Lenovo : la tablette est le 3e ou 4e écran du consommateur

Le par  |  0 commentaire(s)
Lenovo Ideapad U1 Hybrid

Pour Lenovo, les tablettes tactiles sont en train de prendre la place des netbooks mais ne menacent pas les ordinateurs traditionnels. Comme les smartphones, ils sont un écran supplémentaire pour le consommateur mais pas un remplaçant.

Lenovo Ideapad U1 HybridLe groupe chinois Lenovo était présent au CES 2011 avec un produit particulier, l' IdeaPad U1 Hybrid constitué d'une tablette tactile LePad sous Android pouvant s'imbriquer dans un châssis d'ordinateur portable, devenant un PC sous Windows.

Ils étaient plusieurs fabricants à montrer de telles tablettes se transformant d'une façon ou d'une autre en ordinateur et suggèrent déjà là une évolution possible pour les produits nomades, au-delà de la simple tablette.

Mais pour Lenovo, les tablettes tactiles ne sont pas un menace pour son activité de fabricant d'ordinateurs. Pour Rory Read, directeur des opérations de Lenovo, c'est un marché qui s'agrège à celui des ordinateurs portables mais ne le remplace pas.


Il y a de la place pour les tablettes
En revanche, ce sont les netbooks qui sont touchés de plein fouet par cette nouvelle catégorie de produit : " je pense qu'elles vont couvrir le segment qui correspondait aux netbooks. Je pense que l'intérêt du netbook s'est évanoui, il n'a pas cette impulsion du marché ", a-t-il indiqué, ajoutant : " nous les voyons plus comme un troisième ou quatrième écran qui s'ajoute, comme les smartphones. "

Il n'y aurait donc pas encore péril en la demeure et les deux marchés peuvent être développés conjointement sans risquer une dangereuse cannibalisation. Mais Lenovo reste également prudent  en se risquant pas en dehors des frontières de son marché domestique pour commercialiser ses produits.

Son smartphone LePhone reste cantonné à la Chine tandis que l' IdeaPad U1 Hybrid y fera aussi ses premiers pas pour l'équivalent de 1000 € ( ou 400 € pour la tablette LePad seule ). Par ailleurs, le groupe chinois ne compte pas se lancer dans les services, comme le font plusieurs fabricants américains dans la foulée d' Apple, préférant rester sur son créneau du matériel.

Il s'agit peut-être aussi de laisser les autres essuyer les plâtres des premiers déploiements pour lancer ensuite des offres expurgées des erreurs de jeunesse.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]