iPad 2 : Apple A5, premier processeur dual core en volume

Le par  |  5 commentaire(s)
iPad 2 A5

L'une des grandes nouveautés de la tablette iPad 2 est la présence d'un processeur Apple A5 dual core. Une évolution stratégique sur laquelle Steve Jobs a insisté lors de sa présentation.

iPad 2 A5Depuis l'annonce de la première tablette iPad, Apple propose des processeurs d'application personnalisés dans ses produits mobiles. L' iPad, mais aussi l' iPhone 4 et l' iPod Touch 4G disposent du même processeur Apple A4 ( cadencé à des fréquences différentes selon le produit mobile  ).

Il repose sur une architecture ARM Cortex-A8 dont le coeur est fourni par Samsung mais qui a été optimisé selon les besoins d' Apple, lui permettant d'offrir un bon compromis entre performances et consommation d'énergie.

Avec l' iPad 2, c'est une nouvelle génération de processeur, l' Apple A5, qui est proposée et qui devrait se retrouver tout au long des produits mobiles Apple, de l' iPhone 5 à un futur iPod Touch, plus tard dans l'année.

Cette fois, c'est une architecture ARM Cortex-A9 qui semble avoir été choisie ( cela reste à confirmer ), permettant de gérer deux coeurs cadencés à 1 GHz, et qui a également fait l'objet d'optimisations spécifiques.

iPad 2 A5 02Lors de la présentation de la tablette iPad 2, Steve Jobs a bien mis en avant le processeur d'applications ( deux fois plus performant que l' Apple A4 pour une consommation d'énergie basale comparable ), ainsi que les performances de la puce graphique qui l'accompagne ( qui n'a pas été détaillée ).

Les désossages de la tablette iPad 2, qui ne manqueront pas d'ici le 11 mars prochain, seront intéressants pour en savoir plus sur les choix techniques d' Apple : dual core synchrone ou asynchrone, fournisseur des coeurs, quantité de RAM associée, type de GPU utilisé...

Il est remarquable aussi de noter que l'accent a été mis sur le fait qu'il s'agirait de la " première tablette dual core livrable en volume ". On note pourtant que les premiers processeurs dual core pour tablettes ont largement fait l'objet d'annonces ces dernières semaines ( Tegra 2, OMAP4, Qualcomm SnapDragon ) et qu'une première tablette, la Motorola Xoom a été commercialisée quelques jours avant l'annonce de l' iPad 2.


Disponible, et en larges quantités
Ce qu'a peut-être voulu signifier Steve Jobs par cette annonce, c'est qu'il dispose déjà des quantités ou des commandes de processeurs qui vont lui permettre d'écouler des dizaines de millions de tablettes iPad 2 en 2011, là où les concurrents vont devoir se battre pour des stocks de processeurs dual core, pénalisant leurs livraisons.

On sait qu' Apple a déjà pris des mesures pour s'assurer de disposer des composants nécessaires à sa stratégie mobile et la société dispose des milliards de dollars susceptibles de convaincre les fournisseurs de lui livrer les plus larges volumes, obligeant les autres fabricants à se battre pour les quantités restantes...ce qui a aussi pour effet de faire monter les prix des produits finis et de les rendre moins compétitifs.

Quand Steve Jobs met en avant le fait que l' iPad 2 est la première tablette dual core disponible en volume, le message s'adresse en fait aux investisseurs et aux partenaires en leur affirmant qu' Apple pourra livrer beaucoup plus de tablettes que n'importe quel autre de ses concurrents et est déjà en capacité de le faire.


Dénigrement de la concurrence
Un message qui ne passera pas inaperçu dans le contexte de foisonnement d'annonces de tablettes concurrentes, certainement attractives sur le papier mais qui ont tout à prouver. Et certains premiers exemples de tablettes ayant fait beaucoup de buzz se sont déjà révélées très décevantes au final.

iPad 2 copycats Android Galaxy Tab iPad
Tous des copieurs ? ; comment taper sur la concurrence...

Steve Jobs ne s'est d'ailleurs pas privé de se moquer de la concurrence durant sa présentation, n'hésitant pas à comparer le nombre d'applications disponibles sur iPad et pour Android Honeycomb ou de reprendre une citation de Samsung concernant sa tablette Galaxy Tab...en reprenant ( volontairement ? ) une erreur de transcription ( " small ", faible, au lieu de "smooth ", qui pourrait se traduire ici par correct ).

App Store iPad applications Android Honeycomb applications
La morgue d'Apple : comparaison du nombre d'applications tablettes entre iOS et Honeycomb

On ne sait pas encore si 2011 sera effectivement l'année de l' iPad 2, comme l'a clamé Steve Jobs, mais ce qui est sûr, c'est qu' Apple ne lâchera rien et continuera de miser sur ce qui fait son succès : une capacité à réunir hardware, software et services / contenus au sein d'une expérience cohérente, tournée vers le grand public.

 

Credit images : Engadget

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #757381
Il me semble que Steve commence à courir derrière Android:

1) Les proc dual core sont déjà dans des tablettes Android, on verra pour ce qui est des volumes, il y a plusieurs fondeurs de toute manière. C'est un non problème jusqu'à nouvelle information.

2) Apple utilise des composants (écrans notament) de ses concurrents, à savoir Samsung et LG. Ces derniers n'étant pas idiots, ils auront les nouvelles technos d'écrans avant de les vendre à Apple.

3) Réduire les appli "tablettes" Android à 100 est ridicule, car je ne vois pas pourquoi celles des téléphones Android ne fonctionneraient pas pour les tablettes.

4) On se fiche du nombre d'applis, on sait très bien que les applis qui servent vraiment sont d'origine sur la tablette, ou sur le store, et que leur nombre est de l'ordre de 10.

5) Super l'adapteur Apple à 40$ pour brancher un USB ou un écran HDMI !

6) Système fermé, passage obligatoire par la caisse Apple pour le moindre apport de contenu. Les gens sont vraiment stupides, et Steve en profite.

7) Le discours de Steve s'émousse, ses arguments sont du niveau de ceux d'un vendeur de voitures d'occasion. Qu'il prenne sa retraite, qu'il aille se soigner, et qu'il nous fiche un peu la paix. Ce type a une capacité hors norme pour prendre de la bande passante à vide.

Les journalistes qui se croient obligés de relayer son moindre prout vont pouvoir prendre des vacances et ça leur fera le plus grand bien.

Allez les moutons, trollez s'il vous plait :-)
Le #757401
Personnellement, je suis à peu près d'accord avec toi.
Pas contre pour ton point 6, je commence à être d'accord avec Apple quand je vois les déboire sur android.
Android, tu peux télécharger des virus sans aucune vérification, idem quand tu lances plein d'appli, il y a tout qui rame.

Le #757411
Un truc sympa sur Android est la possibilité d'installer un (vrai) firewall, dérivé d'iptable, LA référence car c'est le firewall le plus utilisé sous Linux.

L'appli s'appelle DroidWall http://www.xda-developers.com/android/android-firewall-control-app-network-access/

Ca permet de filtrer un peu ce qui sort du téléphone, car avec tous les spywares de Google (Google Maps, Gmail..) qui contactent les serveurs Google en sousmarin, ça commence à devenir un vrai problème.

Malheureusement c'est le même problème (spyware) d'origine sur Android, iPhone et RIM.

Dommage que Nokia ait vendu son âme.

Il y a de la place à celui qui veut faire un fork Android "éthique" spyware-free... Cyanogen peut-être ?
Le #757431
@yoadip :
Etant un système ouvert, il est évidemment plus facile de repackager une appli et d'y rajouter des malwares mais ...
- l'Androïd Market Place fait aussi le ménage. La plupart des malwares sont rappatriés à partir de market places alternatifs.
- Si tu installes une application piratée sur ton IPhone / IPad tu n'es en rien mieux protégé
Le #757621
Annonce creuse, pour une fois.

- dual core, c'est standard
- finesse (agréable)
- étui (interéssant)

et c'est tout.

Quand au débat Android vs iOS, leurs forces sont aussi leurs faiblesses.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]