Les malwares pour les OS alternatifs

Le par  |  26 commentaire(s) Source : Kaspersky
logo kaspersky

Après avoir fait parlé de lui récemment en découvrant un prototype de virus capable de s'attaquer indifféremment aux systèmes Windows ou Linux ( Virus.

Logo kasperskyAprès avoir fait parlé de lui récemment en découvrant un prototype de virus capable de s'attaquer indifféremment aux systèmes Windows ou Linux ( Virus.Win32.Bi.a / Virus.Linux.Bi.a ), l'éditeur russe de solutions logicielles pour la sécurité informatique vient de faire état sur son site, d'un rapport concernant la situation entre 2004 et 2005, des programmes malfaisants pour les OS communément qualifiés d'alternatifs ( autres que Windows ). 


Linux, victime de sa popularité
C'est inévitable, plus l'engouement pour un OS croît, plus les attaques informatiques envers ce dernier s'intensifient. Or, Linux avec ses distributions multiples, est devenu l'un des systèmes d'exploitation, si ce n'est le système concurrent principal de Windows, eu égard à son intégration galopante tant dans les serveurs que dans les ordinateurs de bureau.

Ainsi, entre 2004 et 2005, le nombre de malwares visant Linux est passé de 422 à 863, soit une augmentation de plus de 100 % qui est sans commune mesure avec celle concernant les autres OS basés sur UNIX comme FreeBSD ( de 16 malwares en 2004 à 19 en 2005 ), SunOS ( de 5 à 15 ) et UNIX lui-même ( de 47 à 69 ).

Il est à noter qu'une distinction est toutefois bien faite entre virus et malwares. Pour l'instant, les virus ( à proprement parler ) créés pour infecter l' OS du manchot ont un caractère d'exception comme le stipule Konstantin Sapronov, analyste spécialisé en virologie de Kaspersky Lab et ce dernier de préciser : " La plupart des ordinateurs équipés de Linux restent les serveurs, les programmes malveillants dont ils sont les victimes sont donc adaptés pour en faire des plates-formes d'attaques. Il s'agit principalement de backdoors, exploits, sniffers, flooders et autres outils de pirates ".

Dans le détail ( nombre de malwares 2004 - 2005 ) :

Malware / OS Linux FreeBSD
SunOS
autres UNIX
Backdoor 125 - 240
1 - 2
0 - 3
0 - 12
Dos 38 - 51
0 - 0
2 - 2
2 - 2
Exploit 129 - 253 0 - 1
0 - 5 31 - 41
Flooder 14 - 51 0 - 0 0 - 0 4 - 4
Hacktool 19 - 57 2 - 2 2 - 0 2 - 0
Rootkit 30 - 34 5 - 5 1 - 1 0 - 0
Sniffer 1 - 12 0 - 0 0 - 0 0 - 0
Trojan 27 - 28 0 - 0 0 - 3 5 - 8
Virtool 6 - 8 0 - 0 0 - 0 0 - 0
Virus 4 - 91 0 - 1 0 - 0 1 - 0
Worm 29 - 38 8 - 8 0 -1 2 - 2



Intel a ouvert la boîte de Pandore
Selon Kaspersky, l'arrivée d'une architecture à base d' Intel dans les Mac va attirer un grand nombre d'utilisateurs et de fait, son corollaire d'agents infectieux : " Le passage aux processeurs Intel peut s'avérer révolutionnaire. En plus de l'excellent design d' Apple, l' OS X qu'on pourrait appeler autrement, UNIX avec une interface conviviale, peut devenir un hit parmi les utilisateurs. Le noyau OS X est basé sur FreeBSD, c'est pourquoi l'expérience et les idées déployées pour l'écriture de malwares pour FreeBSD peuvent être reprises pour OS X ".

Le tout premier ver informatique créé, a infecté UNIX. Cette étude présuppose-t-elle un futur retour au bercail '
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #102174
Mouais, manque un chiffre dans tout ça, ca donne quoi sur windows et MacOs '
Le #102175
Envie d'investir de nouveaux marches '...
Le #102182
le monsieur a dit : "OS alternatifs"
Le #102183
Le princiaple Malware sur un ordinateur reste l'utilisateur devant son PC !!!
Le #102184
Oui mais bon un systeme trop permissif ne fait qu'agraver la situation. Si on ne permettait pas aux utilisateurs de faire n'importe quoi n'importe comment on reduirait deja enormement les risques
Le #102185
on peut pas mettre les caracteristiaues de windows a cote '
Le #102186
mouais.. tu accepterais une voiture dont tu ne peux ouvrir le capot moteur, toi ''
Le #102188
En même temps, il sont bien gentil de hurler alerte a tout va ces gas, mais sous linux on se sert des paquets officiels de la distributions.

Les ebuilds sous gentoo, les deb sous debian & co, les rpm sous redhat et mandriva.

La seule façon d'attraper un malware est de prendre un paquet sur un site "douteux" et l'installer en root.

Mais ça n'a aucun interet étant donné que la majorité des paquet sont disponibles.

Bref je trouve la news démesurée et alarmiste.

D'autant plus qu'il donne le nombre existant, et pas un estimation d'unités infectées.
Le #102189
Qui parlait de "l'infaillibilité" de Linux ''' C'est sûre...on voit que c'est mieux que Windows...
Le #102191
Ah bon <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" />Quid des infections' on en parle nul part la
Ca resemble plus a une planche d'approche markerting ce communique de Kaspersky
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]