La tablette iPad oblige la concurrence à s'adapter

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Forbes
Freescale logo

Selon un représentant de Freescale, de nombreux produits mobiles connectés ont été reportés à début 2011 après l'arrivée de la tablette iPad, afin d'en améliorer l'expérience utilisateur.

Freescale logoSi le lancement de la tablette iPad d' Apple marque pour beaucoup d'observateurs l'entrée en matière des tablettes média, elle semble avoir fait peur à nombre de fabricants par ses qualités et l'accueil que lui a réservé le public.

Du coup, plusieurs produits ( tablettes, netbooks ou smartbooks ) qui auraient dû être lancés au second semestre 2010 vont attendre l'année prochaine et le salon CES 2011, indique un représentant du fabricant de semiconducteurs Freescale.

La tablette iPad aurait mis la barre assez haut en termes d'ergonomie, et son succès auprès du public oblige les fabricants à revoir leurs projets s'ils veulent soutenir la comparaison, d'après Glen Burchers, responsable du Marketing grand public de Freescale.

La fourchette basse de prix ( à partir de 499 dollars, ou 499 € en France ) , l'ergonomie du produit et l'autonomie annoncée de 10 heures ( qui n'est pas loin de la réalité de l'usage courant ) auraient pris de court les fabricants.


Adaptation forcée
Pour s'adapter, il faut revoir les produits afin de faire baisser leur prix. Selon Butcher, cela suppose notamment de réduire la taille d'écran pour les tablettes : passer de 9" à 6 ou 7', par exemple. Ensuite, il faut savoir sur quel OS miser : Android ou Chrome OS à court terme mais peut-être MeeGo voire WebOS de Palm ( que HP vient de racheter ) pour une stratégie plus étendue.

Autant de choix stratégiques à faire qui reportent les projets de 6 à 9 mois. Le salon Computex, qui va s'ouvrir début juin, montrera des tablettes mais pas des produits finis, prédit Burchers. C'est au salon CES 2011 de Las Vegas, en janvier prochain, que les choses sérieuses pourraient bien commencer pour les tablettes média, laissant finalement un créneau de plus de six mois à Apple avant de rencontrer une solide concurrence.


Six mois d'avance
La tablette d' Apple aurait également modifié certains équilibres, incitant les fabricants à se pencher sur les tablettes et moins sur les autres appareils, netbooks mais aussi smartbooks qui devaient déferler sur le marché dès 2010.

Chez Qualcomm, l'un des initiateurs de ce nouveau type de produit, grâce à la mise en avant de sa plate-forme matérielle SnapDragon, on reste confiant, affirmant que de nombreux projets sont en cours tandis que Nvidia mise sur son processeur Tegra 2 dual core sous ARM Cortex-A9. Encore faut-il que les " design wins " se transforment en produits concrets.

En attendant, Apple a écoulé 1 million de tablettes iPad en un mois et les analystes envisagent un volume de 4 à 8 millions d'unités écoulées pour 2010. Cependant, prévient Burchers, Apple a intérêt à profiter de son avance. Dès que la concurrence aura installé ses produits, la bataille va s'annoncer très rude sur les critères mêmes qui font son succès actuellement.

 

Note : ne pas confondre le terme générique smartbook avec smartbook AG qui est une marque déposée

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #645941
Franchement tant mieux si la concurrence doit s'adapter car à force de vouloir se "gaver" sur certaines technologies (tablet PC hors de prix pendant 8 ans !) ils ont presque réussi à tuer l'évolution technologique et à ralentir l'arrivée du tactile qui est pourtant une évolution naturelle des interfaces (seule ou en complément de périphériques plus classiques).
Si l'iPad "force" les constructeurs à proposer des netbooks tactiles ou des tablettes multimédia à moins de 200 euros, qui s'en plaindra ???
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]