très faiblement équipées ( moins de 25% ).

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]