Kinect : le module de Microsoft utilisé pour surveiller la frontière Coréenne

Le par  |  4 commentaire(s) Source : The Verge
frontière corée

Depuis sa sortie en 2008, le module Kinect de Microsoft dédié à la Xbox 360 suscite l'intérêt des bricoleurs et informaticiens qui en détournent régulièrement l'usage pour des projets plus fous les uns que les autres. Aujourd'hui, le module serait même utilisé pour surveiller la frontière coréenne.

On ne compte actuellement plus les projets impliquant le module de reconnaissance visuelle et vocale Kinect. L'accessoire proposé en 2008 par Microsoft devait surtout donner une nouvelle dimension et plus d'immersions pour les joueurs. En réalité, ce sont surtout les bricoleurs, hackers, et scientifiques qui auront été le plus séduits par les capacités du module.

kinect frontière corée Aujourd'hui, l'utilisation de Kinect se retrouve bien loin du milieu du jeu vidéo pour lequel il a été conçu, comme l'explique le programmeur Jae Kwan Ko en présentant son intégration dans un système de protection des frontières dédiée à la Corée du Sud.

La Corée du Nord et la Corée du Sud sont séparées par deux frontières armées et une zone démilitarisée ( une bande "tampon" de 4 km de large) de plus de 238 kilomètres. Une zone dont la surveillance est à la fois complexe et politiquement très sensible.

C'est pourquoi la Corée du Sud utilise, au travers de son armée, depuis le mois d'aout un nouvel outil permettant d'optimiser la surveillance de la zone. Un système basé sur Kinect qui permet de détecter les mouvements et qui est utilisé sous forme mobile, mais qui est également installé dans plusieurs points de la DMZ.

Le module animé par Kinect est capable de détecter si une cible en mouvement est de nature animale ou humaine, et déclenche automatiquement une alerte auprès de la base militaire la plus proche en cas de détection d'un humain s'approchant de la frontière.

"Je ne pensais pas qu'un dispositif de jeu pourrait un jour jouer un rôle si important dans la sécurité nationale " indique Jae Kwan Ko. Les détails plus précis concernant le module sont couverts par le secret défense, il est donc impossible de dire à quelle distance le module est capable de repérer les cibles, ni de l'importance de son champ de vision et encore moins si le module Kinect est utilisé tel quel, ou s'il est lourdement modifié au passage.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1646942
Normal, la NSA doit rentabiliser ses investissements.
Le #1647072
Je croyais que kinect avait un champs de détection (en distance) assez réduit....Mais avaient-ils vraiment besoin de kinect pour utiliser ce type de détection ?

Sincèrement , ça fait vraiment bidon comme excuse....Surtout pour un pays asiatique....
Le #1647262
N'importe quoi... comme s'il n'y avait pas de dispositifs autrement plus performant dans le domaine de la sécurité...

Et qu'on ne me fasse pas croire que c'est une question de budget.... Quand il s'agit de protection du territoire, de l'armée, etc, il y a toujours de l'argent....
Le #1647412
zorglub123 a écrit :

N'importe quoi... comme s'il n'y avait pas de dispositifs autrement plus performant dans le domaine de la sécurité...

Et qu'on ne me fasse pas croire que c'est une question de budget.... Quand il s'agit de protection du territoire, de l'armée, etc, il y a toujours de l'argent....


Je suis comme toi et je pense à de la propagande mêlée à de la pub déguisée pour M$. Les coréens disposent de tourelles de défense automatiques depuis quelque temps et il n'a jamais été question de kinect
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]