Internet : la jeunesse européenne est résolument high tech

Le par  |  0 commentaire(s)
pornographie-enfant-adolescent.jpg

D’après les conclusions de l'étude Eurobaromètre réalisée dans 27 pays de l’Union Européenne (plus la Norvège et l’Islande), il semblerait que l’utilisation des nouvelles technologies ne soit pas un mystère pour la jeunesse européenne, ce serait même devenu une seconde nature.

Pornographie enfant adolescent jpgComment les nouvelles technologies sont-elles utilisées par les enfants ? Comment appréhendent-ils les risques et quelles sont leurs réactions lorsqu’ils sont confrontés à un problème ? Ce sont les questions auxquelles l’enquête Eurobaromètre menée auprès des enfants de 12 à 14 ans et des 9-10 ans a tenté de répondre.

L’univers d’Internet n’a aucun secret pour les enfants qui sont apparemment conscients des risques sur la toile même si ils ne sont pas toujours à l’abri d’interlocuteurs mal intentionnés. "C’est la première fois qu’on demande directement à des enfants partout en Europe comment ils utilisent les technologies en ligne, dans quelle mesure ils surfent pour leur plaisir et pour leur travail scolaire et comment ils gèrent les risques", a déclaré Viviane Reding, membre de la Commission européenne chargée de la société de l'information et des médias. "Il est encourageant de voir avec quelle confiance la jeunesse européenne adopte les technologies numériques".

La plupart des enfants interrogés possèdent un téléphone portable et utilise Internet plusieurs fois par jour sauf dans les pays où le haut débit n’est pas encore bien développé comme la Bulgarie, l’Irlande ou la Grèce. Cependant, alors que l’accès au net est limité, l’utilisation du téléphone portable est beaucoup moins encadrée.
.
Les dangers que peuvent représenter les virus, les contenus sexuels ou violents, l’usurpation d’identité sont connus des enfants. Et la leçon a bien été apprise par nos chers bambins comme le confirme cette fillette luxembourgeoise "Il ne faut pas communiquer de données personnelles sur Internet ni le numéro de téléphone mobile à des inconnus". Malgré tout le risque existe puisque certains enfants ont tout de même avoué avoir déjà été harcelé ou être entrés en contact avec des inconnus.

Par ailleurs, cette enquête souligne que nos petites têtes blondes redoutent de parler d’un problème grave à leurs parents et qu’ils ne le feront qu’en cas d’absolue nécessité. Ils préfèreront tout d’abord essayer de régler le problème par eux-mêmes ou en se tournant vers des amis comme le confirme cette jeune allemande d’à peine 10 ans : "J'en parlerais à tout le monde sauf à mes parents. J'aurais bien trop peur que ma mère s'aperçoive que ses craintes étaient justifiées et qu'elle m'empêche d'aller dans les chat rooms".
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]