Le téléchargement illégal touche 1% des livres

Le par  |  7 commentaire(s)
sexe-pour-nuls

Selon une étude citée dans le rapport sur le livre numérique, le téléchargement illégal des livres concerne 1% de l'offre disponible en France.

sexe-pour-nulsLe téléchargement illégal ne cible pas uniquement les logiciels, la musique ou les films. Les livres sont également de la partie mais dans une bien moindre mesure. Néanmoins, selon une étude de l'Observatoire du livre et de l'écrit en Île-de-France ( MOTif ) relayée par LesEchos.fr, le téléchargement illégal pour le livre " semble décoller depuis le milieu de l'année 2008 ".

Reste que sur un total d'un demi-million de livres disponibles dans les librairies en France, le nombre de titres téléchargés illégalement est estimé entre 4 000 et 6 000, soit de l'ordre de 1%. Le rapport sur le livre numérique estime que les chiffres ainsi révélés ne sont " pas alarmants ".

Selon LesEchos.fr qui rapporte les propos de l'auteur de l'étude, le piratage du livre est encore en mode artisanal, puisque " près de la moitié des fichiers sont scannés ". " C'est un travail fastidieux qui consiste à numériser à la main la version papier des ouvrages. Il faut compter au moins six à dix heures pour un résultat de bonne qualité ". Un constat qui pourrait changer si le livre réussit sa transition vers le numérique.

En tête des livres les plus téléchargés illégalement en France, on retrouve un étrange trio sexe, sorcellerie et cuisine avec un podium constitué de " Le sexe pour les nuls ", " Harry Potter " et " Le grand livre de cuisine " ( Alain Ducasse ). Un top 20 des auteurs et titres les plus piratés en France est disponible ici.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #539931
Et pourtant les ventes de livres ne baissent pas
Le #539961
Quand je lis ça :

C'est un travail fastidieux qui consiste à numériser à la main la version papier des ouvrages. Il faut compter au moins six à dix heures pour un résultat de bonne qualité


J'ai pas l'impression qu'on vit pas dans le même monde que ces experts.

Il suffit d'arracher la reliure, utiliser un AIO avec bac chargeur et export en PDF sur un stockage réseau ( le truc d'entrée de gamme Canon de n'importe quel fournituriste suffit).
Le #540061
Personnellement la numérisation d'un livre me prend environ 2 semaines à raison de 4h par jour. Mais je ne fait pas qu'une photo de chaque page.
Numérisation->OCR->Mise en page->Relecture/correction->Passage en PDF.

Le plus long c'est la mise en page et la relecture. En même temps j'aurais pas besoin de faire ça si les éditeurs mettaient à disposition leurs oeuvres sous format pdf sans DRM ou autres format bâtard.

Comme ça j'ai ma petite bibliothèque numérique sur une carte µSD. Et je peux copier coller des parties de texte pour faire des citations.

Par contre je ne diffuse pas mes réalisation. Je reste dans le cadre du droit à la copie privée.
Le #540071
Vivement Hadopi 3 pour empêcher de prêter des livres car si les livres numériques sont piratés à 1%, les livres "papier" circulent beaucoup plus. A quand l'abonnement obligatoire à un quotidien et la taxe chez les FAI pour soutenir les auteurs de romans policiers ?
Le #540111
@ micetnic

Désolé de te décevoir mais il y plusieurs siecle, des gens ont créer un truc qui s'appel la bibliotheque.

Tu peux avoir des bouquins gratuit (ou avec un léger abbonement) .

Hé ouais je suis d'accord avec toi, faudrais plutot taxer les marque page, c'est a cause d'eux tout ça.
Le #540251
@ micetnic

Une taxe pour la copie privé sur les feuilles de papiers, si Lefevbre lis ma phrase il va proposer l'idée.
Le #540911
gandalf79



arrète..... tu n'as bien sur aucun fichier litigieux sur ton 1 to ?!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]