LDLC choisit Microsoft

Le par  |  52 commentaire(s)

On a souvent coutume de parler ici de migrations depuis les plates formes Microsoft vers les plates formes Linux, réputées plus fiables et moins onéreuses.

On a souvent coutume de parler ici de migrations depuis les plates formes Microsoft vers les plates formes Linux, réputées plus fiables et moins onéreuses.

Olivier de la Clergerie, Directeur Général de la société LDLC, une société de vente de matériel informatique en ligne bien connue des internautes, lance un pavé dans la marre en choisissant l’option opposée.

Plutôt sévère après six ans d'expérience, le bilan de LDLC est sans appel :

« l'open source est un gage de puissance mais qui a son prix et ses inconvénients : très cher en coûts d'administration et, finalement, l'expérience le prouve, pas vraiment synonyme de liberté comme on pourrait le croire ».


La société a donc choisi d’adopter la plate-forme Windows de Microsoft afin de gagner en réactivité, en indépendance et en coûts.

Il poursuit : « Lorsqu'on met côte à côte les coûts réels de l'open source et ceux d'une plate-forme Windows, l'avantage va incontestablement à Microsoft. Les investissements en licences sont plus élevés, certes, mais il me semble également qu'un expert Microsoft revient aussi entre 20 et 30% moins cher qu'un expert en Open Source. Autre avantage : plus de perte de temps passé sur Internet à chercher des solutions, à vérifier leur fiabilité, à développer et à intégrer des briques … sans compter sur la possibilité de ne plus être tributaire des développeurs qui conçoivent la plate-forme »

Entrepris début 2003, le projet de migration est devenu opérationnel dix mois plus tard. Le système d'information de LDLC repose aujourd'hui sur quatre serveurs Internet Information Server (IIS) qui réceptionnent les requêtes des visiteurs.

"La migration s'est effectuée assez rapidement", reconnaît Olivier de la Clergerie, "dès lors que l'on tient compte de la complexité inhérente à une plate-forme de commerce électronique ».

Positionnée sur le marché du commerce en ligne de matériel informatique depuis 1997, LDLC n'a cessé de développer son activité au fil des années. En 2000, LDLC est devenu le plus important site de commerce électronique côté à la Bourse de Paris.



Source : Microsoft témoignage
Merci à Bill d'avoir rédigé cette news

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 6

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #32624
Evidemment, si ça vient de la source "Microsoft Temoignage", ça donne tout de suite un gage d'impartialité ))
Le #32625
"sans compter sur la possibilité de ne plus être tributaire des développeurs qui conçoivent la plate-forme"
serieux, combien ils ont eu de rabais pour faire cette migration ET ce FU...temoignage '
Le #32635
Je crois que LDLC a perdu son logo FiaNet...
Nouveau slogan pour LDLC : " Si tu achetes chez LDLC, faut pas être préssé ! "
Le #32644
Et oui on est dépendant des développeurs en open-source. Cela signifie qu'à chaque modification du système d'information, il faut faire de nouveau appel aux développeurs, dont les compétences sont rares, donc chères. À long terme, ça revient donc plus cher que les solutions propriétaires (où tu payes la licence d'un bloc ce qui fait un trou dans le budget, mais après plus rien)...
Le #32647
En même temps la Deutsche-Bahn (sncf allemande) passe ses 55000 postes sous linux...

http://www.presence-pc.com/actualite/La-Deutsche-Bahn-va-migrer-sous-Linux-6386/
Le #32648
FIANET c'est quoi'
Pour le VPCsiste: lorsqu'un client commande par CB, ca lui indique si le client est "OK" ou "fraudeur".
Le problème: le système marche mal.
Pour le client: Le client voit un jolie logo de "confiance", qui est établi en fonction des plaintes des clients.
Le problème: Les plaintes ne sont pas toujours justifiées ET, en cas de VRAI souci, le client pense que FIANET va lui servir à quelques choses, mais à part d'envoyé un simple courrier au site de VPC, FIANET c'est du vent.

PS: FIANET c'est bien entendu payant pour le VPCsiste.
Donc payer pour un service de "sécurité" qui marche mal, obtenir une mauvaise image à cause de "fausse" plainte : pas top.
Donc autant laisser le bouche à oreille fonctionner, et apparement ça marche plutôt bien pour LDLC.com (voir forums...)
Le #32649
BharatHope : tu es vraiment convaincu de ce que tu penses' Ca fait longtemps que le prix des compétances OpenSource a rejoind le prix des autres compétances sur les autres technologies.
Le #32651
De plus fianet n'est plus utilisé par LDLC de puis 2 ans au moins.
Ensuite ca fait peut etre pas plaisir à certains.mais c'est un fait.Je connais tres peu d'entreprises qui migrent sous linux.les raisons principales sont que les techniciens linux sont tres cher(si si aketor c'est un fait avéré).ensuite les hotlines c'est pareil.Il faut bien financer les boites comme mandrake..
sans compter les frais de formations des employés dans le cas d'une utilisation cliente.
Pour finir serveur 2003 n'est peut etre pas aussi performant que linux mais il est quand même pas mal et il a l'avantage d'être tres facile à administrer.la sortie prochaine du sp1 devrait accélérer les migrations.
Le #32652
On en reparle au prochain ver qui passera ...
Le #32653
v_atekator : pour la SNCF Allemande ce n'est pas un phénomène isolé en Allemagne c'est aussi une volonté du gouvernement de choisir une autre alternative à Microsoft.
En ce qui concerne les compétences tu te trompes cela reste une réalité quelque soit le domaine de compétence d'ailleurs une ressource avec une compétence particulière dans un domaine restera tjrs plus chère. cf petites annonces. ex un développeur sous AS400 serat mieux payé qu'un développeur sous MS Windows.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]