Musique numérique : le Snep table sur Hadopi

Le par  |  9 commentaire(s)
snep-logo

Le Syndicat national de l'édition phonographique fait le pari de la loi Hadopi pour accélérer le développement de l'offre légale de téléchargement.

snep-logoLe Snep vient de publier les résultats du marché de la musique enregistrée au premier semestre 2010. Il s'établit à 239,3 millions d'euros, soit une hausse de 4,1 % par rapport au premier semestre 2009, confirmant la tendance favorable observée au premier trimestre de l'année en cours.

Le marché physique qui représente 82 % du marché de la musique enregistrée a progressé de 2,5 % pour un chiffre d'affaires de 196,4 millions d'euros. Cette progression est essentiellement due aux ventes physiques de vidéos musicales ( +53,2 % ). Le constat est moins réjouissant sur les ventes physiques d'albums et de singles qui ont enregistré des baisses de -2% et -3,8 % sur un an, mais à l'heure de la dématérialisation, le bilan global est plutôt satisfaisant.

Le marché numérique a progressé de 12 % pour un chiffre d'affaires 42,9 millions d'euros et représente donc 18 % du marché de la musique enregistrée. Dans ce marché numérique, les ventes d'albums et de titres en téléchargement ont progressé de respectivement 47,2 % et 33 %. À 11,5 millions d'euros, les revenus des abonnements et du streaming progressent de 16,2 %. Du côté des baisses, toujours les sonneries musicales ( -9,1 % ) et les vidéos musicales en téléchargement ( -62,5 % ), soit une situation inverse par rapport au marché physique.

Sans surprise donc, le téléchargement légal ( mais aussi le streaming ) est en pleine phase de progression, ce que le Snep attribue principalement à la numérisation rapide de l'ensemble des catalogues, l'abandon des DRM. Pour que ce développement s'accélère, le Snep mise évidemment sur la " mise en œuvre effective de la loi Hadopi ".

Reprenant les chiffres des études les plus favorables, le Snep rappelle que 69 % des personnes interrogées renonceraient à télécharger illégalement par peur des sanctions encourues. Et pour 66 %, ce serait une incitation à se tourner vers des services légaux.

Autre effet catalyseur pour donner goût et habituer au téléchargement légal ? Le Snep confirme en tout cas le lancement de la Carte musique jeunes pour fin octobre. Cette " carte " est donc toujours d'actualité. Les 12-24 ans pourront acheter des tickets de jusqu'à 50 euros de musique à télécharger sur des plateformes partenaires. Pour moitié, cette carte sera financée par l'État, soit 25 millions d'euros par an.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #685701
Et on aura du soleil toute l'année aussi grâce à l'hadopi.
Le #685741
ces résultats là ne vont pas leur suffirent...
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #685761
L'Etat, avec sa dette colossale et son déficit toujours plus abyssimal (si on veut rester positif, on peut toutefois se dire que le budget de cette année est vraisemblablement mieux que celui de l'année prochaine), a-t-il vraiment les moyens de subventionner les multinationales de la musique? ...
Le #685771
Si ils avaient commencés par mettre en oeuvre le téléchargement légal à prix abordable, ils n'auraient pas eu besoin de l'Hadopipi

Comme par hasard l'Hadopi va (peut être) démarrer bientôt et les ventes de CD audio progressent.
Ils nous prennent pour des gogos ceux là.
Le #685821
./Pour moitié, cette carte sera financée par l'État, soit 25 millions d'euros par an./.

encore une fois nos impôts vont servir a payer des feignasses.
n'ont qu'a prendre les remises qu'ils font à bête en cours et arréter de nous faire biiiip...
il faudrait le renverser le rom élyséen et le renvoyer d'ou il vient.
parce que hongrois qu'il est fr mais je pense qu'il est rom vu tout ce qu'il chaparde et ses "amis" itou

Le #685841
Ayé mapool à disjoncté

no comment
Le #685871
Donc, si je comprends bien je paye un max un titre que je télécharge, pour le graver sur un CD sur lequel je paye une taxe pour la copie. Il est ou l'article hadopi pour enlever cette taxe
Le #685881
@dafy : pourquoi ne pas demander au juge de proximité le remboursement de l'une des deux taxes, en argumentant que tu ne peux pas être imposé deux fois pour le même motif ? j'espère beaucoup que les associations de consommateurs vont se faufiler dans ces failles juridique béantes
Le #685971
et en plus dafy tu payera une taxe pour financer la carte de ton gamin mais toi tu n'y aura pas droit.

"pour 66 %, ce serait une incitation à se tourner vers des services légaux."

Pour moi ce sera une incitation à se tourner vers le gratuit.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]