La GPL violée et bafouée

Le par  |  12 commentaire(s) Source : Silicon
GNU

   A l' occasion du Cebit de Hanovre, le monde de l' Open Source exprime sa colère par la création d' un site Web, le gpl-violations.

 Gnu

  A l' occasion du Cebit de Hanovre, le monde de l' Open Source exprime sa colère par la création d' un site Web, le gpl-violations.org, qui monte au créneau.

13 entreprises des plus respectables ne respecteraient pas la licence General Public Licence, qui comme chacun le sait exige que la modification d' un code libre doit être obligatoirement reversé à la Communauté.

Les sociétés telles que Acer, Buffalo, Micronet, Motorola ou Trendware, montrées du doigt, développaient et commercialisaient des produits appliance sans contrepartie de transmettre l' information.

Harald Welte entame le combat contre les infidèles par l' intermédiaire du site précité.

"Alors que la communauté du libre et de l'Open Source se réjouit de voir de plus en plus de vendeurs adopter Linux et les logiciels sous licences GPL, il est de la plus grande importance que ces vendeurs respectent les conditions de la licence (GPL), au même titre que pour les autres logiciels".

Harald Welte n' entend pas jouer les justiciers de Minuit, mais met en garde l' industrie devant de telles pratiques douteuses.

 "Cet avertissement leur donne une chance de réparer leurs produits, avant que quelqu'un ne mette en place des poursuites légales".

Évidemment, profiter des travaux de la Communauté gratuitement a de quoi séduire des entreprises qui peuvent trouver dans les produits sous licence GNU une manne de produits qui ne nécessitent pas d'investissements de développement, hormis l'adaptation à leurs besoins.

L' industrie protége ses innovations par des brevets au contraire de la GPL car la licence impose que les développements appartiennent à la communauté.

La guerre est ouverte depuis une année avec de nombreuses sociétés irrespectueuses qui ont trouvé soit des accords amiables ou des injonctions en justice.

Les plus belles éthiques communautaires restent souvent la proie d' avides peu scrupuleux qui voient dans cette abnégation de la Communauté du partage du savoir, une manne facilement exploitable en profits.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #37955
violée et bafouée > Hop direction >

http://www.niputesnisoumises.com/html/

Le #37972
L'intérét n'est pas tout-à-fait le même dans la défense de la GPL: la communauté attend beaucoup de la GPL afin de maintenir l'accès à l'innovation. Les brevets, eux, maintiennent le droit (que je ne remets pas en cause) à la rémunération suite à innovation.
Le principal tort apporté par les entreprises qui bafouent la GPL c'est de profiter de la recherche liée aux projets GPL sans pour autant "renvoyer l'ascenseur" en faisant part de leur valeur ajoutée.
Il faudra se souvenir de ses entreprises comme autant de prédateurs au sommet de l'échelle intellectuelle: tels des vampires nuisibles, ils vivent sur le dos d'un système qui se veut être à la base de la pensée contributive: à méditer
Le #37980
Ben oui il y a les morpions dans la nature, et eux dans l'info... c est pas nouveau les parasites.
Le #37983
Les parasites ne sont pas nouveaux ... mais ce qui est nouveau c'est l'esprit communautaire face à ce type d'entreprise: l'action massive par boycott en tant que consommateur est quelque chose qui terrorise les entreprises.
A l'heure où les PdM sont dans toutes les bouches, le fait de parler ouvertement de ces pratiques douteuses en matière de respect de licence a des conséquences catastrophiques en matière d'image, et donc de bénéfices.
A titre d'exemple, pour ma part appartenant à un grand groupe télécom, nous sommes constamment rappelés à l'ordre sur l'importance de l'IMAGE: c'est pour cela qu'en tant que consommateur nous avons énormément de poids pour forcer une entreprise à être "carrée" sur certains sujets
Le #38000
Les actions en justices seront hélas de plus en plus courrantes. Pour le moment il n'y a eu qu'une condamnation ferme (tribunaux de Munich (2003) qui a tranché en faveur des développeurs de NetFiltes contre une société qui exploitait ces travaux en trangressant la licence)
Les injonctions en justice concernent entre autre la société KiSS technologie pour l'utilisation de µClinux, buzybox (dont le code est diponible)
D'autres actions sont en préparation contre KiSS, suite à un probable détournement de
<a href=>
Anonyme
Le - Editer #38009
GENIUS ton site ni putes ni soumises il vis de la pub tu trouve ça normal'
Quand aux sociétés qui ne respectent pas la license GPL c'est pas étonnant puisque de nos jours dans les affaires tous les coups sont permis et cela se règle davant les tribunaux
Le #38024
C'est l'homme invisible qui parle ou c'est un bug ' lol
C'est pas mon site. OUI beaucoup bafouent la GPL, mais cela les discrédite et fait de la pub aux auteurs de logiciels open source.. Qu'ils prennent la licence BSD, elle est plus permissible.
Le #38031
Un newseur que parle d'un sujet qu'il ne connaît qui rajoute des commentaires qui n'ont aucun sens, pourquoi ! Parce qu'il ne connaît par le sujet !
L'opensource est contre la propriété intellectuel, qui a dit cette connerie, c'est le newseur ...
Le #38044
monopolux : déjà le titre à la TFone


Le_Doc : C'est quoi cet homme invisible, c'est un bug ou c'est phebus qui se cache '
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]