Après cinq ans, la sonde Juno a rendez-vous avec Jupiter

Le par  |  8 commentaire(s)
Juno-Jupiter

Lancée le 5 août 2011 par la Nasa, la sonde spatiale Juno doit débuter sa mission scientifique début juillet prochain avec sa mise en orbite autour de Jupiter. Ce sera périlleux.

Pour voyager jusqu'à la cinquième et plus grande planète de notre système solaire, la sonde spatiale Juno aura mis près de cinq ans. Propulsée à l'énergie solaire, la sonde touchera au but le 4 juillet prochain (le 5 juillet avec l'heure de Paris) en allumant son moteur principal pendant un peu plus d'une demi-heure. De quoi lui permettre de ralentir suffisamment et se mettre en orbite autour de Jupiter.

Si tout se passe bien, Juno effectuera alors une série de survols de Jupiter à moins de 5 000 km de sa couche nuageuse pour une mission scientifique qui doit durer 16 mois. Une proche distance jamais atteinte qui permettra d'en apprendre plus sur Jupiter.

Dans le cadre de sa mission, la sonde Juno sera exposée à de fortes radiations qu'une armure de titane devrait lui permettre d'affronter. La Nasa explique que sous la couche nuageuse de Jupiter se trouve une couche d'hydrogène qui subit une pression si incroyable qu'elle agit comme un conducteur électrique.

Associé à la rapide rotation de Jupiter (un jour sur Jupiter dure seulement dix heures sur Terre), cet hydrogène métallique génère un puissant champ magnétique qui entoure la planète avec des électrons, protons et ions voyageant à presque la vitesse de la lumière.

  

Juno permettra d'étudier les aurores boréales de Jupiter, les origines de la planète, sa structure, son atmosphère et sa magnétosphère. Début 2018, Juno plongera dans l'épaisse atmosphère de Jupiter. Cette entrée dans l'atmosphère jovienne lui sera fatale mais éliminera le risque d'une contamination de tout monde susceptible d'accueillir la vie comme sur la lune Europe de Jupiter.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1906377
Wow ! Le trailer envoie du lourd !
On dirait un vrai trailler de film purée
Le #1906391
Non Francky .... pas un pouce rouge sur cette news

Jérôme s'est donné toutes les peines du monde pour nous servir un sujet tout frais

Et là, tu casses son travail

J'en soufflerais mot à Bruno
Le #1906395
J'avoue, cette news est cool.
Le #1906397
J'espére qu'on y trouvera....un monolithe en orbite.
Le #1906404
Je ne savais pas qu'il était si dangereux d'approcher Jupiter... Idem pour les radiations...
Le #1906408
DeepBlueOcean a écrit :

Non Francky .... pas un pouce rouge sur cette news

Jérôme s'est donné toutes les peines du monde pour nous servir un sujet tout frais

Et là, tu casses son travail

J'en soufflerais mot à Bruno


Ne t'inquiète pas, FranckyIV aimera l'article lorsqu'une sonde sera envoyée in Uranus
Anonyme
Le #1906419
Safirion a écrit :

Wow ! Le trailer envoie du lourd !
On dirait un vrai trailler de film purée


C'est clair, on dirait la BA du blockbuster de l'été !

Ca semble très intéressant en tout cas. J'espère qu'une série de photos/vidéos va suivre.
Le #1906536
« mais éliminera le risque d'une contamination de tout monde susceptible d'accueillir la vie comme sur la lune Europe de Jupiter. »

Cette phrase n'a aucune logique : les probabilités pour que la sonde aille s'écraser sur Europe sont nulles. De plus à ce compte-là, l'Univers entier passe son temps à s'auto-« contaminer », à « contaminer » la Terre en particulier, et nous sommes probablement le résultat d'une telle « contamination ». Ridicule.

Bref, cette croyance de « contamination » dérive de prémisses écologistes statiques et erronées qui n'ont rien de scientifique, même si ça fait « hype ».
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]