M. Sarkozy et les droits d'auteurs

Le par  |  25 commentaire(s) Source : France2

Jeudi soir, dans l'émission «100 minutes pour convaincre», M.

Jeudi soir, dans l'émission «100 minutes pour convaincre», M. Sarkozy, ancien Ministre de l'Intérieur, a répondu aux questions d'Olivier Mazerolle dont la dernière portait sur la problématique, actuellement en vogue, du partage p2p de fichiers protégés par les droits d'auteurs.

Si l'ancien ministre se montre contre l'excès pénal actuellement ressenti par les internautes (procès en série, accusations distribuées à la légère, etc.), il a tenu à rappeler que les droits d'auteurs existent et que c'est, selon lui, l'exception culturelle française qui pourrait se trouver menacée en cas de chute importante des revenus finançiers des artistes français.

Par ailleurs, M. Sarkozy estime que l'on s'approche de la solution idéale qui pourrait mettre d'accord et les internautes et les maisons de disques.

S'agit-il de la vente en ligne, mais un peu moins chère, comme le souhaite M. Devedjan '
Complément d'information
  • Sarkozy et Internet civilisé : droits d'auteur au G8 et G20
    Le président de la République ne s'est pas beaucoup étendu sur le volet du numérique lors de ses vœux au monde de la culture et de la connaissance. Il a annoncé un sommet sur les droits d'auteur en marge du G8 et du G20.
  • Droits d'auteur : Sarkozy veut des états généraux
    Le président de la République a réuni à l'Elysée un panel d'acteurs de la création culturelle pour leur réaffirmer son attachement à la protection des droits d'auteur sur Internet. La loi Création et Internet ne réglera pas tout ...

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #38766
Quand vous n'avez pas d'arguments convaincants, voire que vous ne savez pas quoi dire, mentionnez "l'exception culturelle française": Ca le fait toujours
Le #38769
Sarkozy a fait une belle émission de campagne présidentielle avant l'heure.
Quant à son discours sur le P2P, et comme le mentionne très bien Driff, effectivement, il ne faut froisser personne : d'un côté on défend les droits d'auteurs, de l'autre les internautes qui sont aussi des électeurs.
Mais pas une fois il n'a dénoncé les pratiques mercantiles des maisons de disques qui s'engraissent allégrement sur le dos des consommateurs que nous sommes et, plus grave encore, sur le dos des artistes.
Le #38774
gebruik

Quand on pense qu'il nous vendent des morceaux en MP3, qui, quand on fait une compile reviennent plus cher que la version CD pour une qualité d'écoute moindre. Il y a des coups de pompes au cul avec rangers coquées qui se perdent
Le #38775
Gebruik +1
Bon ben on va encore s'faire avoir! Sarko apres le role de mister Police nous la joue cool
bon je retourne a la peche
Anonyme
Le - Editer #38798
Dites les gars n'oubliez pas que Sarkozy à son frère au MEDEF qui pourrait bien remplacer Antoine Sellière prochainement
Cela incite à ménager la chèvre et le choux
De toute façon vu l'approche du référedum sur la Constitution Européenne il faut brosser les électeurs dans le bon sens du poil
Cette Constitution étant une horreur libérale elle devient difficile à défendre
Songez qu'elle permet des directives du type de celle sur les services, avec dumping social, et l'entrée dans la CEE de pays comme la Turquie qui n'a rien d'Européenne, mais par contre des millions de travailleurs payés à la Chinoise
Le #38800
Et pourquoi se faire avoir ' Nous sommes consommateurs et comme tout consommateur, nous avons le choix.
En ce qui me concerne, payer ce prix pour de la musique en 192 kbps, c'est hors de question. Ce bitrate suffit pour de la soupe commerciale, mais c'est inacceptable dès que l'on écoute de la vraie musique.

Bref, moi maintenant, je préfère aller voir les artistes dans des petites salles. Au moins, on en a pour son fric.
Le #38823
phebus, la constituion ne permet pas plus qu'avant l'entree de la turquie en Europe, faut arreter de mentir. La constitution telle qu'elle est ecrite n'a aucune influence sur l'adhesion a l'UE (et pas a la CEE qui n'existe plus depuis belle lurette)...
Le #38830
c 'est ici le poisson d'avril ' <img src="/img/emo/confused.gif" alt=":'" />
Anonyme
Le - Editer #38854
cr0vax -> la Constitution permet l'entrée de pays comme la Turquie tout simplement parce qu'elle "ne défini pas" quels pays peuvent être considérés Européens et sont aptes à l'adhésion (et la Turquie fait partie de l'Asie)
Voilà une omission (surement volontaire) qui laisse la porte ouverte à l'entrée de pays à bas coûts salariaux
Les directives du type de celle sur les services, avec dumping social, permettent ensuite d'aligner les niveaux de vie vers le bas
Il ne faut pas traiter les autres de menteurs mais réfléchir un peu
Le #38859
Ai-je parler des directives ' non ! alros pas la peine de m'en reparler, si ce n'est à des fins de propagande (si ca ne tenait qu'à moi, la politique n'aurait pas de droite de cité dans les commentaires et sur le forum).

d'autre part, relis ce que j'ai dit et tu verras que ce que tu dis n'est aucunement contraire à ce que j'ai dit.
"la constituion ne permet pas plus qu'avant l'entree" il y'a bien écrit pas plus qu'avant ! en effet, la constitution, comme tu l'as souligné, ne change absolument rien au niveau de l'adhésion qui est fixée sur négociations et critères géographique (la turquie a 5% de so nterritoire en Europe).

Je suis tout aussi contre l'adhésion de la Turquie que toi (bien que pas pour les mêmes raisons), ca ne me rendra pas pour autant de mauvaise foi.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]