L'Etat français soutient les jeux vidéo

Le par  |  20 commentaire(s)

Le jeu vidéo en France compte près de 1500 salariés.

Le jeu vidéo en France compte près de 1500 salariés. Soit moins que de Français travaillant dans le même secteur en Amérique du Nord (2000). La situation a de quoi inquiéter quant on sait que l'Etat intervient pour beaucoup dans la formation de ces jeunes talents.

Depuis le début du siècle, une vingtaine d'entreprises ont déposé le bilan alors que les jeux video coutent de plus en plus cher à développer. On observe donc une concentration des entreprises sur le marché qui ressemble de plus en plus au chemin emprunté il y a quelques années par l'industrie du cinéma et de la musique.

Conscient des enjeux culturels et économiques, l'Etat français a décidé par la voix du Ministre délégué à l'Industrie d'augmenter les aides et subventions de l'Etat dans le secteur, et notamment du point de vue de la recherche (réalité virtuelle, etc.).

Ce sont donc 3 millions d'euros supplémentaires qui rejoindront le Fonds d'aide à l'édition multimédia déjà fort des 10 millions d'euros qu'il a engagé contre remboursement en cas de succès au cours de ces dernières années. De plus, les jeux devraient pouvoir bénéficier des 35 millions d'euros de budget de l'Agence Nationale de la Recherche.

Une bonne nouvelle pour les acteurs nationaux de ce marché qui représente 25 milliards d'euros dont seulement 4% en France.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #43981
Bonne initiative mais ou vont ils trouver l'argent ' dans nos impots ' encore !
Le #43986
Mais non, les impôts vont continuer de baisser voyons... non, moi je propose de supprimer le lundi de Paques en solidarité avec le pauvre monde du jeu vidéo qui subit la canicule du haut débit de plein fouet...
Le #43989
C'est vrai, c'est marre de toujours ponctionner ceux qui bossent pour financer le développement de certaines activités.

Ponctionnons ceux qui ne bossent pas : 3 millions d'euros, c'est 1 euro par chômeur français.

C'est une idée à creuser.
Le #43998
Au lieu de subventionner à hauteur de 30000 euros par employé du secteur, notre cher gouvernement devrait plutôt se demander pourquoi tant de Français travaillent dans les jeux videos à l'étranger et pas en France... Ca vaudrait aussi pour beaucoup d'autres secteurs.

La France va commencer le 22e siècle dans le tiers monde pour avoir décrocher du développement.
Le #44002
Mais que savons nous faire dans notre pays à part le TGV et l'Airbus '
Je me pose de plus en plus cette question...

Les nouveaux retraités (et encore, faut voir la gueule de la retraite...)
quittent leurs postes sans avoir de remplaçant, car former
des petits jeunes trou du cul sans experience coute horriblement cher et n'intéresse
personne car il faut absolument être rentable dès la première heure passée dans une boite.
C'est super vital vous comprenez, les actionnaires ont besoin d'argent pour vivre !
Après on s'étonne que notre jeunesse ne sait rien faire aujourd'hui,
on refuse de les intégrer et de leur faire confiance.
Y'a plus que le piston, en général des gens incompétents qui profitent bien grassement
des avantages en vous faisant chier et en branlant que dalle car ils ne connaissent
rien au boulot et ne savent pas bosser.
Mentalité de merde.

Le savoir faire à foutu le camp, au profit du tirroir caisse.
Le #44008
Toujours les "actionnaires" qui prennent, la propagande a fait son chemin sans aucune résistance. Fonder, diriger et péréniser une entreprise en France c'est vraiment la mer à boire.
Le #44039
@Steph : "Le savoir faire à foutu le camp, au profit du tiroir caisse"

C'est exactement l'inverse. Et c'est aussi faux de penser que les jeunes ne savent rien faire aujourd'hui : il y a autant d'ingénieurs et d'avocats, plus de médecins, plus de pharmaciens, plus de doctorants tous les ans. Seulement, il faut voir combien et surtout POURQUOI ils sont mieux payés et reconnus à l'étranger.

Personnellement, je suis docteur en pharmacie et ingénieur des Mines ; j'ai décroché mon premier job en Grande-Bretagne dans l'industrie, où l'on m'offrait plus d'argent et plus de responsabilités qu'en avaient les patrons des gens qui me proposaient des emplois en France ; j'avais 26 ans...

Après, le vieux coup des actionnaires, ça n'entre pas en ligne de compte ; en général, ce ne sont pas les actionnaires qui engagent et virent les gens, ce sont les directeurs, le but du jeu étant que la boîte tourne de manière optimale. Une PME n'est pas une administration à budget annuel reconductible quoi qu'il arrive.
Le #44044
Ah putain je me marre L'Etat français soutient les jeux vidéo j'aime ce pays mais il est mort il y a 20 ans
Le #44050
@Steph, les pistions et autre crétinneries jacobines sont tout à fait traditionnels en France et n'ont absolument rien, mais rien du tout de nouveau. Et si on forme moins de jeunes, c'est tout simplement parce qu'on en a moins besoin parce que l'économie est morose., pas parce que ca coute chèr de les former.

@Driff, c'est exactement ce que l'Etat fait en donnant plus de blé à la recherche... c'est précisément le ocntenu de la news.

Et si les diplomés sont moins payés en France, c'est peut-être aussi parce qu'en France on aime pas les gens qui réussissent.
Le #44051
Cr0Vax:

Si on commence à subventionner les jeux vidéos, il n'y a plus de limites aux domaines subventionnables... Déjà que les paysans nous coutent très cher pour pas grand chose.

Comme je l'ai dis, l'Etat ferait mieux de se demander pourquoi tout le monde se casse à l'étranger, et de trouver de vraies solutions.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]