Intel : ordinateurs portables et netbooks vont bien ensemble

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Reuters
Intel Atom logo

L'arrivée des netbooks a dès le départ fait craindre une cannibalisation du marché aux dépens des ordinateurs portables traditionnels. Pour Intel, cet effet est limité.

Intel Atom logoQuand ils sont arrivés sur le marché fin 2007 / début 2008, les netbooks, avec leur configuration légère et leur prix très modérés, ont fait craindre un désintérêt des consommateurs pour les ordinateurs portables classiques.

S'ils continuent de faire beaucoup parler d'eux, pour Intel, la cannibalisation, c'est à dire l'acte d'achat d'un netbook à la place d'un ordinateur portable standard, est toute relative, de l'ordre de 20%, bien loin des prédictions catastrophistes de certains.

Christian Morales, directeur des ventes Europe d' Intel, souligne que les ventes de netbooks représentent 16% de l'ensemble des ventes EMEA ( Europe, Moyen-Orient, Afrique ) de petits ordinateurs portables ( notebooks ), et légèrement plus en Europe occidentale, notamment en Grande-Bretagne et en Italie où la représentation peut monter à 25% des ventes.


Netbooks, notebooks...il y en aura pour tout le monde
Le marché des netbooks s'étant développé très rapidement, l'industrie s'est demandé un temps si cela n'allait pas avoir une incidence sur les modèles plus hauts en gamme. Et de fait, Christian Morales souligne que le processeur Intel Atom, présent dans nombre de netbooks, a empiété sur les processeurs Celeron, ce qui n'est pas forcément un mal pour la société puisque les marges sur les processeurs Atom sont supérieures à celles des Celeron, processeurs plus anciens.

D'autre part, Stacy Smith, directeur financier d' Intel, a voulu rassurer en rappelant que les notebooks constituaient un marché stratégique pour les années à venir, grâce aux possibilités liées à la mobilité ( PC Card 3G+, modules 3G+ embarqués ).

Enfin, l'estimation des stocks d'ordinateurs des revendeurs commence à s'éclaircir et revient en phase avec la demande, ce qui permet d'espérer un retour de la confiance de la part des chaînes d'approvisionnement et donc une reprise des commandes après les surstocks liés à la crise économique mondiale.

L'Europe de l'Est et la Turquie seraient les zones de ventes les plus faibles pour Intel en zone EMEA. Le fondeur s'attend à ce que les netbooks fassent une forte percée en Afrique sous réserve que l'accès à Internet soit facilité et moins onéreux.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]