Le livre numérique concerne 5% des Français

Le par  |  7 commentaire(s)
kindlelogo

Selon une étude présentée par le Centre National du Livre, seulement 5 % des Français adhèrent au livre numérique. Une conversion au numérique moins rapide que pour la musique ou le cinéma.

kindlelogoSi l'on parle beaucoup de l'adaptation du livre au monde du numérique, ce format connaît pour le moment assez peu de lecteurs. Selon une enquête Ispos présentée lundi par le Centre National du Livre ( rattaché au ministère de la Culture ), si 45 % des Français ont déjà entendu parler du livre numérique, ils ne sont pas nombreux à avoir franchi le pas puisque seulement 5 % des Français l'ont déjà essayé, dont 0,25 % via un terminal dédié.

Ces adhérents de la première heure sont majoritairement des hommes jeunes considérés comme des technophiles avancés. Ils privilégient des " contenus récents, professionnels ou pratiques " et procèdent à une " lecture moins attentive " que sur le support papier. Néanmoins, 30 % des Français se disent prêts à lire des romans.

Le CNL analyse que les Français estiment que le livre numérique est " fondamentalement différent du livre imprimé ". Son devenir passe par l'accès à une offre éditoriale conséquente, un confort de lecture avec les terminaux dédiés et des prix inférieurs à ceux du livre papier ( de l'ordre de 40 % pour les personnes interrogées ).

Pour le CNL, la conversion au numérique prendra plus de temps :

" Si la numérisation du livre paraît irréversible, ce mouvement sera probablement moins rapide que dans d'autres industries, pour au moins deux raisons. Écouter de la musique ou voir un film s'effectue sans contact avec le support physique, au contraire de la lecture, encore intimement liée à l'objet livre. L'attachement au contenant est fort, l'affranchissement du contenu prendra donc plus de temps. Par ailleurs, le public captif de la musique et du cinéma recouvre celui de l'Internet. En revanche, le grand lecteur de livre est sensiblement moins jeune et moins technophile. Il n'est pas encore digital native. "

 

Lire notre test du livre électronique Amazon Kindle DX

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #617511
L'adhésion au livre numérique sera rapide et presque totale. C'est un quasi certitude.
La seule question qui se pose est quand ?
Car cela dépendra du prix des terminaux, de leur confort d'utilisation et des titres disponibles.

Aujourd'hui même quelqu'un comme moi qui est persuadé que le papier électronique fera un carton dans les 10 prochaines années n'est pas du tout décidé à franchir le pas.

Lorsque les lecteurs seront souples, légers et à moins de 100 euros avec un contenu proche de celui du livre classique, c'est la quasi totalité de la population qui adhérera.

La preuve ? L'argument de l'attachement au support était le même dans les années 90 concernant la photo... On fait le bilan aujourd'hui ?
Le #617521
J'ajouterai que l'offre doit aussi s'étoffer à l'ensemble des œuvres publiés et pas seulement quelques unes par ci par là. La problématique est exactement la même pour la VOD où le choix est encore beaucoup trop limité.
Le #617551
je suis d'accord avec spamnco.

J'ajouterais le(s) critère(s) encombrement robustesse transportabilité qui sont à mon avis un facteur important.
Le #617601
Un peu plus de cohérence sur le prix des livres électroniques aussi (et surtout) je crois.
A mon avis ils touchent un point important avec le prix inférieur au format papier. Parce que j'ai beau être très intéressé par une tablette, la possibilité de télécharger les livres (je parles bien de téléchargement payant), payer plus cher qu'un livre de poche pour ne même pas avoir le plaisir de l'objet.. ridicule. Ça coute moins cher à produire (quel euphémisme), et ça devrait être vendu plus cher? (ah, non bien sur c'est "super moins cher" ... quand on compare aux version brochées, voir reliées..)
Qu'ils commencent par baisser le prix des œuvres numérique..
Le #617611
si on veut intéresser les jeunes, il faut faire des ebooks écris comme ca :

lé mizérable de viktor ugo
oten en enporte le van
ou les dessous de secret story 3 sinon ils connaissent pas le language !
Le #617891
Peut-être que les jeunes utilisent un langage sans U ...

C'est à partir de quel age que l'on devient vieux con rétrograde anti-jeunesse ? J'ai peur là ...

Le #617951
La solution est assez simple pour développer le livre numérique. Il suffit de mettre à disposition une version numérique pour tout livre papier acheté.

Ensuite pour les reader, on se casse vraiment la tête pour pas grand chose. Personnellement j'ai mon eeepc avec une collection de 2500 livres en pdf que je peux lire partout sans difficulté.

Qui plus est l'offre des livres libres de droit se développe plutôt bien (ILV) et le fond de livre dans le domaine public est assez conséquent.

Aujourd'hui ma lecture se fais à 60% sur livre papier et presque 40% en format numérique sur mon eeepc.

@alucardx77
ne met pas tout le monde dans le même panier. Ma mère travail dans une bibliothèque municipal, et je peux te dire que les catégories d'âge qui sortent le plus de livre c'est pas celles qu'on croit. Ayant les chiffres sous les yeux c'est assez édifiant:

- de 3 à 12 ans: 12%
- de 13 à 18 ans: 37%
- de 19 à 50 ans: 11%
- plus de 51 ans: 40%

Et oui les plus gros lecteur sont "les jeunes" et "les vieux".
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]