4e licence 3G : l'Arcep donnera son avis sur Free vendredi

Le par  |  3 commentaire(s)
Logo arcep

L'Arcep dira vendredi si Free, unique candidat à la quatrième licence 3G, pourra effectivement devenir un opérateur mobile.

Logo arcepL' Arcep avait promis une réponse avant la fin de l'année et précisé qu'elle interviendrait autour du 17 décembre. Le régulateur n'aura pas menti puisqu'une conférence de presse est organisée pour le vendredi 18 décembre au matin.

C'est là qu'il donnera les détails de sa décision concernant le dossier de candidature du groupe Iliad ( Free ) pour l'accès à la quatrième licence 3G française. Free est finalement le seul acteur à s'être manifesté, les autres ayant fini par renoncé face aux incertitudes du modèle économique et du cadre réglementaire.

Il y a quelques semaines, l' Arcep indiquait que le dossier était recevable, c'est à dire contenait tous les éléments requis pour son examen, ce qui n'était pas le cas en 2007 lors de la même procédure, le groupe Iliad voulant renégocier les conditions financières.


Nouvelle tentative pour l'accès à la 4e licence 3G
En cause alors, le droit d'entrée de 619 millions d'euros à fournir dès la première année après l'attribution de la licence. Dans le nouveau dispositif de 2009, ce montant est ramené à 240 millions d'euros mais pour un tiers des fréquences disponibles, le reste devant être proposé ultérieurement mais dans un cadre ouvert pour lequel les opérateurs historiques peuvent participer.

Malgré tout, ceux-ci ont tout fait pour bloquer la procédure d'attribution, déposant des recours jusqu'au plus haut niveau. Si l' Arcep donne son feu vert pour la quatrième licence 3G, le parcours du combattant ne fera que commencer pour Free, qui devra établir une couverture mobile de 25% de la population au bout de deux ans.

Entre les inquiétudes autour des effets sanitaires des antennes-relais, rendant plus difficile leur installation, et l'hostilité des autres opérateurs, peu enclins à partager les sites existants, la note de la construction d'un réseau mobile de toutes pièces pourrait s'avérer salée. Free dit être prêt à mettre 1 milliard d'euros sur la table. Mais cela sera-t-il suffisant ?

Complément d'information
  • UE : pas d'irrégularités pour la licence 3G de Free
    La Commission européenne rejette les accusations des opérateurs mobiles concernant l'attribution de la quatrième licence 3G à Free Mobile et estime que le montant de la licence n'est pas une aide d'Etat.
  • 4e licence 3G : Free adoubé par le Conseil d'Etat
    Le Conseil d'Etat a rejeté les requêtes demandant l'annulation de l'attribution de la quatrième licence 3G à Free qui voit enfin se lever un obstacle important et peut préparer plus sereinement sa stratégie mobile.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #561141
" qui devra établir une couverture mobile de 25% de la population au bout de deux ans "

Ah ouai tout de même....
ils ont du pain sur la planche.

Après qui sait, free fera peu être aussi avancer les choses en terme de nocivité des antennes relais, les opérateur ne veulent pas diminuer le voltage émis par leurs antennes, peu être free utilisera une technologie plus propre, ce qui l'aidera à planter ses antennes un peu partout.
Le #561361
@Sukebe

il s'agit de 25% de la population, pas du territoire. Donc il suffit qu'ils mettent les "quelques" antennes sur les 6 plus grosses agglomérations de France (Paris, Lyon, Marseille, Lille , Toulouse, Bordeaux, ~18 millions d'habitants, source Wikipedia), et c'est réglé.
Le #561651
prêt à recevoir une antenne dans ma freebox et faire enlever celle qui est sur le toit de l'immeuble à côté de chez moi .
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]