Open source dans les mobiles, la voie du succès ?

Le par  |  7 commentaire(s) Source : InfoWorld
Linux Foundation

Alors que les grandes plates-formes Linux Mobile se préparent, il semble que rien ne puisse résister au succès de l'open source. Avec la naissance de la Symbian Foundation, Windows Mobile sera bientôt le seul système reposant sur des licences.

Linux FoundationL'heure est à l'euphorie du côté de la Linux Foundation : son directeur exécutif, Jim Zemlin, estime que l'ère de Linux dans les mobiles arrive à grands pas. La plate-forme offre en effet la flexibilité et la personnalisation recherchées par les opérateurs mobiles pour mettre en avant leurs services dans les terminaux.

Désormais, c'est le logiciel qui prime sur le matériel dans la sphère mobile et le soutien à plusieurs plates-formes spécifiques devient difficilement gérable. " C'est un vrai cauchemar que de devoir gérer plusieurs systèmes d'exploitation et de tenter d'apporter un semblant de compatibilité entre elles ", explique Zemlin.

L'absence de royalties à verser est également un argument en faveur des plates-formes open source, et de ce fait, la création de la Symbian Foundation, qui vise à faire de Symbian OS un système libre de droits, est un coup dur pour Windows Mobile, devenant la seule plate-forme mobile à avoir recours aux royalties, estime Zemlin.


De Linux Mobile à la Symbian Foundation
Ce virage de Symbian a d'ailleurs alimenté les débats sur cette nouvelle stratégie. La crainte  du succès de Google Android et LiMo Platform aurait-elle incité à cette transformation en profondeur ? Pour un représentant de Symbian, dont les propos sont rapportés par InfoWorld, l'une des raisons du passage de Symbian à un modèle open source est due à la recherche d'une meilleure efficacité de sa R & D.

Symbian FoundationJohn Forsyth, vice-président de la Stratégie de Symbian, a ainsi expliqué que sous sa forme actuelle, le système Symbian n'était pas assez cohérent, les fabricants menant des recherches sur les mêmes sujets mais chacun dans leur coin.

Avec la Symbian Foundation, il s'agit donc de mutualiser les efforts de R & D et de fournir une communauté open source spécifiquement tournée vers la sphère mobile, sans tomber dans le piège récurrent de Linux : la fragmentation des plates-formes.

Le nombre de défis à relever est donc important, à commencer par la transparence des développements et la création d'une communauté active. Qu'il s'agisse de Linux Mobile ou du modèle proposé par Symbian, c'est bien le processus open source qui a les faveurs de l'industrie mobile.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #281911
On parle aussi d'un rapprochement entre Symbian et Android, l'OS mobile de Google rencontrant des difficultés inattendues.
Le #281931
Il n'y a pas que microsoft qui s'enlise dans le proprio, il y a aussi apple, et en bien pire meme! (obligation d'utiliser apple store pour installer des applis, obligé de payer pour mettre son appli qu'on a developpé sur l'apple store...)
Là ou certains vont vers l'ouverture, on voit un nouvel arrivant qui utilise des methodes d'un autre temps...

Le #281941
Apple aussi est propriétaire, sauf qu'il est en plus fermé (alors que le développement sur Windows Mobile est ouvert lui)
Le #282031
Le point de vue portait sur le coût des royalties par terminaux. C'est pourquoi seul Windows Mobile a été cité par Jim Zemlin.
Le #282161
Merci Christian c'est une news interessante
Il y a t'il des chiffres par rapport aux royalties ?
Le #282171
C'est intéressant le modèle économique d'Apple.
- La plateforme est fermée (il faut absolument iTunes [et donc s'inscrire] pour mettre à jour, effectuer des sauvegardes, désimlocker le bazar),
- le développement est unitaire (il faut un Mac pour développer) et
la rétribution est élevée : 70% pour les applications payantes déclarées sur l'Apple Store lieu unique de vente ;
la plateforme fonctionne vraiment bien : pas de plantage, réactivité au top (par rapport à WM c'est le jour et la nuit). Bref, un truc pro quoi ;
10 millions, au minimum, de modèles d'une même plateforme seront distribués ce qui motive encore plus les développeurs à travailler.

Que peut-on dire des autres fournisseurs ?
Le modèle économique d'Apple est fournisseur centrique contrairement à WM, Symbian, NokiaOS où il est opérateur-centrique ce qui est une orientation historique remontant à une dizaine d'années époque à laquelle les opérateurs ont imposé de vouloir piloter l'écosystème (d'où l'iMode notamment).

Or, Apple propose l'inverse et proclame même aux opérateurs que c'est désormais la seule voie pour s'en sortir.
Or, le modèle a déjà connu une craquelure : l'impôt qu'apple imposait aux opérateurs dans la version 1 de l'iPhone a été abandonné : trop peu rentable et empêchant l'expansion.
Rien ne dit qu'Apple ne fera pas marche-arrière sur les autres points en fonction des retours ...
db


Le #282381
Pour Symbian, le montant moyen était de 4,1 dollars par unité au premier trimestre 2008.

Je ne connais pas les valeurs pour Windows Mobile mais ça doit pouvoir se trouver dans les rapports financiers.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]