Informa : 2009 s'annonce rude pour l'industrie mobile

Le par  |  0 commentaire(s)
Informa logo

Le cabinet d'études Informa Telecoms & Media réalise à son tour des prévisions sombres pour l'industrie mobile pour 2009 et met en évidence plusieurs aspects, au-delà du simple ralentissement des ventes mondiales de téléphones portables.

Informa logoComme les autres analystes, Informa Telecoms & Media brosse un tableau peu séduisant de l'évolution de l'industrie mobile en 2009, mais il détaille plus spécifiquement certains des compartiments de ce marché. Il note tout d'abord le ralentissement du nombre de nouveaux abonnés, qui a progressé de 18,5% en 2008, alors qu'il affichait un rythme de 22,5% en 2007.

En 2009, ce niveau pourrait tomber à 12,7% de croissance, principalement porté par l' Asie et l' Afrique alors que Europe et Etats-Unis atteignent leur niveau de saturation. Informa note par ailleurs que le marché du renouvellement, essentiel sur ces deux derniers marchés, a connu un recul de 7% en 2008.


Cycles de renouvellement allongés
Cette tendance pourrait conduire à une baisse des ventes de mobiles pouvant aller jusqu'à -13% en Europe occidentale en 2009, et il faudrait jusqu'à trois ans pour espérer revenir à un niveau de ventes comparable à celui de 2008.

" Le marché mobile fait face à une période difficile au cours de laquelle le cycle de remplacement va s'accroître de 6 à 8 mois en 2009, ce qui va conduire à une chute de 5% du nombre total de mobiles vendus, à environ 1,16 milliard d'unités "

, explique Nidhir Maudgalya, analyste chez Informa, tout en indiquant que les conditions économiques pourraient encore aggraver le phénomène, conduisant à des cycles allongés de 12 mois et produisant une baisse des ventes mondiales de 10%.

La tentation est alors de regarder du côté des marchés émergents, qui assurent l'essentiel de la croissance. notamment du côté de l' Inde et de ses 102 millions de nouveaux abonnés en 2008. Mais ici aussi, il existe des pièges : la demande se compose en grande partie de terminaux à bas coût, et donc à faible marge, et la concurrence y est féroce, le marché cherchant à se stabiliser autour de quelques opérateurs, ce qui intensifie la guerre des prix.

Les analystes d' Informa notent que dans ces conditions les fabricants de mobiles et les équipementiers télécom risquent de souffrir plus intensément des conditions difficiles de l'industrie mobile que les opérateurs.

Le nouveau moteur de croissance est plus que jamais l'usage data et les services mobiles, dans un contexte où les consommateurs reportent leurs achats de nouveaux terminaux.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]