Paris et jeux d'argent en ligne autorisés d'ici début 2010

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Reuters
Eric Woerth

Le projet pour la libéralisation des paris et jeux d'argent en ligne en France sera présenté d'ici peu, avec une mise en application prévue pour fin 2009, voire début 2010.

Eric WoerthLe gouvernement français l'avait fait savoir au cours de l'été dernier. À l'issue d'une rencontre avec le commissaire européen chargé du marché intérieur et des services, Éric Woerth, le ministre du Budget, avait alors confirmé la fin du monopole de la Française Des Jeux et l'ouverture du marché français des paris et des jeux d'argent en ligne à la concurrence. Sont concernés les paris hippiques, les paris sportifs et les jeux de casino tels que le poker ou la roulette.

Devant intervenir à partir du premier semestre 2009, cette ouverture devait toutefois être chapeautée par une autorité de régulation en charge d'attribuer les licences, de contrôler et lutter contre les sites illégaux.

À l'occasion d'une visite au palais omnisports de Bercy, à Paris, Éric Woerth en a profité pour confirmer que le projet de loi sera présenté d'ici la fin de l'année, avec une mise en application d'ici fin 2009, voire début 2010 : " Il sera examiné par l'Assemblée nationale et le Sénat courant 2009 et nous serons prêts fin 2009 ou début 2010. "

Le ministre en a aussi profité pour préciser la chose suivante : " Je ne fais pas cela parce que Bruxelles l'a demandé. Je le fais parce que c'est nécessaire dans la mesure où ces paris existent de toute façon et qu'il vaut mieux qu'ils soient encadrés. "

Rendez-vous pour la fin de l'année prochaine donc.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #352271
mais n importe quoi, si la france ne le fait, elle va se manger une amende de la part de la justice europeenne.
c est parce que l europe a gueule que la france a finalement ouvert cela
Anonyme
Le #352281

Freeman +1


De plus.... Patrick Partouche, président du directoire de la chaîne de casinos Partcouche déclarait il y a quelques jours:

«Il y a un temps pour gueuler, un temps pour agir. On ne m’a jamais écouté alors maintenant je vais agir.»

«C’est censé être interdit, mais tous les sites installés à Malte ou à Gibraltar, sont là ce matin, ils parlent à la tribune, ils sont sur la même longueur d’ondes, explique le casinotier. Les casinos sont les grands perdants de l’histoire. Alors je ne vois pas pourquoi moi, je ne pourrais pas faire comme eux. Et si on m’attaque en justice pour faire fermer mon site, il faudra faire fermer tous les autres. Quand on est joueur, on appelle cela un coup forcé.»

«Tous les jours, nos clients sont sollicités par les sites de jeux sur Internet, explique Georges Tranchant, président du groupe éponyme. Ils peuvent jouer chez eux en fumant alors que chez nous c’est interdit, sans qu’il ne se passe rien.» Luc Leborgne, directeur de Viking Casinos, est encore plus énervé au sortir du colloque: «Il y a dans cet endroit tout un tas de gens mis en examen qui pratiquent une activité illicite et la police n’est pas là pour les arrêter.»


Le #352301
Il etait temps... La France, toujours 30 ans de retard de partout...
Le #352511

Enfin légaliser le plumage des gens par des sociétés privées, c'est pas forcement une "avancée"....

Au moins avant, c'était un impôt volontaire sur les nuls en maths


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]