Un volet allemand à la lutte anti-trust d'AMD contre Intel

Le par  |  5 commentaire(s)

Si Intel pensait que les plaintes déposées à son encontre par AMD allaient mourir de leur belle mort, il se trompait.

Si Intel pensait que les plaintes déposées à son encontre par AMD allaient mourir de leur belle mort, il se trompait. En Allemagne aussi, la Justice s'est vue saisie, en raison de pratiques jugées douteuse en regard des lois sur la concurrence.


Donner d'une main, reprendre de l'autre '
Si l'on en croit une édition allemande récente du Financial Times, la chaîne de magasins Media Markt, spécialisée dans la vente de matériels électroniques et informatiques, aurait passé un accord avec Intel, et se serait engagée à ne vendre que des PC emportant des puces fabriquées par le fondeur de Santa Clara, le tout contre rémunération, selon le "bon" vieux principe des marges dites "arrière". Une plainte a donc été déposée "par un concurrent d'Intel" devant le Bundeskartellamt, l'organe allemand chargé de veiller à ce que les organisations de grande taille respectent les lois de la concurrence.

Un peu plus tard, et bien loin de là, à Sunnyvale, Californie, au siège d'Advanced Micro Devices, la porte-parole de la firme, Hollis Krym reconnaît qu'AMD a reçu plusieurs informations allant dans le sens d'une entente illicite entre Intel et certains détaillants allemands, et a effectivement décidé de porter l'affaire devant la justice d'outre-Rhin. Le plus gênant semble cependant être le fait que la Commission Européenne instruit en ce moment même sa propre enquête sur les pratiques parfois limite d'Intel, et pourrait s'appuyer sur les premières constatations du Bundeskartellamt pour pousser son investigation un cran plus loin.


De vieilles querelles
On se souvient qu'en juin 2005, AMD avait déposé plainte devant la justice de son pays et devant celle de l'Union Européenne, arguant qu'Intel avait fait pression sur certains fabricants de PC afin de s'assurer qu'ils n'iraient pas se fournir en processeurs ailleurs que chez lui. Un mois plus tard étaient organisées des perquisitions à grande échelle, tant dans les bureaux britanniques d'Intel, à Swindon, que chez plusieurs constructeurs de haut rang, dont le premier d'entre eux, Dell Computer.

Il semblerait qu'un nouvel acte à cette tragi-comédie soit en train de s'ouvrir...


Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #121165
Voila qui est plein de bon sens !

Attaquer Intel, fournisseur de l'armée Américaine, de la CIA et de tout ce que l'on ne connait pas (chutt) aux
Etats-Unis était plutôt naïf !

Tout cela devient intéressant, quoi que relevant du "tapis vert" et non des benchmarks.
Le #121195
De vieilles querelles...


AMD ( 1969 ) et Intel ( 1968 ) une histoire ancienne effectivement ; les fondateurs viennent tous de chez Fairchild Semiconductor (y compris Andy Grove, CEO d'Intel 1987-1997).

Le juteux marché du "x86" :

1976

AMD and Intel sign their first comprehensive cross-license agreement, where AMD and Intel both agree to license to each other all patents each company holds.

(En 1975 les ingénieurs d'AMD produisent un clone du 8080A.)


1982

- IBM selects an Intel microprocessor for its PC but only on the condition that there is a reliable second source supplier for its PC processor needs. As a result, AMD renews a comprehensive cross-license agreement with Intel and becomes IBM?s second-source manufacturer of the 8086 and 8088 microprocessors.

- A California judge later said that ? by agreeing to be a second source for Intel, ?AMD came to Intel?s help when the latter needed assistance in establishing [its microprocessor] architecture in the marketplace.? This move helped Intel to establish x86 as the dominant PC architecture.


1987

Intel notifies AMD it is terminating the second source agreement, an aggressive move to prevent AMD from producing a 486-compatible microprocessor. This begins years of legal disputes between AMD and Intel, and limits customer choice to a single source for PC microprocessors for the next several years.


En 1991 lancement de la campagne "Intel Inside" pour tuer les clones x86 --en particulier la seconde source historique : AMD-- et éjecter IBM de sa propre plateforme PC AT...

En 1992 Intel devient le premier fabricant de semi-conducteur... le PC Wintel n'est plus très loin...


1994

- Intel and HP announce the development of a proprietary 64-bit microprocessor architecture (code-named ?Merced? and eventually launched as ?Itanium?), based on an entirely new instruction set called ?IA-64,? which is incompatible with the millions of existing x86-based PCs and software applications.

- Albert Yu, Intel senior vice president and general manager of the Microprocessor Products Group, declares, ?If I were competitors, I?d be really worried. If you think you have a future, you don?t."
[C'est très révélateur.]

http://www.amd.com/us-en/Weblets/0,,7832_12670_12686,00.html
Le #121203
Sh4do >

et en français ça donne quoi '
c'est bien beau siter des textes qui sont sans doute interessant mais ils risquent d'y avoire des erreur d'interprètation
Le #121211
Même en chinois ont coprendrais que c'est une grosse affaire entre copain !
Ils jouent tous ensemble au bridge, le soir ou en Italie avec Billy !
Le #121265
en gros intel et amd viennent de la même boîte...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]