La technologie qui pourrait tuer le WiMax '

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Slashdot
Wimax logo

Une jeune pousse de Floride a fait la démonstration cette semaine d'une nouvelle méthode de transfert de données sans fil.

Une jeune pousse de Floride a fait la démonstration cette semaine d'une nouvelle méthode de transfert de données sans fil. La technologie reste un peu mystèrieuse, pour des questions de brevets non encore déposés, semble-t-il, mais le système fonctionne plutôt bien...

Wimax logoLa petite firme xG Technology, basée à Sarasota, en Floride, a démontré devant la presse américaine cette semaine sa proposition d'Internet haut débit sans fil à très faible consommation électrique. Cette technologie, baptisée xMax, et qui pourrait venir concurrencer le WiMax avant même la sortie de ce dernier, présente quelques particularités techniques intéressantes.

Pour commencer, elle utilise la bande de fréquences des 900MHz, déjà occupée par les réseaux de téléphonie GSM chez nous, mais moins encombrée outre-Atlantique. Qui plus est, elle permet d'expédier des débits de 3,7Mbps jusqu'à près de 29 kilomètres en consommant seulement 50 milli-watts, au moyen d'une antenne omni-directionnelle.

La technique choisie et développée par xG Technology est particulière, puisqu'elle recourt à la modulation de cycles uniques, ce qui permet d'adjoindre à un signal principal des petits signaux parallèles, de faible intensité. Une antenne spécialement développée pour xMax, et suffisamment sensible pour détecter ces signaux, les achemine ensuite vers l'unité de décodage, qui filtre les signaux de l'onde porteuse (à 900MHz, rappelons-le) pour ne retenir que ceux qui l'intéresse. Un peu comme un escargot qui s'accrocherait à votre voiture pour se déplacer, au lieu de le faire "à pied", en somme...

La performance électrique, si elle se vérifie au moment de l'industrialisation, est exceptionnelle: 7,4Mbps par MHz et par watt, contre seulement 0,0058Mbps/MHz/watt au GSM, et 0,0085Mbps/MHz/watt pour la dernière évolution CDMA/EV-DO du plus répandu des standards de téléphonie mobile du monde.

Une autre application logique d'une telle technologie: les réseaux locaux sans fil, dans lesquels un débit de 2Mbps sur une distance d'environ 12 mètres consommerait seulement 3 nano-watts (trois milliardièmes de watt)! Selon les responsables d'xG Technology, un réseau local ainsi équipé pourrait fonctionner pendant plusieurs années au moyen de batteries d'ordinateurs portables...

xG Tech affirme pouvoir développer sa technologie dans le cadre de transmissions filaires, et doper considérablement les débits des installations ADSL actuelles, mais la presse américaine reste sceptique, et demande de nouvelles démonstrations.

De même, transmettre des données sur plus de 28 kilomètres en terrain dégagé est une chose. Réaliser la même performance en environnement urbain --une des qualités les plus attendues du WiMax-- en est une autre.

La suite au prochain épisode, comme on dit à la télévision...



Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #68027
mais le fait que sur ces 900Mhz y a deja lutilisation des portables, ca va pas etre un probleme pour exploiter ce projet'
Le #68039
moi j'aimerais qu'Orange nous propose un internet mobile illimité !
Le #68040
mais si ça existe déjà, pas trop cher ...
Le #68056
Ca fait penser à la radio FM, ça. Une onde porteuse modulée par une autre qui contient le véritable signal : meilleure qualité pour une puissance d'émission considérablement réduite. Etonnant que personne y ait pensé avant, la radio FM c'est pas tout récent.
Le #68077
aux Etats Unis ils utilisent du 1800 MHz pour les portables
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]