Mobile et Santé : pas de risque, selon l'étude Interphone

Le par  |  4 commentaire(s) Source : AFP
interdiction mobile

La fameuse étude Interphone, longtemps attendue et dont la publication des résultats a plusieurs fois été repoussée, livre enfin ses conclusions : elle n'a pas trouvé de lien entre radiofréquences émises par les mobiles et augmentation du risque d'apparition de cancer, même si elle reste prudente sur l'interprétation à en donner.

interdiction mobileInterphone est le nom d'une grande étude menée dans une douzaine de pays depuis le début des années 2000 et cherchant à évaluer le risque d'augmentation d'apparition de tumeurs lié à l'exposition aux radiofréquences ( rayonnement électromagnétique non ionisant ) émises par les téléphones portables.

Par son ampleur, Interphone a cristallisé les attentes alors que le risque sanitaire éventuel a été pris de plus en plus au sérieux à mesure de l'adoption rapide de ce système de communication sans fil, à la croissance fulgurante.

Ces trois dernières années, les tensions sont allées croissant, avec la volonté de mettre en avant le principe de précaution en attendant le résultat de grandes études comme celles d' Interphone. Cela s'est traduit par des actions de la part d'associations militantes et des recours déposés contre l'installation de nouvelles antennes-relais, tandis que sont demandées de nouvelles normes plus strictes.


Pas de risque significatif mais...
Après plusieurs reports, souvent interprétés comme de mauvais augure, les résultats de l'étude Interphone vont enfin être publiés dans l' International Journal of Epidemiology ce mardi. Et ses conclusions, qui portent des périodes d'utilisation du téléphone portable d'une dizaine d'années, ne révèlent pas de risque accru d'apparition de tumeurs, selon le Dr Elisabeth Cardis, chercher principal de l'étude, interrogée par l' AFP.

Les résultats font pourtant apparaître des augmentations du risque d'apparition de plusieurs tumeurs, notamment chez les personnes utilisant leur téléphone fréquemment et du même côté de la tête, mais sans pouvoir les imputer directement à l'usage du téléphone.

Cette augmentation du risque est-elle due à l'exposition aux radiofréquences des mobiles ou à d'autres facteurs externes ? Sur une période d'étude aussi longue, les causes peuvent être nombreuses et difficilement identifiables. Par ailleurs, elle ne dit rien sur des périodes plus étendues, de 20 ou 30 ans, qui sont pourtant des durées compatibles avec l'émergence de tumeurs si les radiofréquences avaient effectivement un impact sur la santé humaine.

Au-delà de la conclusion générale de l'absence de risque sur 10 ans, qui ne fait finalement que confirmer ce qui était déjà connu et validé par d'autres études, les chercheurs recommandent de poursuivre l'étude alors que l'usage du mobile s'est largement développé et que le temps d'utilisation moyen s'est fortement accru, notamment chez les adolescents, même si les niveaux d'émission des mobiles sont désormais plus faibles et que l'usage des SMS et du kit mains libres peut atténuer l'intensité de l'exposition au quotidien.

Les deux camps ( ceux qui pensent qu'il existe un risque et ceux qui estiment qu'il n'existe pas ) devraient trouver matière à discussion et à polémique avec ces résultats qui ne devraient donc pas plus permettre de trancher cette question. Comme nous le faisions déjà remarquer début 2009...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #640061
Rien de ce qu'ils peuvent dire me fera oublier le fait que des oeufs de poule couvé meurt si on dépose un téléphone portable à proximité...

C'est un fait, et c'est ça l'essentiel.

Les ondes comme beaucoup d'autres choses comme les pesticides, sont facteur de cancers ou de tumeurs si on en abuse tout au long de notre vie, prétendre le contraire n'est que pure mensonge.

Je ne suis en aucun cas frileux aux nouvelles technologie, bien au contraire, faut juste les utiliser intelligemment dès à présent que l'on connait leur nocivité.
Le #640151
vous êtes une poule Sukebe ? Arrêtons la parano, plus les études sortent moins elles parviennent à convaincre qui que ce soit de l'existence d'un risque.

Le #640401
Je plains les scientifiques qui se lancent dans ce genre d'études. Si jamais ils trouvent un risque lié à l'exposition, c'est le scandale assuré. S'ils ne mettent pas en évidence de risque, ils seront arbitrairement taxés de menteurs et de vendus par une foule de gens, dont la quasi totalité ne connaît rien à rien.

A l'inverse, la position du contestataire "David contre Goliath", conspirationniste à tout va, semble finalement bien plus confortable...

Quoi qu'il en soit, j'attendrai de pouvoir jeter un coup d'œil au document final pour me faire une idée.
Le #641161
"A reduced OR for glioma and meningioma related to ever having been a regular mobile phone user possibly reflects participation bias or other methodological limitations. No elevated OR for glioma or meningioma was observed ≥10 years after first phone use. There were suggestions of an increased risk of glioma, and much less so meningioma, in the highest decile of cumulative call time, in subjects who reported usual phone use on the same side of the head as their tumour and, for glioma, for tumours in the temporal lobe. Biases and errors limit the strength of the conclusions that can be drawn from these analyses and prevent a causal interpretation."

L'étude trouve un effet globalement protecteur de l'utilisation du mobile... Amusant ! Seule une utilisation intensive donne un odds-ratio significativement élevé. Malheureusement, la méthodologie de l'étude, qui se base sur un questionnaire soumis à des victimes de tumeurs (a posteriori donc) est largement sujette à caution. Cette étude ne peut pas répondre à la question avec certitude, mais une forte augmentation du risque paraît exclue.

Ce n'est pas la grande étude qu'on nous a fait miroiter, il faudra certainement une étude prospective, forcément très longue, pour en savoir davantage.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]