Musique: le numérique gagne en force, Hadopi pèse sur le P2P

Le par  |  7 commentaire(s)
snep-logo

Sur le marché de la musique enregistrée, le numérique représente désormais plus de 20 % du chiffre d'affaires. Pour le SNEP, l'action de l'Hadopi a porté un gros coup d'arrêt au P2P illégal.

snep-logoAu premier trimestre 2011, le marché de gros de la musique enregistrée a une nouvelle fois chuté en France pour 121,8 millions d'euros selon les chiffres présentés par le Syndicat national de l'édition phonographique. Une baisse de 5,2 % par rapport à la même période l'année dernière pour ce marché qui allie physique et numérique.

La musique est pour ainsi dire connue depuis un bon moment. Ce sont les ventes physiques qui baissent ( -9,3 % ; 95,5 millions d'euros ), alors que dans le même temps les ventes numériques continuent de progresser ( +13,2 % ; 26,3 millions d'euros ). Et c'est bien ici la bonne nouvelle pour ce secteur avec des ventes numériques qui représentent 22 % des ventes totales.

" Pour la première fois, le chiffre d'affaires numérique représente plus de 20 % du chiffre d'affaires de la musique enregistrée, 22 % contre 18 % en 2010 ", souligne le SNEP. Le marché du numérique a été tiré par les ventes en téléchargement qui comptent pour 51 %.

La part des sonneries pour téléphone portable s'effondre et arrive presqu'au niveau des revenus générés par le streaming ( 12 % ), soit les revenus publicitaires qui sont de l'ordre de 3,1 millions d'euros ( +23,1 % ). Un modèle du streaming gratuit qui semble pourtant de plus en plus en péril. Il faut dire qu'à côté les abonnements explosent, +57 % et 5,9 millions d'euros. Les abonnements sont la deuxième source de revenus pour le marché du numérique.

Snep-marché-numerique

Cette poussée du téléchargement légal, du streaming et des abonnements est elle une conséquence directe de l'effet Hadopi ? Le SNEP ne se prononce par vraiment mais avance d'après une étude Nielsen que la pratique du P2P a largement décliné en France depuis le vote et la mise en œuvre de la loi Hadopi : " -2 millions d'utilisateurs du P2P dont -1,2 million depuis l'envoi des premiers mails d'avertissement ".

Snep-p2p-france-nielsen

Mais le téléchargement illégal peut tout aussi bien avoir changé de mode. Nul doute que le SNEP fera alors pression pour que l'Hadopi s'occupe du streaming ou du téléchargement direct illégal. Hadopi 3 ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #781771
Mais qu'est-ce qu'on en a à faire ?
Leur truc ne tient pas debout : il suffit d'un procès pour que l'édifice s'effondre.
Aucune preuve certifiée que l'adresse IP collectée correspond bien à une contrefaçon (et ce ne sont pas quelques agents dits assermentés qui peuvent humainement traiter 10 000 cas par jour).
Lorsque les plaintes vont commencer à pleuvoir le résultat sera l'annulation des étapes 1 et 2 pour manque de preuve.
Et hop !

Et l'affirmation du sinistre de la Culture qui prétend que l'expédition du premier courriel ne fait pas grief est à mourir de rire : si elle ne fait pas grief pourquoi donc est-elle le point de départ d'une procédure judiciaire ?

db
Le #781781
Il existe de nombreuses explications à la baisse du marché de la musique enregistrée et de toute évidence Hadopi comme certains le prédisaient n'a pas changé cet état de fait.
L'arrivée d'internet et des nouveaux modes de consommation a fondamentalement changé la façon dont on vendait de la "musique".

Les professionnels ont voulu croire qu'il existait une explication simple et évidente mais c'est évidemment infiniment plus compliqué.
Le #781841
Soyons clair,
si la musique numérique légale se développe, se n'est pas grâce à Hadopi.
Mais au fait que pour faire passer la pilule Hadopi, des offre légale presque intéressante sont apparu.

Si l'offre n'est pas correcte, y'a pas d'acheteur.

Alors arrêtons de véhicule de fausse information, en faisant des raccourcis qu'il ne sont pas vrai.
Le #781861
Lol, du moment qu'eux y croient tant mieux, ils nous foutrons la paix un peu plus longtemps avant de voter de nouvelles lois.
Le #781871
La méthode Coué cela marche toujours
Le #781941
J'aimerai quand même connaître quels sont leur moyen d'investigation pour sortir des chiffres aussi bidon que ceux-ci.

A mon avis le P2P dont il est question ici sont les réseaux de 2ème génération non crypté eDonkey, kademlia, torrent, etc...

Leur déclin n'ont rien avoir avec Hadopi puisque la baisse de fréquentation de ces réseaux est constaté aussi à l'extérieur de l'hexagone.

Le vrai responsable étant les nouveaux mode de téléchargement crypté et en streaming.

Et enfin l'augmentation de la vente légale est surtout dû à la suppression des DRM et l'apparition de format lossless comme le flac sur les plateformes légales.
Le #781961
En gros d'accord avec les commentaires précédents mais (peut-être) la qualité musicale s'est grandement améliorée ces derniers mois (je ne parle pas de lady gaga et consorts ) d’où de meilleures ventes .
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]