Insolite : des chercheurs envoient un message texte à l'aide de vodka et d'un ventilateur

Le par  |  3 commentaire(s) Source : The Verge
communication vodka

L'information peut paraitre insolite, mais la technique déployée pourrait permettre de révolutionner les moyens de communication dans de nombreux cas de figure : des scientifiques ont réussi à envoyer un message texte à l'aide de vodka et d'un ventilateur.

Imaginez que les ondes radio puissent un jour être remplacées par un moyen de communication basé sur des éléments chimiques. C'est ce que cherchent à réaliser un groupe de scientifiques de l'Université de York.

communication vodka Un groupe de chercheurs canadien vient ainsi de présenter un nouveau système de communication impliquant un émetteur constitué d'une unité informatique branchée à un ventilateur et à un vaporisateur de vodka, et d'un récepteur.

En faisant correspondre un certain degré d'alcool à chaque lettre de l'alphabet, et en assignant différents niveaux de concentration pour représenter les bits 1 et 0, ils ont réussi à transmettre un message texte vers un récepteur, uniquement par voies aériennes en jouant sur le niveau de concentration de vodka dans l'air. Le récepteur mesurait les variations de la concentration d'alcool dans l'air, et réinterprété en fonction de l'alphabet créé pour l'occasion.

Les chercheurs tentent ainsi de reproduire une forme de communication moléculaire utilisée par les animaux depuis la nuit de temps, puisque les odeurs et les phéromones constituent un ensemble de communication complexe chez la plupart des espèces animales. Cette communication est capable de s'opérer sur de longues distances, mais jusqu'à maintenant, les hommes n'ont jamais été capables de les reproduire ni de contrôler exactement les messages envoyés.

Derrière cette volonté étrange de créer un moyen de communication basé sur les odeurs ou les molécules en suspension dans l'air, les débouchés pourraient être nombreux. En effet, ce type de communication pourrait être utilisé là ou les ondes radio présentent des limites, comme dans les tunnels, les pipelines, sous terre, dans les décombres... Ou dans une autre mesure, dans le cadre d'une miniaturisation extrême, les ondes radio n'étant pas performantes à l'échelle réduite micro ou nanoscopique.

Dans les thèses les plus folles, on pourrait ainsi envisager de communiquer avec un nanorobot présent dans le sang d'un patient, à l'aide d'une simple injection pour lui ordonner de cibler telle ou telle cellule cancéreuse.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1603552
Ils sont payés pour ça ou c'est une blague de réveillon ?
Le #1603752
A la base, c'était un test pour picoler sans bouteilles !!!
Le #1606082
Derrière cette volonté étrange de créer un moyen de communication basé sur les odeurs ou les molécules en suspension dans l'air, se cache un brevet qui attend son heure.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]