Manuels scolaires numériques : troquer les maux de dos pour des maux de tête

Le par  |  11 commentaire(s) Source : Metro
Benoit-Hamon-numerique-ecole

C'est une question qui revient tous les ans en période de rentrée scolaire : les livres et manuels scolaires pèsent toujours sur le dos des enfants. Mais troquer des livres physiques pour des éditions numériques, est-ce vraiment une solution idéale ?

C'est la question qui se pose en filigrane d'une enquête menée par TNS Sofres et publiée ce mardi 30 septembre : 35 % des professeurs du secondaire et 20 % des enseignants du primaire auraient déjà troqué les manuels traditionnels pour des éditions numériques. Parmi eux, 15 % sont convaincus que le numérique remplacera définitivement le support papier à long terme.

Lunettes 3D enfantReste que les maux de dos se transforment souvent en maux de tête, avec une incidence plus soutenue sur le suivi scolaire des enfants. Pour l'ophtalmologiste Christophe Orssaud, il ne faut pas voir cette transition comme un fait anodin. Le travail sur les écrans sollicite plus de muscles oculomoteurs que les manuels classiques. En outre, il a été prouvé que l'on clignait moins souvent des yeux devant un écran que devant un livre, avec pour conséquence un dessèchement de la cornée, des irritations, le phénomène des yeux rouges, et de la fatigue oculaire.

L'asthénopie s'accompagne également régulièrement de maux de tête, qui à leur tour entrainent des troubles de la concentration, et donc de la compréhension. Le rapport entre maux de tête et échec scolaire est rapidement fait, sans qu'il soit pour autant uniquement question d'accuser les écrans seuls.

Pour le docteur Jean-François Korobelnik " Il n'y a aucun danger à passer beaucoup de temps devant un écran, dans le sens où cela ne provoquera pas de pathologie." Reste qu'en cas de léger problème visuel tel une myopie ou un astigmatisme, la lecture sur écran peut amener à des effets indésirables, il convient donc de porter des lunettes correctrices adaptées pour éviter les désagréments.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1811464
Bon OK ! mais dans le même temps, les écoliers ne trimbalent pas tous les jours leur cartable ou sac avec un dictionnaire dedans et une encyclopédie de plusieurs volumes !
Faut pas chipoter, les gamins avant, avaient leur cartable sur le dos, avec les cahiers, classeurs, livres, trousse ...etc... pour autant, arrivée à l'âge adulte, ils n'étaient pas blessés au niveau de la colonne vertébrale !!!
Aujourd'hui, on a l'impression que les gosses sont plus fragiles ....
Quand à l'évolution technique des supports scolaires, faut vivre avec son temps, les tablettes ou notebooks peuvent contribuer à former la future génération aux "outils" actuels.

Le #1811481
Perso je ne suis pas pour du tout.
Le #1811501
Sur le principe ça pourrait se défendre. Mais il y a peut-être d'autres priorités dans l'éducation nationale, non ?
Le #1811504
Sicyons a écrit :

Sur le principe ça pourrait se défendre. Mais il y a peut-être d'autres priorités dans l'éducation nationale, non ?


En effet, comme faire en sorte que les gamins sachent écrire et lire à l'entrée en 6ème par exemple.
Après, pour le gouvernement c'est peut-être voulu d'avoir des illettrés en 6ème ça formera ainsi les futures générations de moutons bien dociles de demain.

Le #1811526
C'est incroyable que dans la tête de certains, les problèmes éducatifs se résument au poids du cartable (et maintenant aux problèmes occasionnés par la lecture sur un écran) ! Problème qui n'existe pas :

- les élève sont aujourd’hui trop couillons pour sélectionner chaque jour les manuels/cahiers, et. d'ont ils ont besoin. certains transportent donc tout. S'ils sont cons, ce n'est pas de la faute à l'institution.

- les accessoires (déodorant, maquillage, nourriture/eau, jeux, etc.) pèsent souvent bien plus que les manuels. Mais on n'accuse que les manuels, jamais les accessoires spécial glandouille.

- ils ont troqué aujourd'hui la cartable se portant sur le dos, répartissant bien le poids (limité) contre des sacs (le "sac" ça fait adulte et surtout ce n'est plus un outil de travail !). Les filles des sacs ressemblant à des cabas, portés à bout de bras (trop couillonnes pour connaître ce qu'est un levier). Est-ce de la faute de l'institution si les élèves choisissent le pire moyen pour porter leurs livres ???

- moins on porte de poids, moins on supporte de porter du poids...

- accuser le poids des livres, c'est déjà inconsciemment penser que son boulot (être un élève) c'est de la merde. Mieux vaut glandouiller.

Quant aux professeurs, la plupart préfèrent le papier. Sans savoir pourquoi, juste par pur conservatisme (et élitisme). Mieux vaut un centre de documentation avec des bouquins chers, dépassés et peu nombreux qu'un centre de documentation largement numérique plus riche et moins coûteux...


Des coups de pied aux cul, c'est tout ce qu'il manque. Population d'assistés.
Le #1811549
Les dictionnaires qui pèsent une tonne mais le numérique rend plus idiot.

Anonyme
Le #1811552
A la lecture des commentaires ci-dessus, je me demande si certains se souviennent de l'exigence des profs : classeurs interdits, si classeurs autorisés venir avec tous les cours depuis le début de l'année, en français dico choisi par le prof obligatoire lors de toutes les matières.
Ou bien en raison du poids qu'ils avaient sur le dos, ils sont atteints de pertes importantes de mémoire.
Anonyme
Le #1811553
DeepBlueOcean a écrit :

Bon OK ! mais dans le même temps, les écoliers ne trimbalent pas tous les jours leur cartable ou sac avec un dictionnaire dedans et une encyclopédie de plusieurs volumes !
Faut pas chipoter, les gamins avant, avaient leur cartable sur le dos, avec les cahiers, classeurs, livres, trousse ...etc... pour autant, arrivée à l'âge adulte, ils n'étaient pas blessés au niveau de la colonne vertébrale !!!
Aujourd'hui, on a l'impression que les gosses sont plus fragiles ....
Quand à l'évolution technique des supports scolaires, faut vivre avec son temps, les tablettes ou notebooks peuvent contribuer à former la future génération aux "outils" actuels.


As-tu des enfants ? si oui a t'il ou ont-ils l'autorisation de toucher ton ordi ? ta tablette ?
Va faire un tour en fin d'année scolaire constater l'état déplorable des livres scolaires.
Tu vis dans un monde de bisounours ou quoi ?

Le #1811602
J'ai un enfant à l’école et je peu dire que le cartable pesse moins lourd que celui que je portai à son age, car lui à des doublons à l'école donc chaque jour il ne porte que les cahiers qu'il a besoin pour les cours, alors que moi je devais tous porter cahiers plus livres.
Anonyme
Le #1811642
micropastis a écrit :

J'ai un enfant à l’école et je peu dire que le cartable pesse moins lourd que celui que je portai à son age, car lui à des doublons à l'école donc chaque jour il ne porte que les cahiers qu'il a besoin pour les cours, alors que moi je devais tous porter cahiers plus livres.


Tu devais avoir zéro en orthographe !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]