Linux 3.9 : SSD pour booster les performances des disques durs

Le par  |  9 commentaire(s)
tux-lit-journal

Une nouvelle mouture majeure du noyau Linux est disponible. Estampillée 3.9, elle apporte notamment le paramétrage d'un SSD en tant que cache pour d'autres dispositifs de stockage.

Pour les adeptes de la compilation qui n'attendent pas une intégration dans leur distribution favorite, une nouvelle version stable du noyau Linux est disponible. Elle est numérotée 3.9. Elle permet notamment de tirer plus amplement parti d'une solution de stockage SSD.

linuxintroDans ce kernel, la carte des périphériques ( device-mapper ) permet à un utilisateur de configurer un SSD en tant que cache pour un autre dispositif de stockage plus lent comme un disque dur et ainsi booster ses performances.

The H Open explique que cette fonctionnalité expérimentale est en mesure " d'accélérer l'écriture de données car elle permet au SSD plus rapide de mettre en cache les données puis, dans un moment de calme, les transférer sur le disque dur plus lent ".

Le kernel 3.9 apporte également la prise en charge de la virtualisation KVM sur une architecture ARM, le support de RAID 5 et 6 avec le système de fichiers Btrfs, des mises à jour de pilotes pour les processeurs graphiques AMD Optimus et les puces Intel Haswell à venir.

LinuxFr.org détaille en français les nouveautés de Linux 3.9.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1284932
"elle apporte notamment le paramétrage d'un SSD en tant que cache pour d'autres dispositifs de stockage'
=>L'histoire ne dit pas en combien de temps le SSD ainsi sur-utilisé est flingué... http://www.xtremesystems.org/forums/showthread.php?271063-SSD-Write-Endurance-25nm-Vs-34nm
L'intérêt principal de coupler SSD et HD, en dehors du coût, c'est de pas sur-utiliser le SSD en écriture. Avec cette super fonction, on fait exactement le contraire puisqu'on écrit sur le SSD non seulement les données du SSD mais aussi celles du HD...
Le #1285022
patheticcockroach a écrit :

"elle apporte notamment le paramétrage d'un SSD en tant que cache pour d'autres dispositifs de stockage'
=>L'histoire ne dit pas en combien de temps le SSD ainsi sur-utilisé est flingué... http://www.xtremesystems.org/forums/showthread.php?271063-SSD-Write-Endurance-25nm-Vs-34nm
L'intérêt principal de coupler SSD et HD, en dehors du coût, c'est de pas sur-utiliser le SSD en écriture. Avec cette super fonction, on fait exactement le contraire puisqu'on écrit sur le SSD non seulement les données du SSD mais aussi celles du HD...


Généralement un cache n'est pas fait pour traiter des grosses quantités de données, seulement les plus utilisées ou celles écrites en live mais de petite taille.

Seuls les caches de RAID traitent les gros fichiers, et encore ...
Le #1285042
patheticcockroach a écrit :

"elle apporte notamment le paramétrage d'un SSD en tant que cache pour d'autres dispositifs de stockage'
=>L'histoire ne dit pas en combien de temps le SSD ainsi sur-utilisé est flingué... http://www.xtremesystems.org/forums/showthread.php?271063-SSD-Write-Endurance-25nm-Vs-34nm
L'intérêt principal de coupler SSD et HD, en dehors du coût, c'est de pas sur-utiliser le SSD en écriture. Avec cette super fonction, on fait exactement le contraire puisqu'on écrit sur le SSD non seulement les données du SSD mais aussi celles du HD...


Ceci est de l'anti Linux primaire.
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1285252
jeanlucesi a écrit :

patheticcockroach a écrit :

"elle apporte notamment le paramétrage d'un SSD en tant que cache pour d'autres dispositifs de stockage'
=>L'histoire ne dit pas en combien de temps le SSD ainsi sur-utilisé est flingué... http://www.xtremesystems.org/forums/showthread.php?271063-SSD-Write-Endurance-25nm-Vs-34nm
L'intérêt principal de coupler SSD et HD, en dehors du coût, c'est de pas sur-utiliser le SSD en écriture. Avec cette super fonction, on fait exactement le contraire puisqu'on écrit sur le SSD non seulement les données du SSD mais aussi celles du HD...


Ceci est de l'anti Linux primaire.


Ah, tu crois que ça aurait été différent si Microsoft avait mis cette fonction dans Windows?
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1285292
Nerthazrim a écrit :

patheticcockroach a écrit :

"elle apporte notamment le paramétrage d'un SSD en tant que cache pour d'autres dispositifs de stockage'
=>L'histoire ne dit pas en combien de temps le SSD ainsi sur-utilisé est flingué... http://www.xtremesystems.org/forums/showthread.php?271063-SSD-Write-Endurance-25nm-Vs-34nm
L'intérêt principal de coupler SSD et HD, en dehors du coût, c'est de pas sur-utiliser le SSD en écriture. Avec cette super fonction, on fait exactement le contraire puisqu'on écrit sur le SSD non seulement les données du SSD mais aussi celles du HD...


Généralement un cache n'est pas fait pour traiter des grosses quantités de données, seulement les plus utilisées ou celles écrites en live mais de petite taille.

Seuls les caches de RAID traitent les gros fichiers, et encore ...


Ben, un cache normal oui (et dans ce cas, la RAM suffit, même pour 2 ou 3 Go de données), mais à la lecture de la news et de sa source rien n'est moins sûr pour ce cache là. Pourquoi utiliser un SSD, lent et usable, au lieu de la RAM si ce n'est pour mettre en cache des dizaines de Go?
Le #1285362
Je n'ai pas eu besoin des fonctions du noyau 3.9 pour constater un gain de performance fabuleux lorsque j'ai équipé ma machine de travail d'un SSD.

- L'OS, les binaires et le Swap sont sur le SSD (Corsair Force 3 de 120 Go)
- le "/home" sur un mécanique WD black edition de 1 To (64 Mo de cache)

Résultat : J'ai les cheveux en arrière, la chemise en lambeau et je cherche encore mes lunettes ... Ca dépote, je ne vous raconte pas
Le #1285812
Il existe déjà des circuits qui se montent sur les serveurs et qui optimisent les accès et franchement ça m'étonnerait qu'un SSD soit plus rapide en condition opérationnel qu'un disque SAS qui tourne à 15000 t/mn. Sur le PC ordinaire, ça peut améliorer un peu, mais le rapport performance/prix n'est probablement pas aussi intéressant que ça. Il y a un effet de mode qui pousse à la consommation et qui est un peu ridicule.
Le #1288132
penseurodin a écrit :

Il existe déjà des circuits qui se montent sur les serveurs et qui optimisent les accès et franchement ça m'étonnerait qu'un SSD soit plus rapide en condition opérationnel qu'un disque SAS qui tourne à 15000 t/mn. Sur le PC ordinaire, ça peut améliorer un peu, mais le rapport performance/prix n'est probablement pas aussi intéressant que ça. Il y a un effet de mode qui pousse à la consommation et qui est un peu ridicule.


Je t'invite à consulter des benchs sur le net (ou si tu le peux, faire des essais toi-même en conditions réelles), pour avoir pu comparer l'efficacité en temps d'accès entre des Cheetah 15k tpm et des SSD Intel (il faudrait que je retrouve le modèle) montés dans un serveur rackable DELL (PowerEdge R410 il me semble), c'est (en exagérant à peine) le jour et la nuit lorsque tu virtualises et que tu as près d'une dizaine de VMs qui tapent en accès aléatoires sur un tableau de disques (dans mon cas c'était une grosse BDD sous PostgreSQL) ...

Dès que le cache du RAID est dépassé et qu'on sent que ce sont les disques qui embrayent, même les 15k tpm en SAS se font distancer
Le #1288192
Nerthazrim a écrit :

penseurodin a écrit :

Il existe déjà des circuits qui se montent sur les serveurs et qui optimisent les accès et franchement ça m'étonnerait qu'un SSD soit plus rapide en condition opérationnel qu'un disque SAS qui tourne à 15000 t/mn. Sur le PC ordinaire, ça peut améliorer un peu, mais le rapport performance/prix n'est probablement pas aussi intéressant que ça. Il y a un effet de mode qui pousse à la consommation et qui est un peu ridicule.


Je t'invite à consulter des benchs sur le net (ou si tu le peux, faire des essais toi-même en conditions réelles), pour avoir pu comparer l'efficacité en temps d'accès entre des Cheetah 15k tpm et des SSD Intel (il faudrait que je retrouve le modèle) montés dans un serveur rackable DELL (PowerEdge R410 il me semble), c'est (en exagérant à peine) le jour et la nuit lorsque tu virtualises et que tu as près d'une dizaine de VMs qui tapent en accès aléatoires sur un tableau de disques (dans mon cas c'était une grosse BDD sous PostgreSQL) ...

Dès que le cache du RAID est dépassé et qu'on sent que ce sont les disques qui embrayent, même les 15k tpm en SAS se font distancer


Le problème ne se pose pas. Sur un serveur qui tourne 24h/24 et 7j/7, la fiabilité est le critère numéro 1 et le SSD doit encore faire ses preuves. De plus, je constate moi même tous les jours qu'il est plus rapide de chercher un fichier sur le serveur qui a pourtant d'autres taches et ou l'on passe par le réseau interne que sur un PC équipé d'un SSD. Bien entendu, on parle de Linux, pour ce qui est de Windows, il y a tellement de variations que ça n'a pas de sens.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]