Le Peer to Peer "propre"

Le par  |  22 commentaire(s)

Le site Technology review propose un article en anglais dont le titre est " Peer-to-Peer Comes Clean" que l'on peut traduire par "Le Peer to Peer devient propre".

Le site Technology review propose un article en anglais dont le titre est " Peer-to-Peer Comes Clean" que l'on peut traduire par "Le Peer to Peer devient propre".

En voici une petitre traduction réalisée par notre ami cAnArd.

Remarque : les propos suivants n'impliquent que leur auteur, certains passages nous semblant un peu "obscurs".

 

"Malgré des efforts de toutes parts pour le faire tomber, la technologie P2P est entrain de s'étendre rapidement. Bien qu'il doive sa mauvaise réputation à des logiciels permettant le transfert illégal de fichiers comme KaZaA, le P2P peut faire de bonnes choses: il a le pouvoir de rendre l'Internet plus fort face aux attaques terroristes (il faudra m'expliquer comment...) , permet aux petits éditeurs de transférer une information à la multitude connectée, et protège les infos contrôversées de la censure et de la suppression. Pourquoi ne pas prendre l'exemple de SKYPE, le trublion de la telephonie gratuite o/IP ou même de LionShare créant des réseaux de partage d'informations inter-académies (américaines ) et indexant les fichiers pour les rendre disponibles à travers un réseau de partage avec un client P2P !

Alors bien sûr , on dira que les professeurs auraient déjà pu mettre leur matériel à disposition sur leurs sites web et les laisser indexer par Google mais les bots Google font un mauvais boulot en indexant les liens, les metas des pages web, faisant fuir les données vers l'extérieur des académies et pouvant potentiellement mettre à jour des projets secrets, avec les failles des serveurs web qu'on connaît. (c'est l'avis de l'auteur...).

Il ya Bittorrent qui pourrait faire un bon travail, ainsi que les DHT ( Tables de Hash Distribuées ), véritables tables de hachage qu'on trouve dans eMule Kademlia entre autres, permettant de à chaque noeud du réseau P2P2 de stocker les lieux où se trouvent les infos recherchées ( le tout crypté avec signatures digitales." (...)


Le P2P a certainement de l'avenir devant lui, Microsoft a même publié un article dédié à ce sujet intitulé ?Windows XP Peer-to-Peer Software Development Kit", disponible ici.) (...)

(...)

Demain nous pourrions regarder en arrière vers le modèle Client - serveur et le comparer à la puissance du modèle Pair à pair en riant quelque peu."


Il est clair que le P2P a un avenir prometteur devant lui, malgré son utilisation principale actuelle pour le téléchargement de contenus illicites.
Mais si on essaye de voir à plus long terme, il est certain que cet outil peut conduire à des choses très intéressates, déjà par exemple à l'heure actuelle avec Skype, ou le téléchargement de démos de jeux.

Bref, le P2P a de beaux jours devant lui.
Quand à parler d'un P2P "propre", je ne m'avancerai pas sur ce sujet brûlant ;-)


Consultez l'article original

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #19823
Comme quoi tout est subjectif !
Qu'est ce qu'un contenu illicite ' et un contenu licite '
Tout n'est qu'interprétation, ce qui est considéré comme "mauvais" est forcément considéré comme "bon" par autant d'individus.
Pas vrai '
Merci de votre action qui permet à certain - votre serviteur notamment - de se tenir informé sans avoir a en découdre avec les vicissitudes du net, encore merci et bon wk
Le #19829
PapiClod! > Je pense qu'il aurait été plus juste de parler de "téléchargement illicite de contenus " que de "téléchargement de contenus illicites ".

Autre chose (je le souligne, car c'est une erreur largement répandue et très énervante) : DIGITALE, CA VEUT DIRE "RELATIVE AUX DOIGTS "! la traduction de l'anglais digital, c'est NUMÉRIQUE.

Dernier point : le P2P a le pouvoir de rendre l'Internet plus fort face aux attaques parce qu'il permet de s'affranchir des serveurs qui sont, par leur nombre restreint, le point faible du réseau.
Le #19831
akira> quelle difference entre DL illicite de contenus et DL de contenus illicites '

doit y avoir une subtilité trop subtile pour moi
Le #19836
La subtilité, c'est que si tu télécharges un logiciel dont la distribution n'est pas libre sur un réseau P2P, le contenu (le logiciel) est licite, mais pas son téléchargement. Dans la même idée, si tu télécharges un morceau de musique ripé par quelqu'un qui à le CD d'origine, le fichier est licite (selon que le pays autorise ou pas la copie privée), mais pas son téléchargement.
Au contraire, il y a des contenus illicites, comme des vidéo pédophiles (désolé, mais c'est le seul exemple qui me passe par la tête, j'aurais bien dit des virus, mais je ne suis pas certain que le virus soit illégal en soi).
Le #19840
Excusez moi mais le telechargement de démo je dis non!
C'est un minimum que ce qui soit considérer comme légal nous soit fournis en telechargement direct dur le net. Au maximum de vitesse de dl de nos connection.
Le #19841
digitale est aussi ce que l'on appelle un anglicisme, de même que digit qui est un chiffre ou un caractère ! Et puis tant qu'à faire, la digitale est aussi une plante produisant une substance appelée digitaline qui ralenti voire arrête le coeur à certaines doses....

Donc, tout ça pour dire qu'il est inutile de jouer avec les mots car je pense que tout le monde avait compris... D'autant que l'utilisation de ce mot (desuet, il est vrai) n'est pas, à priori et à posteriori, à proscrire. Voilà, trève de digression et passons à autre chose...
Le #19847
Au risque de paraitre lourd (mais je m'arrêterais là, les anglicismes sont à proscrire, surtout dans une traduction.
Je ne me serais pas permis un commentaire juste pour ça, mais comme j'avais d'autres précisions à apporter, j'en ai profité. ;-)
Quant à la digitale, je ne vois pas le rapport sinon prouver qu'en français, il existe des homonymes.
Le #19863
A propos d'anglicismes, quand la langue francaise nous pond un mot comme "Bogue" qui n'a aucune éthymologie, ca me fait bien rire. Un "bug" est le nom commun du cafard américain qui s'infiltrait dans les monstres informatiques des années 50 et qui, en grillant sur les tubes électroniques (penthodes, triodes ...), provoquaient un dysfonctionnement suite au claquage du tube. Mais un "bogue" '''' C'est vraiment un "francaicisme" inutile et idiot. Alors stop au chauvinisme exagéré de notre belle langue. Bon WE
Le #19886
Utiliser un anglicisme qui n'a pas de sens en français quand le mot français existe et exprime clairement le sens de la chose est une imbécillité.

Numérique exprime un rapport aux nombres, ce qui éclaire le sens du propos.

Digital a rapport aux doigts, pas à la représentation numérique d'une grandeur.

Quant à "bogue" c'est "une" bogue et il semble qu'Ulysse2K, en écrivant "un mot comme "Bogue" qui n'a aucune éthymologie" révèle qu'il n'a jamais vu une châtaigne de sa vie autrement qu'en boîte.

Dans ce cas précis, la conservation de "bug" n'a rien de choquant puisqu'elle se réfère à l'histoire de l'informatique.

Mais continuer à prétendre qu'il est normal de traduire l'anglais digital autrement que par numérique prouve une ignorance crasse de la langue, de la sémantique et de bien d'autres choses...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]