Mariage gay : Google en moteur d'opinion

Le par  |  29 commentaire(s)
logo-google

Le débat autour du mariage gay est aussi présent sur le moteur de recherche Google. Une requête populaire et des mots clés qui s'achètent.

Mercredi, le projet de loi sur le mariage pour tous et l'adoption pour les couples homosexuels sera présenté en conseil des ministres. Un projet de loi qui soulève un véritable débat de société.

Numerama a mené une petite investigation pour savoir ce qu'il en était sur Google. En bataille - ou négociations - avec les éditeurs de presse, le moteur de recherche est de loin le plus utilisé en France avec une part de marché qui dépasse les 90 %.

Sur Google, la requête " mariage gay " connaît une popularité qui monte en flèche sur ces dernières semaines. Il en va de même pour la requête " mariage homosexuel ". Une telle recherche dépasse ainsi des requêtes portant sur d'autres sujets de société.

Google-mariage-gaySurtout, Numerama a remarqué un combat autour de l'achat des mots clés. Ainsi, la requête " marriage gay " affiche une annonce relative promue par l'association SOS Homophobie. Cette dernière a publié aujourd'hui un communiqué intitulé : " Mariage pour toutes et tous : l'égalité des couples c'est maintenant ! "

Mais en bas de page des résultats Google ( et donc pour un budget moindre consacré ), c'est une annonce " Mobilisation générale " qui apparaît. Cette fois-ci, c'est un collectif qui appelle à une mobilisation contre le mariage homosexuel et l'adoption. Ce collectif est lié à l'UNI, l'Union nationale inter-universitaire liée à l'UMP.

Lundi, Numerama avait constaté pour sa part en bas de page une publicité pour " Le Jour du Seigneur " avec un lien vers la vidéo d'un micro-trottoir sur la question du mariage homosexuel.

Cette pratique visant à acheter des mots clés autour de sujets d'actualité n'est pas nouvelle. Elle est souvent mise en pratique par des partis politiques. Reste à savoir si les internautes prêtent attention à de tels liens sponsorisés sur Google.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1075972
Juste une question ça va changer quoi à la vie des hétéros? Rien on pourra se marier et adopter pareil qu'avant.... Bon et ben je suis pour alors...

Merde à la fin y en a marre de ces non sujets, moi je préfère savoir pourquoi j'ai plus d’impôts à payer cette année (2012 - youpi) alors que le budget de cette année à été voté par Sarko?
Le #1076002
Dragrubis a écrit :

Juste une question ça va changer quoi à la vie des hétéros? Rien on pourra se marier et adopter pareil qu'avant.... Bon et ben je suis pour alors...

Merde à la fin y en a marre de ces non sujets, moi je préfère savoir pourquoi j'ai plus d’impôts à payer cette année (2012 - youpi) alors que le budget de cette année à été voté par Sarko?


"Cela va changer quoi" ?! Pff. Tu poses la question alors que ça fait près d'un mois que les gens y répondent ? Il y a plein de débats partout. Au plus facile tu peux regarder là : http://dai.ly/PTKEvf

Et , question, "cela va changer quoi " à la vie des (à peine) 5000 homos concernés ?


Le #1076122
Dragrubis a écrit :

Juste une question ça va changer quoi à la vie des hétéros? Rien on pourra se marier et adopter pareil qu'avant.... Bon et ben je suis pour alors...

Merde à la fin y en a marre de ces non sujets, moi je préfère savoir pourquoi j'ai plus d’impôts à payer cette année (2012 - youpi) alors que le budget de cette année à été voté par Sarko?


"ça va changer quoi à la vie des hétéros ?"

La réponse est simple et tiens en plusieurs points. Voici les 2 principaux pour moi. Le premier c'est la disparition de la notion de père et de mère dans le code civil. Aller vers un mariage dégénéré (au sens étymologique bien sûr c'est -à-dire dénué de genre garder votre homophobie pour vous) Le second c'est que dans un couple hétéro, il y a la présomption de paternité. C'est-à-dire que le mari est supposé être le père de l'enfant de sa femme. Difficile de présumer la même chose pour un couple homo. Qu'à cela ne tienne, au non de la sacro sainte égalité, on a qu'a transformer cette présomption de paternité en présomption de parentalité. Conséquence, le mari d'un couple hétéro devra aller reconnaitre (et non plus déclarer) son enfant en mairie. C'est entre autres pour ces 2 points que je suis contre le mariage pour tous puisqu'il vient altérer la notion actuelle de mariage, notions auxquelles je suis attaché.

Mais cette question (qu'est ce que ça changera pour les hétéros ?) est de loin, très loin même, celle qui faut se poser. Les questions à se poser sont plutôt et avant tout : Quel est l'intérêt de l'enfant ? Existe-t-il un droit à l'enfant ou un droit de l'enfant ? L'enfant est il un caprice ? Un enfant ne se construit-il pas dans la dualité et la complémentarité des sexes ? Ne trouve-t-il pas son équilibre dans cette dualité ?
Et pour tout ceux qui auraient envie de me dire qu'il sont favorable uniquement au mariage pour tous et pas à l'adoption pour tous, je tiens à rappeler que le mariage n'est en aucun cas la célébration ou la reconnaissance publique de l'Amour de deux êtres (qui est dans tout les cas respectable et qui n'a rien à voir avec une quelconque inclination sexuelle), mais uniquement le cadre juridique pour l'accueil des enfants du couple.
J'en veux pour preuve le contexte social au moment de la reconnaissance dans le code civil du mariage religieux (1803 code civil de Napoléon). Les consentements mutuels faisait exception au consentements arrangés. La société évolue, heureusement aujourd'hui c'est l'inverse, mais la notion de mariage reste la même, un cadre juridique pour l'accueil des enfants. l'article 212 du code civil est clair: "Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance". Il n'y a pas un poil d'amour la dedans. Par contre l'article 213 : "Les époux assurent ensemble la direction morale et matérielle de la famille. Ils pourvoient à l'éducation des enfants et préparent leur avenir". Il est clair que le mariage est indissociable de la filiation, n'en déplaise aux médias.

Il est grand temps de se poser les vraies questions. Et se dire "ça change rien pour moi ? Alors je suis pour !" ne fait preuve uniquement d'un nombrilisme monumental de votre part. Soit on est pour en connaissance de cause avec tout ce que cela implique, soit on est contre parce qu'on est attaché à cela et convaincu parce que l'on pense. En tout cas c'est le fruit d'une réflexion, et non d'un je-m’en-foutisme aiguë.

Je tiens encore une fois à préciser que cette position qui est la mienne n'a rien à voir avec une quelconque orientation religieuse, politique ou philosophique. Uniquement du bon sens et de la réflexion, du jus de cerveau en quelque sorte. A toutes ces questions, et je ne prétends pas détenir la vérité, il convient avant d'y réfléchir et d'y répondre et qu'à défaut, le principe de précaution, si cher à notre pays, devrait s'appliquer et non s'effacer devant les lobbying et les pressions. Ce que vous qualifier de "non sujet" n'est n'y plus ni moins que l'avenir des enfants de cette société et donc l'avenir même de cette société. C'est, je pense autrement plus important que la position de la virgule sur votre avis d'imposition. Et ne vous en faite pas, vous paierez plus d'impôts encore l'année prochaine, comme tout le monde, moi y compris. (Pour répondre à votre question, le gèle des barèmes de l'impôt a été voté sous la précédente législature).

Et enfin l'argument qui consiste à dire que le mariage est discriminatoire parce qu'il est réservé au seuls hétéros et donc fait une différence selon l'orientation sexuel n'est pas valable. Sinon cela ferait bien longtemps qu'il aurait été ouvert aux couples de même sexe. Les recours auprès du conseil constitutionnel ou de la cours européenne des droits de l'Homme ont été fait mais pas suivi d'effet. Pourquoi ? Parce que la loi prends acte d'une réalité qui s'impose à toutes et à tous, seule l'union d'un homme et d'une femme est fécond. Pourquoi alors marier (c'est-à-dire offrir un cadre juridique aux enfants du couple) si ce couple ne peut avoir d'enfant ??? Si l'on choisi l'homosexualité, alors on choisi de ne pas avoir d'enfant. Parfois dans la vie c'est fromage ou dessert. Pas les deux. Et si l'homosexualité ne se choisie pas mais s'impose à soit, il n'en demeure pas moins qu'il faut l'assumer, et ce jusqu'au bout !

Alors à vos cerveaux ! Réfléchissez et prenez position.
Le #1076152
Eric Zémour sur le mariage pour personnes de même sexe? Non merci. Si vous voulez des propos cohérents, frappés du bon sens mais surtout documentés et réfléchis, privilégiez Caroline Fourest et surtout choisissez vos émissions correctement :] c'est pas dans les médias généralistes avec des sujets de deux minutes qu'on peut avoir une connaissance du sujet, ni avec nos a priori.

Ca ne va rien changer à la vie des hétéros, par contre ça va changer beaucoup à la vie des homosexuels dont l'acceptation fera un pas non négligeable. Ce sont des gens visés en continu: soit par des blagues qui avec le temps deviennent lourdes, soit directement de manière violente. C'est pas des conneries, c'est la vraie vie, pas la vie de pseudo-journalistes de bureau!

L'émission Mots croisés du consensuel Yves Calvi sur ce sujet était très bonne, justement parce que cette madame Fourest apportait une sacrée intelligence et une réflexion dense dessus.
Le #1076222
Miller, j'aimerais bien descendre chacun de vos arguments, mais je n'en ai pas le temps, et puis l'intérêt serait fort limité. Vos arguments pompés sur Boutin témoignent d'une part d'un esprit rétrograde qui nie l'évolution de nos sociétés, d'autre part d'un refus de l'égalité oui, aussi évidemment.

Et alors cerise sur le gâteau, le sempiternel argument qui n'en est pas un en soi, de se prétendre non homophobe frise le ridicule tant le vocabulaire utilisé surfe avec le mépris. Alors à la limite, si vous voulez vous n'êtes pas homophobe, soit, mais usez alors de mots avec davantage de tact

"dégénéré"? Je ne suis pas prof de lettres, mais une recherche rapide sur le net sur le site du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales renvoie facilement... "perdre les qualités naturelles de sa race [...] en parlant de personnes, avoir moins de valeur que ceux dont on est issu [...] changer de bien en mal" - je ne compte pas non plus vous donner des leçons en ce sens, mais vous semblez tellement disposé à en donner aux autres... rien à voir avec "genre". Vous apparaissez alors comme vouloir distiller un vocabulaire qui travaille l'inconscient des gens... bel exemple de sincérité, sous couvert d'esprit contestataire non moutonnier... je trouve cela cher payer pour que le débat se débarrasse de toutes les passions, c'est mal parti du point de vue de la diplomatie et de l'ouverture d'esprit.

Enfin, vous écrivez des énormités quand même. Au lieu de poser des questions qui font peur donnez des réponses en allant côtoyer des gens homosexuels. Vous verrez qu'il n'y en a pas qui considèrent l'enfant comme un caprice, vous devenez risible à ce point. L'adoption ce n'est pas un catalogue qu'on feuilletterait, un choix griffonné et dépêché sur un coin de table au restaurant un soir, ou au drive d'un resto rapide... vous semblez enfumer les gens avec de fausses questions posées de telle manière que seul la réponse malheureuse ressurgit... puis en brandissant le code civil dont vous allez torturez les mots pour en faire sortir votre jus précisément. Vous avez le code civil comme livre de chevet pour vous rappelez que vous êtes père vous? et vos enfants ont en toujours un exemplaire sur eux aussi?

Bon Dieu! Allez bonne journée, et traitons des problèmes de l'Europe et des fameuses dettes avec le même intérêt plutôt que de freiner sur les droits sociaux!
Le #1076262
Ce qu'il y a de drôle c'est qu'on peut dire "Zémour pour le mariage pour tous ? Non merci Caroline Fourest ? Oui elle est très éclairée sur le sujet."

Que Zémour soit partial sur le sujet on peut en discuter, mais parler de Caroline Fourest pour éclairer les gens sur ce sujet me fait bien marrer. Savez vous qui est elle vraiment ? Elle a été responsable du centre gay et lesbien de Paris. Ouvertement homosexuelle, militante née, elle est à la tête de tous les cortèges de lutte pour les droits des minorités. Alors qu'on puisse apprécier cette femme c'est une chose mais qu'on puisse caresser l'espoir d'avoir ne serait-ce qu'une once d'impartialité dans ces propos sur ce sujet relève de la fiction pure et simple.

Ce que cela changera pour les hétéros ? Il suffit de lire mon premier commentaire qui est loin d'être exhaustif et de garder à l'esprit que mariage et filiation sont indissociables.

Ne pensez pas par procuration, et si vous le faite demander l'avis de personnes qualifiées et supposées impartiales sur le sujet (psychologues, pédiatres, éducateurs, juristes, anthropologues, etc.)

Aller rien ne vaut quelques preuves à l'appui :
http://www.tetu.com/actualites/france/caroline-fourest-ouvertement-lesbienne-et-engagee-contre-le-fn-19730


Le #1076282
Miller a écrit :

Dragrubis a écrit :

Juste une question ça va changer quoi à la vie des hétéros? Rien on pourra se marier et adopter pareil qu'avant.... Bon et ben je suis pour alors...

Merde à la fin y en a marre de ces non sujets, moi je préfère savoir pourquoi j'ai plus d’impôts à payer cette année (2012 - youpi) alors que le budget de cette année à été voté par Sarko?


"ça va changer quoi à la vie des hétéros ?"

La réponse est simple et tiens en plusieurs points. Voici les 2 principaux pour moi. Le premier c'est la disparition de la notion de père et de mère dans le code civil. Aller vers un mariage dégénéré (au sens étymologique bien sûr c'est -à-dire dénué de genre garder votre homophobie pour vous) Le second c'est que dans un couple hétéro, il y a la présomption de paternité. C'est-à-dire que le mari est supposé être le père de l'enfant de sa femme. Difficile de présumer la même chose pour un couple homo. Qu'à cela ne tienne, au non de la sacro sainte égalité, on a qu'a transformer cette présomption de paternité en présomption de parentalité. Conséquence, le mari d'un couple hétéro devra aller reconnaitre (et non plus déclarer) son enfant en mairie. C'est entre autres pour ces 2 points que je suis contre le mariage pour tous puisqu'il vient altérer la notion actuelle de mariage, notions auxquelles je suis attaché.

Mais cette question (qu'est ce que ça changera pour les hétéros ?) est de loin, très loin même, celle qui faut se poser. Les questions à se poser sont plutôt et avant tout : Quel est l'intérêt de l'enfant ? Existe-t-il un droit à l'enfant ou un droit de l'enfant ? L'enfant est il un caprice ? Un enfant ne se construit-il pas dans la dualité et la complémentarité des sexes ? Ne trouve-t-il pas son équilibre dans cette dualité ?
Et pour tout ceux qui auraient envie de me dire qu'il sont favorable uniquement au mariage pour tous et pas à l'adoption pour tous, je tiens à rappeler que le mariage n'est en aucun cas la célébration ou la reconnaissance publique de l'Amour de deux êtres (qui est dans tout les cas respectable et qui n'a rien à voir avec une quelconque inclination sexuelle), mais uniquement le cadre juridique pour l'accueil des enfants du couple.
J'en veux pour preuve le contexte social au moment de la reconnaissance dans le code civil du mariage religieux (1803 code civil de Napoléon). Les consentements mutuels faisait exception au consentements arrangés. La société évolue, heureusement aujourd'hui c'est l'inverse, mais la notion de mariage reste la même, un cadre juridique pour l'accueil des enfants. l'article 212 du code civil est clair: "Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance". Il n'y a pas un poil d'amour la dedans. Par contre l'article 213 : "Les époux assurent ensemble la direction morale et matérielle de la famille. Ils pourvoient à l'éducation des enfants et préparent leur avenir". Il est clair que le mariage est indissociable de la filiation, n'en déplaise aux médias.

Il est grand temps de se poser les vraies questions. Et se dire "ça change rien pour moi ? Alors je suis pour !" ne fait preuve uniquement d'un nombrilisme monumental de votre part. Soit on est pour en connaissance de cause avec tout ce que cela implique, soit on est contre parce qu'on est attaché à cela et convaincu parce que l'on pense. En tout cas c'est le fruit d'une réflexion, et non d'un je-m’en-foutisme aiguë.

Je tiens encore une fois à préciser que cette position qui est la mienne n'a rien à voir avec une quelconque orientation religieuse, politique ou philosophique. Uniquement du bon sens et de la réflexion, du jus de cerveau en quelque sorte. A toutes ces questions, et je ne prétends pas détenir la vérité, il convient avant d'y réfléchir et d'y répondre et qu'à défaut, le principe de précaution, si cher à notre pays, devrait s'appliquer et non s'effacer devant les lobbying et les pressions. Ce que vous qualifier de "non sujet" n'est n'y plus ni moins que l'avenir des enfants de cette société et donc l'avenir même de cette société. C'est, je pense autrement plus important que la position de la virgule sur votre avis d'imposition. Et ne vous en faite pas, vous paierez plus d'impôts encore l'année prochaine, comme tout le monde, moi y compris. (Pour répondre à votre question, le gèle des barèmes de l'impôt a été voté sous la précédente législature).

Et enfin l'argument qui consiste à dire que le mariage est discriminatoire parce qu'il est réservé au seuls hétéros et donc fait une différence selon l'orientation sexuel n'est pas valable. Sinon cela ferait bien longtemps qu'il aurait été ouvert aux couples de même sexe. Les recours auprès du conseil constitutionnel ou de la cours européenne des droits de l'Homme ont été fait mais pas suivi d'effet. Pourquoi ? Parce que la loi prends acte d'une réalité qui s'impose à toutes et à tous, seule l'union d'un homme et d'une femme est fécond. Pourquoi alors marier (c'est-à-dire offrir un cadre juridique aux enfants du couple) si ce couple ne peut avoir d'enfant ??? Si l'on choisi l'homosexualité, alors on choisi de ne pas avoir d'enfant. Parfois dans la vie c'est fromage ou dessert. Pas les deux. Et si l'homosexualité ne se choisie pas mais s'impose à soit, il n'en demeure pas moins qu'il faut l'assumer, et ce jusqu'au bout !

Alors à vos cerveaux ! Réfléchissez et prenez position.


La question était "ça va changer quoi à la vie des hétéros ?"

Pas lu le blabla ci-dessus, mais la réponse est simple: RIEN.
Du moment que les hétéros bien pensants ne se mêlent pas de la vie des autres, ce qui, à en juger les débats, semble être trop demander.
Je précise que je ne suis pas concernée à titre personnel, je suis simplement pour que quiconque puisse faire ce qu'il veut de sa vie, tant que ça n’empiète ni sur mes droits, ni sur ma liberté.

Concernant la question des enfants, même réponse que plus haut, ça ne change rien, point barre. Mais certains vont y voir une question de société, alors que dans le même temps, nombre de cas sociaux ont des enfants et on peut constater tous les jours les dégats au niveau social et éducation...

Bref, de toute façon, c'est pas vraiment l'endroit...
Le #1076342
Cher Miller. Permettez-moi de vous répondre une ultime fois.
Vraiment, sans énervement.

Quand j'ai parlé de Caroline Fourest je ne l'ai pas citée pour sa qualité de lesbienne. Simplement parce qu'à l'avoir écoutée dans plusieurs émissions (Arrêt sur Images notamment) j'ai trouvé son discours non seulement très documenté mais également passionnant car faisant appel à l'intelligence de ses interlocuteurs. Mon but n'est pas d'assimiler sans recul ses propos. Je pensais avoir été clair, c'est aussi pour cette raison que vous ne trouverez pas ici de catalogue de réponses toutes faites.

Encore une fois, en tout quiétude, je pointe votre réponse du doigt parce qu'elle semble reposer sur un réflexe: elle est homosexuelle donc elle est partiale. Vous voyez, ce n'est pas ce caractère qui importe, mais sa capacité de réflexion et de restitution pédagogique. Moi j'y vois une personne qui apporte sa pierre au débat, vous vous la condamnez directement juste parce qu'homo elle ne peut être partiale. Cela s'appelle un préjugé. Ou vous a-t-il échappé? Dans ce cas, j'en serais ravi. Ne vous arc-boutez pas à ce que sont les gens mais plutôt à ce qu'ils proposent. Vous seriez le premier à dire que l'Eglise est constituée de croyants mais que ceux-ci sont également des citoyens, des contribuables, etc.
Zémour est notoirement connu pour sa provocation et son positionnement contestataire. C'est son fond de commerce. Il est un agité du PAF. Attention je ne le prétends pas idiot ou aculturé, juste dogmatique.

Votre réponse tiendrait aussi du dogme. Je l'écris au conditionnel.

Alors oui, ne pensons pas par procuration. C'est une évidence. Les spécialistes du médical que vous citez ont aussi leurs valeurs propres. La vraie question c'est la possibilité de multiplier nos sources d'informations.
Et enfin, la psychologie et les professions médicales ne sont pas des sciences exactes, qu'elles plaident dans un sens ou dans l'autre, sachons-le, n'est-ce pas.

Bonne continuation.

Le #1076352
Miller a écrit :

Ce qu'il y a de drôle c'est qu'on peut dire "Zémour pour le mariage pour tous ? Non merci Caroline Fourest ? Oui elle est très éclairée sur le sujet."

Que Zémour soit partial sur le sujet on peut en discuter, mais parler de Caroline Fourest pour éclairer les gens sur ce sujet me fait bien marrer. Savez vous qui est elle vraiment ? Elle a été responsable du centre gay et lesbien de Paris. Ouvertement homosexuelle, militante née, elle est à la tête de tous les cortèges de lutte pour les droits des minorités. Alors qu'on puisse apprécier cette femme c'est une chose mais qu'on puisse caresser l'espoir d'avoir ne serait-ce qu'une once d'impartialité dans ces propos sur ce sujet relève de la fiction pure et simple.

Ce que cela changera pour les hétéros ? Il suffit de lire mon premier commentaire qui est loin d'être exhaustif et de garder à l'esprit que mariage et filiation sont indissociables.

Ne pensez pas par procuration, et si vous le faite demander l'avis de personnes qualifiées et supposées impartiales sur le sujet (psychologues, pédiatres, éducateurs, juristes, anthropologues, etc.)

Aller rien ne vaut quelques preuves à l'appui :
http://www.tetu.com/actualites/france/caroline-fourest-ouvertement-lesbienne-et-engagee-contre-le-fn-19730


Vous vous servez du fait que, je vous cite, "mariage et filiation sont indissociables" afin de justifier le non-sens de la légalisation du mariage gay, cela veut donc dire que les personnes stériles sont interdites de mariage, n'est-ce pas ?????

Le #1076372
Plouf!! a écrit :

Miller a écrit :

Ce qu'il y a de drôle c'est qu'on peut dire "Zémour pour le mariage pour tous ? Non merci Caroline Fourest ? Oui elle est très éclairée sur le sujet."

Que Zémour soit partial sur le sujet on peut en discuter, mais parler de Caroline Fourest pour éclairer les gens sur ce sujet me fait bien marrer. Savez vous qui est elle vraiment ? Elle a été responsable du centre gay et lesbien de Paris. Ouvertement homosexuelle, militante née, elle est à la tête de tous les cortèges de lutte pour les droits des minorités. Alors qu'on puisse apprécier cette femme c'est une chose mais qu'on puisse caresser l'espoir d'avoir ne serait-ce qu'une once d'impartialité dans ces propos sur ce sujet relève de la fiction pure et simple.

Ce que cela changera pour les hétéros ? Il suffit de lire mon premier commentaire qui est loin d'être exhaustif et de garder à l'esprit que mariage et filiation sont indissociables.

Ne pensez pas par procuration, et si vous le faite demander l'avis de personnes qualifiées et supposées impartiales sur le sujet (psychologues, pédiatres, éducateurs, juristes, anthropologues, etc.)

Aller rien ne vaut quelques preuves à l'appui :
http://www.tetu.com/actualites/france/caroline-fourest-ouvertement-lesbienne-et-engagee-contre-le-fn-19730


Vous vous servez du fait que, je vous cite, "mariage et filiation sont indissociables" afin de justifier le non-sens de la légalisation du mariage gay, cela veut donc dire que les personnes stériles sont interdites de mariage, n'est-ce pas ?????


Bien vu !

Mais ce n'est pas si simple. Un couple hétéro est a priori, fécond et le droit français n'a pas conditionné le mariage à un test positif de fécondité. Bien sûr que non. Ce serait injuste. Le mariage est comme je l'ai déjà rappelé, le cadre juridique pour l'accueil des enfants, qu'ils soient biologiques ou non. L'adoption qu'elle soit plénière (c'est à dire substitutive les nouveaux parents remplacent les anciens) ou simple (additive, les nouveaux parent s'ajoutent aux existants). Dans tous les cas la filiation est conservée. Certains pensent qu'un enfant se construit en prenant racine (ou opposition pendant l'adolescence par exemple) dans cette filiation, qu'elle soit fantasmée (adoption plénière sans la révélé à l'enfant) ou non (connaissance de sa filiation réelle). C'est pour cela que l'adoption plénière n'est pas possible dans le droit français à partir d'un certain âge (13 ou 15 ans je ne sais plus) l'enfant ayant souvenir de son passé. Ce besoin de connaitre ses origines se voit dans certains débat pour interdire l'accouchement sous X ou le besoin pour certaines personnes adoptées de retrouver ses origines. C'est pour cela que bien souvent, les parents ayant adopté un enfant font le choix de ne pas révéler cette adoption ou d'attendre que l'enfant se soit construit pour lui révéler.
Comment un enfant peut fantasmer cette filiation pour un couple homosexuel ?

En espérant vous avoir répondu !
Pensez au MP si vous voulez continuer.

@Noonsa

Non je ne pense pas qu'elle soit partiale parce qu'elle est homosexuelle, (il y a d'ailleurs des homosexuels contre le mariage pour tous donc ça n'a aucun rapport) je le pense parce qu'elle est militante, parce que ses fonctions impliquent un discours partial. C'est comme si on demandait à Mélenchon de défendre le programme de Le Pen. Ce n'est pas possible. On ne peut défendre que ces convictions. Après on peut tout aussi être militant et être honnête, peser le pour et le contre. Mais c'est curieux dans la bouche de Mme Fourest, (que j'apprécie par ailleurs), je n'entends que le pour... Cela n'est pas un préjugé, juste du bon sens

Edit : j'avais laissé passé un truc qui pouvait laisser penser quelque chose d'offensant à mon égard... offensent et faux !

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9g%C3%A9n%C3%A9r%C3%A9

Première ligne "Dégénéré provient du latin signifiant dénué de genre." Dans le mariage pour tous, on supprime la notion de sexe (homme/femme, époux/épouse, père/mère) ce qui revient à supprimer le genre (masculin/féminin). D'où la notion de mariage dégénéré, au sens étymologique (encore un fois) bien entendu !
Voilà qui est rétabli.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]