Des mesures radicales pour adopter IPv6 et stimuler l'innovation

Le par  |  32 commentaire(s)
IPv6-World-Day

Une tribune de Hugues Clipet, Responsable Systèmes et Réseaux chez TelecityGroup France, sur IPv6 et son adoption tardive par les entreprises.

L'heure est à la prise de conscience. Les entreprises tardent à adopter IPv6, la nouvelle version du protocole Internet. Certes, les statistiques sont en nette augmentation mais le taux d'utilisation d'IPv6 reste désespérément faible, soit 4,55 % d'internautes dans le monde au 1er octobre 2014. Pourtant, la menace d'une pénurie d'adresses IPv4 approche à grands pas. Après le Registre Internet Européen (RIPE) en septembre 2012, l'organisme qui distribue les adresses internet en Europe, l'ARIN son homologue en Amérique du Nord a annoncé en avril dernier l'atteinte du seuil le plus critique dans la distribution des adresses IPv4.

La multiplication des objets connectés impose le passage à IPv6

Hugues-ClipetCe passage à IPv6 est connu de tous depuis longtemps. Conçu dans les années 80, le protocole IPv4 dispose d'un stock disponible de 4,3 milliards d'adresses IP individuelles. Un chiffre que l'on pensait ne jamais atteindre à l'époque - personne n'ayant anticipé le formidable développement d'Internet. Dans la perspective d'une pénurie d'adresses, un nouveau protocole a été développé au cours des années 90 qui a multiplié de façon illimitée le réservoir disponible grâce au passage de la longueur des adresses IP de 32 à 128 bits. Dans l'absolu, il faudrait placer plus de 667 millions de milliards d'appareils connectés par millimètre carré pour saturer le système. Cette réserve gigantesque d'adresses publiques est un atout pour l'innovation dans la perspective de la multiplication des objets connectés.

Au-delà, IPv6 corrige certains défauts de son prédécesseur. La mobilité n'existait pas lors de la création d'IPv4. De fait, il ne sait pas la gérer simplement. IPv6 élimine également le recours à la notion d'adresse privée. Avec le nouveau protocole, il n'y a plus que des adresses publiques ce qui garantit une vraie connectivité de bout en bout et l'amélioration de la performance des routeurs. Fini également la notion d'adresse temporaire. Côté sécurité, IPv6 intègre en standard le mécanisme IPSec, ce qui simplifie la configuration.

Les entreprises retardent l'adoption d'IPv6 en utilisant des solutions de contournement

En dépit de ces avantages et de la pénurie annoncée, les entreprises temporisent. Il faut dire que beaucoup d'opérateurs disposent encore de stocks d'adresses IPv4 qu'ils peuvent écouler. Même si ceux-ci fondent comme neige au soleil, les entreprises ne ressentent donc pas forcément l'urgence de passer au nouveau protocole. Elles recourent en outre à toute une panoplie d'outils permettant d'économiser les adresses IPv4 afin de repousser les investissements nécessaires. Citons par exemple la distribution automatique d'adresses temporaires (grâce à DHCP) ou l'utilisation massive du mécanisme de traduction d'adresse (NAT) qui leur permet de multiplier les appareils invisibles de l'internet sur le réseau local.

Face à cette inertie, des mesures incitatives s'imposent. Il s'agirait de mettre fin à la possibilité pour tous les équipements d'utiliser indifféremment les deux protocoles en parallèle. Les régler par défaut en adressage IPv6 inciterait les entreprises à passer à cette version supérieure. Un groupe de parlementaires a d'ailleurs déposé une proposition de loi en ce sens en juillet dernier. Une date butoir quant à l'arrêt d'utilisation d'IPv4, selon les modalités définies lors du passage à la TNT, pourrait même être envisagée. Il convient également de donner un plus grand poids à IPv6 dans les cursus de formation professionnelle afin de favoriser sa diffusion. Il serait aussi vertueux que l'IETF (Internet Engineering Task Force), qui normalise actuellement HTTP 2.0, fasse en sorte qu'IPv6 soit le protocole natif. Enfin, une campagne de sensibilisation de tous les professionnels informatiques orchestrée par les pouvoirs publics et les opérateurs serait de nature à accélérer la prise de conscience.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1826402
"Dans l'absolu, il faudrait placer plus de 667 millions de milliards d'appareils connectés par millimètre carré pour saturer le système." :
Phrase absurde, qui plus est juste après nous avoir dit que l'on n'aurait jamais imaginé atteindre le nombre d'adresses IP actuelles dans les 80's. Comme quoi on apprend rien...
Le #1826414
"...IPv6 élimine également le recours à la notion d'adresse privée...">>>A mon sens, c'est plutôt ça qui freine l'adoption d'IPv6, puisqu'au final, il faudra investir...
Le #1826425
Sicyons a écrit :

"Dans l'absolu, il faudrait placer plus de 667 millions de milliards d'appareils connectés par millimètre carré pour saturer le système." :
Phrase absurde, qui plus est juste après nous avoir dit que l'on n'aurait jamais imaginé atteindre le nombre d'adresses IP actuelles dans les 80's. Comme quoi on apprend rien...


Là on t'explique gentiment qu'il faudra annexer plusieurs planètes avant de potentiellement changer de protocole, voire même de se lancer massivement dans la production de nanobots connectés.
A un moment donné, faudrait arrêter de faire la mauvaise langue. Le jour où l'IP V6 aura fait son temps, le chemin parcouru sera tel qu'il serait présomptueux de tenter de définir en 2015 ce qu'on aura réellement besoin ce jour là... ( si on ne meurt pas dans notre m* d'ici là ).
Le #1826426
lebonga a écrit :

"...IPv6 élimine également le recours à la notion d'adresse privée...">>>A mon sens, c'est plutôt ça qui freine l'adoption d'IPv6, puisqu'au final, il faudra investir...


c'est embêtent pour les mafieux et autres margoulin , mais madame michoux sans contrefout royalement

et puis bon il reste le vpn
Le #1826432
Sicyons a écrit :

"Dans l'absolu, il faudrait placer plus de 667 millions de milliards d'appareils connectés par millimètre carré pour saturer le système." :
Phrase absurde, qui plus est juste après nous avoir dit que l'on n'aurait jamais imaginé atteindre le nombre d'adresses IP actuelles dans les 80's. Comme quoi on apprend rien...


héhéhé, et oui. ca me fait penser qu'à l'époque du DOS on disait que les ordinateurs n'auraient jamais besoin de plus de 640Ko de ram. Aujourd'hui c'est pas choquant de voir un pc avec 8Go de ram.
Le #1826439
Truffor a écrit :

Sicyons a écrit :

"Dans l'absolu, il faudrait placer plus de 667 millions de milliards d'appareils connectés par millimètre carré pour saturer le système." :
Phrase absurde, qui plus est juste après nous avoir dit que l'on n'aurait jamais imaginé atteindre le nombre d'adresses IP actuelles dans les 80's. Comme quoi on apprend rien...


Là on t'explique gentiment qu'il faudra annexer plusieurs planètes avant de potentiellement changer de protocole, voire même de se lancer massivement dans la production de nanobots connectés.
A un moment donné, faudrait arrêter de faire la mauvaise langue. Le jour où l'IP V6 aura fait son temps, le chemin parcouru sera tel qu'il serait présomptueux de tenter de définir en 2015 ce qu'on aura réellement besoin ce jour là... ( si on ne meurt pas dans notre m* d'ici là ).


L'histoire même de la micro informatique te donne mille fois tort. en a donné un autre exemple flagrant.
Le #1826452
Sicyons a écrit :

"Dans l'absolu, il faudrait placer plus de 667 millions de milliards d'appareils connectés par millimètre carré pour saturer le système." :
Phrase absurde, qui plus est juste après nous avoir dit que l'on n'aurait jamais imaginé atteindre le nombre d'adresses IP actuelles dans les 80's. Comme quoi on apprend rien...


Tu dois avoir un problème avec les chiffres et la réalité de ceux-ci il me semble ...

Adresse Web :
http://www.populationmondiale.com/

En 2015 (le 3 janvier pour être précis), la population mondiale est de 7 269 644 640 personnes et nous sommes 2,8 milliards à avoir accès à Internet.

Toujours en 2015, la planète à besoin des ressources d'une planète et demi en un an pour vivre (surface de terre et le volume d'eau requis pour produire les ressources renouvelables utilisés par la population).

Multiplions par 5 (pour être large en comptant les objets connectés) ce chiffre : 36.5 Milliards pour les adresses IP.

Adresse Web :
http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/10/13/l-humanite-engloutit-l-equivalent-d-une-planete-et-demie_1425668_3244.html

L'humanité aura besoin de 2 planètes par an en 2030 (soit dans 15 ans seulement !).

Parlons du futur maintenant ...

Adresse Web :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Population_mondiale

2030 : 8 424 937 000 personnes.

2100 : 10 853 849 000 personnes.

10 853 849 000 * 5 = 54 269 245 000 pour les adresses IP.

Sachant qu'en 2100 l'humanité n'est pas sûr de subsister.
On bouffe 2 planètes en 2030, alors combien en 2100 ?!?!?

Bref en 2100, on en serait à peut-près à 54 milliards d'adresses IP.

La on ne parle pas de milliers de milliards (ce qui est déjà énorme par rapport à tes petits 54 milliards), on parle de millions de milliards.

D'ici à ce qu'on atteigne ce chiffre, moi je miserai plus sur l'extinction de l'humanité (de l'être humain) ...

Le #1826558
Sinon, dans Star War et consor, il on dû passer à IPv8, vous croyez pas? xD
Le #1826610
Crevax a écrit :

Sinon, dans Star War et consor, il on dû passer à IPv8, vous croyez pas? xD


Vu la taille des boutons dans tous les films, je doute qu'il y ait assez de mm² civilisés dans la galaxy pour saturer ne serait-ce que l'IPv6
Le #1826613
Truffor a écrit :

Crevax a écrit :

Sinon, dans Star War et consor, il on dû passer à IPv8, vous croyez pas? xD


Vu la taille des boutons dans tous les films, je doute qu'il y ait assez de mm² civilisés dans la galaxy pour saturer ne serait-ce que l'IPv6


Bah déjà rien que dans l'étoile noire, il doit y en avoir des systèmes connectés... plus au moins un par personne/clone, un par vaisseau, des centaines par croiseurs... Et puis tous les androids de la Fédérantion du Commerce... ça en fait du monde...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]