E-paper :du contenu pour le Sony Reader grâce à Google

Le par  |  0 commentaire(s)
Sony Reader

Alors qu'en France, on continue à se demander comment mettre en place un marché de l'édition numérique, la bataille des contenus fait rage aux Etats-Unis. Sony fait appel aux ouvrages scannés de Google pour gonfler l'offre pour son lecteur Sony Reader.

Sony ReaderPlusieurs grands obstacles bouchent l'horizon du marché des ebooks depuis plusieurs années. Le premier portait sur l'ergonomie des terminaux. Avec l'arrivée des lecteurs e-paper, offrant un confort de lecture inégalé et une faible consommation d'énergie, et avec le soutien de grands groupes, comme Sony ou Amazon, cette barrière est en train d'être levée.

L'autre grand problème est celui du contenu. Un matériel performant mais sans contenu a toutes les chances de péricliter, quels que soient ses atouts. Alors qu'en France, les grands éditeurs sont littéralement paralysés par l'expérience du marché de la musique, la bataille des offres fait déjà rage aux Etats-Unis.

En lançant ses lecteurs Kindle, le groupe Amazon s'est assuré d'un catalogue d'ouvrages récents de plus de 240.000 titres supporté par un modèle économique faisant appel au téléchargement direct sur le lecteur e-paper.

Sony, arrivé le premier sur le marché avec son lecteur Sony Reader ( également commercialisé en France en partenariat avec la Fnac ), dispose quant à lui d'un catalogue de 100.000 titres. Et pour gonfler son offre, il vient de faire appel à Google et à ses ouvrages du domaine public numérisés.


Les ouvrages du domaine public dans le Sony Reader
Sony Google EbookCe sont ainsi 500.000 ouvrages supplémentaires qui seront accessibles sur le Sony Reader, constituant un premier débouché direct sur un lecteur e-paper pour la vaste entreprise de numérisation du géant de la recherche puisque les titres seront fournis au format Epub, alors qu'ils sont proposés en PDF pour la lecture sur ordinateur.

Ils seront accessibles gratuitement pour les utilisateurs et vont permettre à Sony de communiquer plus facilement sur le vaste choix de son catalogue. Contrairement à Amazon, qui s'attache à nouer des partenariats avec les éditeurs pour bénéficier d'ouvrages récents, le groupe japonais choisit donc la voie plus facile de piocher dans le domaine public.

Toutefois, il ne faudra vraisemblablement pas longtemps à Amazon pour proposer la même chose sur ses lecteurs Kindle et tenter ainsi de reprendre l'avantage sur le champ de la communication.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]