La RFID à portée variable selon IBM

Le par  |  13 commentaire(s) Source : InformationWeek

La technologie RFID (Radio Frequency IDentification) permet, entre autres choses d'étiqueter des articles dans les boutiques de détails ou chez les grossistes, afin de mieux maîtriser le circuit commercial qu'ils suivent.

La technologie RFID (Radio Frequency IDentification) permet, entre autres choses d'étiqueter des articles dans les boutiques de détails ou chez les grossistes, afin de mieux maîtriser le circuit commercial qu'ils suivent. Il existe aussi des risques liés au respect de la vie privée des consommateurs, qui ignorent bien souvent que leur dernier achat peut ainsi être pisté un peu partout. IBM, un des pionniers dans le déploiement de la RFID, propose une solution d'une simplicité biblique...


A problème complexe, solution simple '
Le principal challenge réside dans le fait d'employer la RFID partout où elle est appropriée, pour ensuite la neutraliser quand elle n'est plus nécessaire. Pour museler une puce RFID, il existe déjà un certain nombre de méthodes, plus ou moins évoluées sur le plan technologique, comme par exemple soumettre le mouchard à un type de rayonnement qui grille ses circuits, l'exposer à l'eau chaude (si, si), voire lui asséner un bon vieux coup de marteau. 

La solution imaginée par IBM entre un peu dans cette dernière catégorie. Il y a quelques jours, Big Blue a présenté une étiquette RFID dans laquelle l'antenne est juxtaposée au corps de la puce, et non plus englobé dans ce dernier. Une fois chez lui, le consommateur peut fort bien arracher l'antenne, et la puce perd ainsi sa capacité à transmettre les informations qu'elle recèle, ce qu'elle peut en temps normal faire jusqu'à une distance d'approximativement 10 mètres. Après extraction de cet appendice, la portée est réduite à deux ou trois centimètres, et reste encore utilisable si le client doit retourner au magasin pour procéder à un échange, mais ne pourra plus trahir ses moindres faits et gestes.

C'est un peu la crainte que certaines associations de consommateurs ont soulevé lorsque Levi's a annoncé, il y a quelques jours, son intention d'ajouter à certains de ses blue-jeans des puces RFID dès la sortie des ateliers de fabrication. Le célèbre fabricant de textile espère faciliter les opérations d'inventaire chez ses détaillants, et accélérer le réapprovisionnement, mais reconnaît que mise entre des mains indélicates, cette technologie pose de sérieuses questions. Equipé d'un matériel de détection adéquat, il est en effet possible de suivre quelqu'un à la trace, pour peu qu'il ait avec lui un objet équipé d'une puce RFID, comme un passeport, par exemple...


L'usage en question, plus que la technologie
Il y a peu, les forces de police de Londres et de Riyadh se sont en effet aperçus que certains terroristes pouvaient repérer les passants américains grâce à la puce incluse dans leur document d'identité. Moins dramatique, mais tout aussi troublante, la possibilité de procéder à un inventaire à distance de ce que contiennent les poches d'un individu, si les objets qui y sont entreposées sont pourvues d'une telle puce. Pour l'instant, les avantages de la RFID contrebalancent largement ses inconvénients, et ont sur les prix des articles achetés un effet bénéfique, car les flux d'approvisionnement peuvent être tendus au maximum. Le tout est de concilier les impératifs économiques des uns avec les libertés individuelles des autres.

C'est un peu ce que tente de faire IBM avec ses étiquettes à antenne amovible.


Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #105793
Tant que tu joue pas les big brother, hacker le code de la boite de tomate du carrefour du coin, tout le monde s'en f...

Merci Mon ange
Le #105797
Je dirai plutôt : "...les avantages (commerciaux) de la RFID contrebalancent largement ses inconvénients (liberticides)..."
Le #105799
La vie privée ' mort de rire elle n'existe plus
Je ne parlerai pas de tous les moyens actuels pour vous pister (vidéo, téléphone portable, carte bleue, GSM, etc...) car ce n'est pas fini
Songez qu'en Ile de France on va remplacer la banale carte orange sans mémoire par une carte annuelle avec puce électronique
Cette puce mémorisera tous vos parcours, points de départs et points d'arrivées et les heures
Joli piège quand votre patron saura grâce à cette carte que le jour ou vous étiez malade et au lit vous vous êtes en fait promené dans Paris, il suffit de saisir la justice pour avoir accès aus infos de votre carte

Et la CNIL dans tout ça ' bof ! joli machin à faire cracher le contribuable
Le #105815
L'idée d'IBM, si elle a effectivement un intérêt de communication, est une GROSSE FOUTAISE dans l'absolu ! Elle s'appuie sur l'inconscient collectif issu du fonctionnement de la radio ou de télé : lorsqu'on débranche l'antenne : plus de télé.
C'est vrai mais uniquement parce que l'émetteur ne modifie PAS ses caractéristiques de puissance !
Ce n'est pas parce que l'on enlève l'antenne que la portée est réduite dans l'absolu !
On communique avec des engins situé à l'autre bout du système solaire !
Il suffit de s'équiper d'un dispositif de repérage plus puissant et plus sensible.

Avec une antenne à haut gain on discute avec des dongles Bluetooth classe 2 (portée relative de 10m) à plus de 2km.
Avec un ampli de 10 W et des antennes paraboliques de 3 mètres on établit des liaisons WiFi à plus de 100 bornes (en terrain dégagé).
Il suffit de s'équiper d'une antenne Yagi de quelque 16 dBi (pas très discrète et assez lourd il est vrai aux fréquences du RFID mais on peut la placer dans une camionette) et d'un ampli de quelques Watts pour faire trémousser une puce RFID à plusieurs centaines de mètres en terrain découvert.
Arrêtons de prendre les gens pour des gogols !

db
Le #105817
phebus :
Tu as des preuves de ce que tu avances ' comme quoi ton Navigo "auRAIT" une quelconque "memoire" (sachant qu'une puce RFID n'a que de la ROM), comme quoi ton patron "POURRAIT" la lire ' non parce que ca m'interesse, si tu sais aussi si la CIA peux lire dans nos réves quand on dort, au cas ou
Le #105822
"Il suffit de", "il suffit de"... Alors, pour vous ce sont peut-être des pratiques tellement quotidiennes qu'elles en deviennent routinières, mais sachez que le commun des mortels ne saisit que rarement la justice, et ne s'équipe d'une antenne de 3 mètres que peu souvent.
Quand à ceux pour qui c'est effectivement une routine : vous croyez qu'ils en ont quelque chose à cirer, de la marque des jeans que vous portez, ou du nombre de fois par jour où vous allez aux toilettes ' Nan parce que bon, entre nous, hein, faudrait être sévèrement siphoné pour dépenser autant de moyens afin de te suivre, toi, l'internaute qui lit ces lignes, lorsque tu quitteras ton écran pour aller passer l'aspirateur, t'enfiler un macdo ou lire Proust.

Arrêtons de prendre les R.G. pour des gogols...
Le #105823
Certaines puces RFID possèdent une mémoire réinscriptible et ce de plus en plus.

Il ne faut pas confondre le "vieux" système RFID sollicitable à 125khz qui ne sait cracher que son code d'usine et la carte à puce (passe sans contact) dont l'interface est à la fois mécanique (ISO 7816) et aérienne (ISO 14443 ou 15693 [à 13,56 Mhz])
Comme toute carte à puce il est évident qu'on peut y inscrire des informations : le nombre de passages par exemple, l'heure des différents passages, le montant des transactions, etc.
J'ai ce genre de carte à puces à la maison et j'écris dedans grâce à un lecteur bimode (mécanique et aérien) d'omnikey.

db
Le #105836
De toute façon tout est fiché. La loi de 1978 dite Informatique et Liberté a été changé en 2004 de manière importante sans que l'on en parle (ou que j'écoute ...). Juste pour faire rire, il y a dans le fichier STIC de la police judiciaire plus 25 millions de personnes fichées avec, selon une étude de la CNIL sur 800 entrées, plus de 40% d'erreurs diverses.

De toute façon la seule solution pour lutter contre big brother est de le gaver d'informations pour que cela devienne impossible à traiter... enfin, jusqu'à ce que quelqu'un trouve un moyen d'y remédier.
Le #105839
le pass navigo n'a pas de mémoire, mais les bornes elles oui, ce qui revient au même vu que les données récupérées par les bornes sont plus ou moins centralisées.

http://www.transfert.net/La-Cnil-s-inquiete-du-fichage-dans
Le #105860
la vie privée existe encore heureusement chez des gens comme moi qui se sont protégé depuis longtemps et continu ici même en experimentant détecteur et brouilleur de Rfid.

nous vivont sans portable, sans outils de paiement par carte, sans carte vitale bref sans puce, et nous vivont heureux.
et ce n'est pas parceque certains sont parfaitement incapables d'en faire autant qu'il faut dire des inepties du genre :"La vie privée ' mort de rire elle n'existe plus", quand elle n'existe plus pour toi.

nous sommes des marginaux en lutte permanente pour eduquer nos enfants à proteger leur libertés individuelles et nous y arrivons.
internet nous sert pour cette lutte, nous y sommes présent depuis le début avec des ingenieurs en securité informatique partageant nos idéaux.

perso je change de banque tout les ans par principe, de medecin generaliste une fois sur 3, je ne donne jamais ma vraie date de naissance au service sociaux et est écorché mon nom sur des centaines de formulaires... bref je suis une plaie pour l'administration et j'aime ça.

garder sa liberté ca s'apprend, ca à aussi un coût sur le confort, le côté pratique d''une carte de paiement etc... mais sans faire de sacrifices personnels, le militant n'est qu'un beau parleur.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]