Lutter contre les préjugés liés à l'open source

Le par  |  23 commentaire(s)
Bertrand-Diard

Une tribune libre de Bertrand Diard, co-fondateur et PDG de Talend, éditeur français de logiciels open source dans le domaine de la gestion des données.

Bertrand-DiardLes éditeurs de logiciels open source doivent lutter quotidiennement contre des préjugés particulièrement tenaces qui circulent dans les entreprises, malgré un volume croissant d'adeptes qui viennent témoigner de la réussite de leurs projets. Mais il est surtout surprenant de constater que ces idées fausses contredisent en fait tout ce que représentent réellement les logiciels open source et que les véritables bénéfices restent encore non identifiés.

De manière évidente, de nombreuses entreprises utilisent des solutions open source avec des réserves et continuent d'investir d'énormes quantités d'argent, année après année, dans des logiciels traditionnels. En termes stratégiques, cela n'a pas de sens, surtout lorsque l'on voit apparaître sur le marché de plus en plus d'alternatives open source qui offrent les mêmes niveaux de puissance et de fiabilité que leurs équivalents propriétaires, particulièrement coûteux.

J'ai tiré de mon expérience personnelle le constat suivant : les entreprises tendent à utiliser les solutions d'intégration de données open source en premier lieu pour des projets de taille limitée, mais devant la réussite de ces premiers projets, elles étendent progressivement leur utilisation à d'autres domaines. Après avoir fait ce constat, nous nous heurtons souvent aux bons vieux préjugés que les responsables informatiques se sont vus inoculer par les fournisseurs traditionnels : les logiciels open source seraient peu sécurisés, les coûts cachés seraient considérables et lorsqu'ils sont confrontés à des problématiques complexes, les utilisateurs devraient les résoudre seuls. Ces idées reçues sont sans fondement.

Licences et sécurité – La plupart des préoccupations touchent à la commercialisation et à la sécurité des logiciels open source. Les mythes prétendent que ces derniers seraient développés par une communauté anonyme. Ainsi, vous – l'utilisateur – ne pourriez jamais être réellement sûr que tous les composants peuvent être utilisés gratuitement ou que des développeurs n'ont pas dissimulé un logiciel espion dans le code source.

Dans notre cas, la majeure partie de nos logiciels est développée par une équipe de développement dédiée. Lorsque nous intégrons des modules provenant de notre communauté, chaque développeur communautaire nous cède la propriété intellectuelle de celui-ci, ce qui signifie que  le logiciel, dans son ensemble, peut être utilisé gratuitement. En outre, une équipe est chargée de vérifier la qualité de chaque composant du logiciel avant son intégration. Cette méthode permet de s'assurer que l'ensemble des développements est conforme aux contraintes de sécurité et de commercialisation, ainsi qu'aux objectifs de notre entreprise.

Responsabilités – Au-delà de ce qui vient d'être dit, il existe également une appréhension des entreprises vis-à-vis des logiciels open source que l'on pourrait résumer ainsi : « il n'y a pas de responsable… » : personne ne garantit que le logiciel est suffisamment flexible et évolutif pour supporter des normes établies, ce qui signifie qu'il ne peut pas être intégré dans des environnements hétérogènes. C'est pourquoi certaines entreprises se détournent des offres open source, lorsqu'il s'agit de processus « critiques ».

Ceci est très loin de la réalité. Il est prouvé que les logiciels open source sont généralement plus souples que les logiciels propriétaires. La communauté favorise la réalisation de tests à très grande échelle et chaque développeur dispose d'une configuration système différente. Si une fonction ou une interface fait défaut, des programmeurs expérimentés peuvent les développer aisément et les diffuser, grâce à l'organisation résolument ouverte de la communauté. Des centaines de composants et de connecteurs ont ainsi été créés, dont des connecteurs SAP, ce qui prouve que l'open source forme également un moyen très efficace pour améliorer des technologies existantes.

Quiconque a été un jour en relation avec un service d'assistance, sait dans quelle mesure le support d'une communauté peut compléter celui de l'éditeur. Avec des milliers de programmeurs, qui connaissent parfaitement le code du logiciel, les problèmes sont résolus plus rapidement et à moindre coût. En outre, de nombreux éditeurs open source proposent une assistance technique spécifiquement destinée aux entreprises, offrant la même attention et les mêmes engagements de service que les fournisseurs traditionnels. La seule différence réside dans le fait que le coût ne représente qu'une portion de celui des solutions propriétaires comparables.

Coûts cachés – L'un des préjugés les plus tenaces consiste à répéter que le logiciel open source n'est pas vraiment gratuit pour les entreprises, du fait d'importants coûts cachés, engendrés par exemple par l'augmentation des coûts d'administration ou par des indisponibilités dues à une absence de support.

En premier lieu, il est vrai que dans le cadre d'une entreprise, même l'open source ne peut être totalement gratuit. Même s'il n'y a pas de coûts de licence, le déploiement et la maintenance du logiciel doivent être assurés par l'équipe informatique, et les investissements hardware doivent être pris en compte. Cependant, le coût d'un système open source reste bien en deçà de celui des solutions propriétaires équivalentes. Même avec la version commerciale d'un logiciel d'intégration de données open source, il n'est pas rare de bénéficier d'économies de coûts d'environ 80%.

Les évangélistes open source doivent dès maintenant commencer à s'attaquer à ces idées reçues qui minent le secteur de l'open source, afin d'accroître l'adoption et de susciter l'amélioration de la technologie. Il est clair que ces mythes se sont répandus à cause d'une mauvaise compréhension – dans une certaine mesure, les logiciels open source sont encore très neufs pour de nombreux secteurs d'activité. Malgré cela, il est prouvé aujourd'hui que l'open source est désormais au même niveau que les technologies propriétaires.

Afin de rester dans la course, il est essentiel que les responsables informatiques s'intéressent aux logiciels open source dans le cadre de leur veille technologique quotidienne. Il existe de très nombreux témoignages décrivant la réussite de projets open source et mettant en valeur les bénéfices offerts aux entreprises, et les responsables informatiques doivent en être informés. Ceci est non seulement essentiel à la réussite de l'open source, mais également à notre culture technologique, que nous devons ouvrir plutôt que de limiter. Abattre ces préjugés nuisibles sera l'un des aspects importants du développement et du futur des technologies.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #689901
"volume croissant" : On entends toujours parler de croissance pour le libre, mais moi je vois que c'est l'IT en général qui croit, je ne suis pas sûr que l'open source croit tellement que ça. Mais tant mieux.

"une équipe est chargée de vérifier la qualité de chaque composant du logiciel avant son intégration."

Ce n'est pas forcément le cas de tous les projets je pense.

"Il est prouvé que les logiciels open source sont généralement plus souples que les logiciels propriétaires."

C'est beau les grandes phrases générales sans fondement réel. Si plus souple c'est devoir se développer le code en fonction de ses besoins, pardon...

"La communauté favorise la réalisation de tests à très grande échelle et chaque développeur dispose d'une configuration système différente."

Mouais, ca vaut pas pour tous les projets. Puis quand on voit comment on peux facilement planter un installer libre, on peux douter de la manière de tester de ces gens. Y a qu'à voir le nombre de make pourri pour lequel il faut ouvrir le fichier pour regarder ou est la dépendence qui manque ou ce qui ne lui plait pas dans la version linux x.x.x.x beta x qui ne lui plaît pas. (oups pardon, linux et beta, redondance).

"le coût d'un système open source reste bien en deçà de celui des solutions propriétaires équivalentes."

Des mots, pas de faits, comme d'hab, on a bien affaire à un évangéliste.

"Malgré cela, il est prouvé aujourd'hui que l'open source est désormais au même niveau que les technologies propriétaires."

Ben voyons, c'esrt beau comme un soleil. Tient, comparez PostgreSQL aux reste des éditeurs commerciaux tout caca par exemple, la base de donnée c'est pas du tout stratégique en entreprise pour vous faire une idée : http://fadace.developpez.com/sgbdcmp/#LII-I

"Les évangélistes open source doivent dès maintenant commencer à s'attaquer à ces idées reçues qui minent le secteur de l'open source"

Moi je pense que les gens qui minent l'open source c'est bien les soient disant défenseurs. Je ne connais rien de plus intolérant par exemple qu'un linuxien, à part peut être un fan boy mac.

Des gens qui crachent sur les logiciels commerciaux sans réellement les connaîtres, sans comprendre les besoins d'une entreprise, ou même des gens simplement, voilà ceux qui font tellement de mal à l'open source.

La plupart des projets sont peu ergonomique, peu esthétique même. Et en terme de fonctionnalité, lorsqu'un comparatif est établit, le libre perd régulièrement face au commercial, sans compter que la pérénité n'est pas rassurante. Le code source a beau être disponible, si il n'y a personne pour le maintenir. Et ne parlons pas de la multiplicité des distributions qui n'apporte pas grand chose et nuise à la cohérence du tout.

Je pense que le libre a loupé le coche, en partie à cause de la pseudo idéologie libertaire qui l'accompagne et du mépris et de la mauvaise foi de ses défenseurs. Mais il n'est jamais trop tard pour changer les choses
Le #689931
sur le fond effectivement tu n'as pas tout à fait tord .
mais je pense que c'est la forme qui va faire encore grincé des dents

et pourtant en ce qui concerne la "idéologie pseudo libertaire" je suis d' accord , rien que le fait de ce classifier "monde du libre" est une hérésie, la réalité étant "libre de droit" ce qui est TOTALEMENT diffèrent.


mais ce monde la à encore du chemin a faire avant d'être un véritable concurrent face au logiciel propriétaire , ce n'est même pas une raison de conception , mais tout simplement des raisons commerciale , dans un monde ou le business prime , que peut faire un rassemblement de "gentils au grand cœur " face au "méchant capitaliste"

mais la démocratisation du monde du libre de droit change tout ça petit à petit

et c'est tant mieux , la concurrence il n'y a que ça de vrai pour booster les esprits.

le grand méchant Windows serait t'il vraiment ce qu'il est s'il n'y avait pas le monde du libre pour le pousser au cul ?

allez savoir , a mon avis NON




Le #689941
Que les logiciels libres soient plus souple que les proprietaires est une evidence : l'acces au code source permet deja de savoir ce qu'il y a dans la "boite", mais surtout les formats de sortie utilises sont des "standards" documentes.

Question cout d'exploitation, vous pouvez deja virer le cout des antivirus et leur gestion, mais c'est surtout le fait que Linux met a jour son noyau ET ses logiciels en une passe, qui fait la difference... Il suffit de comparer cette flexibilite a la gestion des mises a jour sous windows pour comprendre a quel point MS est completement depasse.

Qui plus est, le RAID1 logiciel Linux fonctionne nickel et est tres simple d'utilisation. En outre, faite une copie de securite binaire d'un disque : windows se plaint des que l'identifiant de disque du MBR change... Linux ne se pose meme pas la question : vous sortez le disque, vous le mettez dans une autre machine et ca repart direct en version 32 bits !

Donc une fois de plus, cher oldjohn, nous n'avons pas besoin de vos certitudes dans nos calculs.

Linux est bien plus simple et donc bien moins couteux a entretenir. Il s'agit de FAITS averes et veirifables par tout un chacun, et non d'une quelconque propagande.

CQFD.

Le #689961
"Que les logiciels libres soient plus souple que les proprietaires est une evidence"
Pour toi peut être, personnellement c'est au cas par cas, j'ai vu en opensource des perles mais aussi de très grosses merdes, idem pour les logiciels commerciaux. On peut difficilement en faire une généralité. L'open source n'est juste qu'une façon de produire des logiciels, elle ne garantie en rien la qualité de réalisation, et je peux t'affirmer que dans les nombreux sources que j'ai vu dans ma vie, ce n'est pas le modèle de réalisation qui fait la qualité, mais plutôt les compétences des développeurs et là l'open source fait jeu égal avec les logiciels commerciaux, pas mieux ni moins bien.

"...Qui plus est, le RAID1 logiciel Linux fonctionne nickel et est tres simple d'utilisation" surtout pour celui qui veut regarder sous le capot, pas pour celui qui veut juste l'utiliser.

"Question cout d'exploitation, vous pouvez déjà virer le cout des antivirus et leur gestion" Ouarf, les anti virus gratuit ce n'est pas ce qui manque, même microsoft en fournit un. Il ne faut pas oublier que si Windows souffre de virus c'est uniquement parce qu'il occupe la plus grosse part de marché. D'ailleurs se croire immunisé car on utilise linux est suicidaire, il existe aussi des vers sous linux. Au passage j'aimerai bien savoir sur le nombre de windows infectés, quel est la proportion de PC non mis à jour, car une bonne partie des failles sont corrigées périodiquement, certes à la vitesse de Microsoft.

"Linux est bien plus simple et donc bien moins couteux a entretenir" C'est marrant mais ce n'est pas le sentiment que partage les admins que je connais à mon boulot (ni mon sentiment).

Je pense qu'il faut éviter d'avoir des œillères, linux est sens doute très bien dans certains cas, mais windows aussi, et affirmer que c'est seul choix possible montre bien que tu as un esprit complètement fermé.
Le #689971
d'ailleurs, pourquoi comparer ? Windows 7 est trés bon, MacOSX aussi, Linux excellent. C'est juste qu'ils n'ont pas les même cibles. Modèles économiques différents, outils proposés différents, flexibilité différente.

Et oui. Le logiciel libre est porteur de projets excellents, et de projets de merde. Je ne pense pas que l'esprit crypto-communiste soit le plus dérangeant. Je pense que la population développant les logiciels libres (j'en fais partie) se focalise sur ce qu'il lui plaît, à savoir des défis technologiques, au détriment de l'IHM - il y a plus de codeurs que de designers, c'est normal.

Hérésie ! Dans le cadre de mon boulot, c'est justement un aspect extrèmement important, que je ne confie pas à un développeur mais à un designer. En 2010, le logiciel, c'est fonctionnel et ergonomique.


Le #689981
@Remic

1 / On parlait de souplesse, pas de qualite... Il est evident qu'on trouve des bons et des mauvais programmeurs partout !

2 / Le RAID n'est pas a la portee du grand public, tout OS confondu. Il demande des bases techniques. Petite anecdote en passant, si les NAS vendus dans le commerce sous tous sous Linux, il y a de bonnes raisons...

3 / Aucun antivirus windows ne detecte 100% des menaces. Ca bouffe de la ressource machine, ca coute cher a l'entretien, et de toute facon, c'est une securite de polichinelle, basee sur des correctifs mensuels au goutte a goutte.

Curieusement, Linux, qui est un OS serveur, en premiere ligne sur la dorsale internet, arrive a s'en passer depuis toujours. Ca ne veut bien sur pas dire qu'il n'y a jamais eu de problemes sous Linux ou qu'il n'y en aura jamais plus - aucun OS n'est parfait - par contre, la grosse difference, c'est qu'une faille noyau est corrigee dans les jours, et parfois meme les heures, suivant sa decouverte. AUCUN OS PROPRIO NE PEUT SE TARGUER D'UNE TELLE REACTIVITE ! Or dans un internet qui va de plus en plus vite, le temps compte, et de plus en plus...

4 / Si vos admins sont mauvais, il faut en changer...

5 / Votre derniere affirmation est un troll gratuit : je ne suis pas plus "Linux Uberalles" que "windows uberalles"...

Chacun devrait avoir le libre choix de ce qu'il achete, et perso, je n'ai rien contre ceux qui choisissent leur windows librement.

Par contre, je peste contre cette putain de vente liee qui permet a MS d'occulter toute concurrence, non seulement a l'achat, a grand coup de marges arrieres dans les magasins, mais aussi au SAV de quartier, avec des certifications obligatoires pour tenir les chiens en laisse.

Vista a ete un mauvais produit vendu de force. IE est egalement une merde qui traine la patte depuis des annees. Tout ca n'existerait pas si on se decidait enfin a respecter le L122-1 du Code de la Consommation, c'est a dire si on vendait les PC nus, une bonne fois pour toute !

Voila le resultat du passe droit accorder a MS 20 ans plus tard : un bridage total de la liberte de choix du consommateur, avec l'aval d'un gouvernement d'autruche qui encaisse ses 19,6% de TVA, la tete dans le sable...

Si c'est ca avoir des oeilleres, j'accepte le compliment avec grand plaisir !
Le #690001
Hansi >"l'acces au code source permet deja de savoir ce qu'il y a dans la "boite", mais surtout les formats de sortie utilises sont des "standards" documentes".

Devoir accéder au code source est un constat d'échec à mon sens. Il ne doit pas y avoir de raison d'aller fouiller dans le code source pour comprendre comment un logiciel fonctionne. Il suffit que ce dernier soit (bien) documenté.

L'autre raison qui justifierait d'avoir accès aux sources serait de modifier le comportement de ce dernier. Or, si ce dernier est flexible, on a justement rien à modifier dans le code source du core mais simplement à y greffer des fonctionnalités supplémentaires, sans pour autant avoir besoin d'avoir accès au code du core.

Sans oublier qu'un logiciel propriétaire n'est pas forcement synonyme de format d'entrée ou de sortie incompatible avec le reste du monde ou non standard.

"deja virer le cout des antivirus et leur gestion"
Ça serait idiot. Dans le cas où ils étaient réellement nécessaires, ils le resteront.

"Linux est bien plus simple et donc bien moins couteux a entretenir. Il s'agit de FAITS averes et veirifables par tout un chacun, et non d'une quelconque propagande."
Désolé mais C'EST de la propagande, il faut arrêter de dire n'importe quoi. On ne combat pas des clichés avec d'autres.

"Petite anecdote en passant, si les NAS vendus dans le commerce sous tous sous Linux, il y a de bonnes raisons"
Avoir un système adapté à ce besoin particulier, rien d'autre. Quel intérêt d'avoir un OS orienté utilisation grand publique pour un système auquel l'utilisateur final n'aura pas à avoir accès ?

"Curieusement, Linux, qui est un OS serveur, en premiere ligne sur la dorsale internet, arrive a s'en passer depuis toujours."
N'importe quel OS bien configuré également. Un virus ne s'attrape par hasard ou par magie.

"AUCUN OS PROPRIO NE PEUT SE TARGUER D'UNE TELLE REACTIVITE"
Tu as une liste exhaustive qui te permet d'en faire une vérité générale ? Dans tout les cas, une faille dans le core d'un OS est plus que rare.

"Tout ca n'existerait pas si on se decidait enfin a respecter le L122-1 du Code de la Consommation, c'est a dire si on vendait les PC nus, une bonne fois pour toute !"
Tu as le droit de le supposer, mais ça reste de la spéculation et non une réalité. Et ce qu'il s'est passé avec les EEEPC en est un parfait contre-exemple (pour rappel, les utilisateurs d' EEEPC s'appuyant sur Xandros sont pour une large majorité passé à un Windows XP, ce qui explique au passage la marche arrière d'Asus qui propose aujourd'hui à nouveau des Windows sur ses machines)
Le #690011
De par mon expérience j'ai constaté 2 choses pour linux ou l'open-source en entreprise:

- L'open-source est beaucoup moins couteux uniquement s'il est utilisé dès la naissance du parc informatique. Généralement une migration d'un système propriétaire vers du libre coûte aussi cher voir plus cher à court terme.

-Pour un système existant la migration vers les logiciel libre, se fait généralement du côté serveur, mais les postes utilisateurs restent sous logiciels proprio. Parce qu'en entreprise les documents créer avec les logiciels proprio ne sont pas 100% compatible avec l'open-source. Ces documents demanderai un investissement important pour être retranscrit en un nouveau format.
Le #690071
Houla ! S'il vous plaid, tout mais pas l'argument des eee sous Xandros modifié.

La démarche d'Asus à la base était très bonne (ie les eee n'ont pas beaucoup de ressources alors un GNU/Linux est plus adapté ) mais ils se sont complètement planté par la suite.

Asus a fait le choix de faire un os à moitié fermé, avec quasi peu de logiciel dans ces dépôts et très peu de mises à jour.

Résultats, les utilisateurs avaient effectivement un sous-os. Perso, je sais pas combien ça leur a coûté cet os mais s'il avaient mis cette argent dans un accord avec Red Hat, Canonical, Mandriva ou autre, les netbooks aujourd'hui serait peut-être majoritairement vendu sous GNU/Linux.

Asus a voulu s'affranchir de windows, a choisi de développer lui-même son os et l'a laissé tomber. Alors s'il vous plaid, ne prenez pas cette exemple comme caractéristique de l'open-source.
Le #690131
@Luchy

J'ai adore votre argumentaire sur le code source. Apparemment, vous n'avez pas compris l'interet meme du code ouvert et les 4 libertes fondamentales qui font le qu'un logiciel soit estampille "logiciel libre" (a ne pas confondre avec "open source")...

Quand a la propagande que vous citez, les administrateurs Linux qualifies qui ont a faire a la fois a du Linux et du windows sauront sans aucun doute confirmer mon propos ! Maintenant comme je l'ai precise, si vos admins sont mauvais, ben il faut peut etre penser a en changer...

Ma remarque des NAS concernait le fait que bizarrement c'est Linux qui est employe dans ces appareils et non windows... Noyez ensuite le poisson comme vous l'entendez, vous ne pouvez nier un fait...

N'importe quel OS n'arrive pas a se passer d'antivirus, sinon la vente liee ne permettrait pas d'en ecouler des versions d'essai des l'achat de la machine en magasin. CQFD.

Pour la liste exhaustive, c'est kernel.org, mais ce n'est pas la seule source.

L'eeePC est un tres bon exemple de la main mise de MS sur les fabricants.

Maintenant, je suis d'accord pour dire que les fabricants eux-memes ont ete trop cons pour faire appel a une VRAIE distribution Linux : ils ont voulu se faire leur android perso et se sont logiquement coupes de la base...

Quand au grand public, il se fout bien de savoir avec quoi fonctionne son terminal. Quand vous dites qu'android est un Linux, ca surprend plus d'un utilisateur... Le vrai probleme d'android est que malencontreusement, ce n'est pas l'ouverture que le monde du libre attend, juste une boite soigneusement controlee par google, comme les imachine d'apple et les autres saletes de MS...

"Avoir le choix de son dictateur, ce n'est pas la liberte" (R.M.S)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]