Red Hat libère l' Education Nationale du joug propriétaire

Le par  |  20 commentaire(s)
Tux lit un journal

L'éditeur Linux américain Red Hat dit venir au secours du ministère français de l' Education Nationale qui a fait le choix de ses solutions Open Source pour une migration dans ses centres académiques.

Tux lit journalDans un communiqué paru mardi, Red Hat annonce que soucieux de se libérer du joug des solutions propriétaires, le ministère de l' Education Nationale fait le choix de l' Open Source. Derrière cette déclaration au ton guerrier, il faut y voir la décision prise par le ministère d'une migration sur Red Hat Enterprise Linux de 2 500 de ses serveurs hébergés dans les différents services académiques (30 rectorats) répartis sur l'ensemble du territoire.

Cela ne constitue pas une réelle surprise puisqu'il y a bien longtemps que ce ministère a décidé d'investir dans des solutions standards Open Source pour se libérer des contraintes liées au choix de solutions trop propriétaires (prix des licences, utilisation de matériels et d' OS propriétaires indissociables, ...). C'est ainsi qu'en 2004, plus de 95% des serveurs fonctionnaient sous Linux, un taux proche de 100% aujourd'hui avec l'arrêt des derniers serveurs AIX d' IBM fin 2006, précise Michel Affre, responsable des Systèmes d' Information dédiés aux académies.

" Plus de 3000 serveurs de production - soit 80 à 120 serveurs par rectorat - tournent aujourd'hui sous Linux dont plus de 80% sous Red Hat Enterprise Linux. Tous nos applicatifs, depuis nos applications financières, jusqu'à nos outils de gestion des examens, en passant par la gestion du personnel, la gestion des élèves et les actes administratifs quotidiens fonctionnent sous Red Hat Enterprise Linux. Les fournisseurs d'applications, développeurs internes et prestataires externes, sont dans l'obligation par le biais des cahiers des charges ou de référentiels d'assurer la compatibilité avec Linux et principalement Red Hat Enterprise Linux dès le début de la phase de développement ou d'intégration ", déclare Michel Affre.

L' Open Source semble donc être dans les bonnes grâces de l' Etat français puisque un autre ministère, celui de l' Agriculture, a également entamé sa migration en portant son choix sur Mandriva en lieu et place de Windows NT (400 serveurs concernés) dans la lignée du ministère de la Culture qui l'a précédé en 2002, sans oublier les députés de l' Assemblée nationale auxquels sont proposés des postes informatiques dotés d'une distribution Ubuntu.
Complément d'information
  • Microsoft et noyau Linux : Red Hat applaudit la contribution
    Tout aussi historique que la contribution de Microsoft au noyau Linux, Red Hat s'incline presque devant l'initiative de la firme de Redmond. L'éditeur de solutions open source pour les entreprises n'est toutefois pas complètement ...
  • GNU/Linux : sortie de Red Hat Enterprise 4.7
    Red Hat est l'une des entreprises majeures de GNU/Linux en milieu professionnel. Son produit phare est Red Hat Enterprise Linux et ses différentes variantes. Pour la branche 4, arrivée en 2005, une nouvelle version vient d'être rendue ...

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #183099
A part bien sur que ce sont des serveurs, ici, donc ca ne "compte pas" dans les statistiques des utilisateurs linux dans le monde. Sinon, il faudrait prendre en compte tout les serveurs linux dans le monde, et la, windows prendrait une claque niveau statistiques...

Mais bon, il aurait fallu lire la news en entier ET reflechir, pour s'en rendre compte...
Le #183101
@edzilla : oui mais bon ... son pseudo aurait dû t'alerter !
Le #183104
Bah, on va surement nous expliquer qu'il font ca parce que windows, c'est trop la classe, c'est trop l337n355 pour ces cons de profs...

Ché pas, moi ca me fait penser aux rats qui quitte le navire en flamme. Sachant que j'ai des rats domestique, je laisse le soin de deviner pour qui mon image est insultante.
Le #183105
Je pense que cette décision de l'éducation nationale est une très bonne chose pour tout le monde.

Au delà de l'intérêt pour l'éducation nationale, ce genre de contrat fait partie, je pense, des plus grosses affaires pour Red Hat, ce qui est pour eux, d'une part stimulant, et d'autre part source de moyens financiers pour améliorer leurs solutions.

Un peu comme l'engouement massif pour Ubuntu, pour les solutions clients.
Le #183126
Mais les logiciels developpés pour leurs applications, la gestion des élèves toussa, ça doit obligatoirement être developpé en libre ou pas?

Parce que si oui, ça va faire de très bons logiciels compatibles linux qui vont débarquer non?
Le #183133
Klaatu: manifestement non, apparemment, il faut juste que ca soit interoperable (on oublie exchange, par exemple)
Le #183150
Faudrait prendre le temps de lire les infos hein !

« Red Hat libère l' Education Nationale du joug propriétaire »
Le joug proprio c'est IBM avec AIX ... je dit ça car exchange sous AIX ... bah j'ai pas trouvé
Le #183151
panurge: j'imagine qu'avec leurs postes clients, ils ne tournent pas sous AIX, si?
Le #183152
edzilla: j'imagine que tu n'a pas lu la news qui signale qu'il s'agit des serveurs, si?
Le #183153
Jules César : j'imagine que tu n'as pas compris que les applications, la gestion des élèves toussa se fait sur des postes clients, non?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]