McKinnon : extradition du hacker vers les USA retardée

Le par  |  2 commentaire(s) Source : BBC News
gary-mckinnon-pirate-hacker

Le célèbre hacker britannique Gary McKinnon réussit le tour de force de gagner encore un peu de temps avant une possible extradition vers les États-Unis.

gary-mckinnon-pirate-hackerLa Cour suprême du Royaume-Uni a récemment statué que la cas de Gary McKinnon n'était pas d'une importance publique générale, et ainsi de refuser sa demande d'appel contre son extradition vers les États-Unis où il devra répondre de ses délits informatiques. Le Britannique disposait alors de 14 jours pour éventuellement solliciter la Cour Européenne des Droits de l'Homme à Strasbourg. Ce délai n'est plus considéré comme en cours car le gouvernement britannique a décidé de retarder l'extradition afin de mieux évaluer la santé mentale de Gary McKinnon.

Le département de l'Intérieur ( Home Office ) a finalement décidé d'examiner de nouvelles preuves après s'y être longuement opposé. L'avocate de Gary McKinnon à qui on a diagnostiqué un syndrome d'Asperger, espère que le Secrétaire de l'Intérieur fera preuve de " compassion à l'égard de quelqu'un qui est extrêmement vulnérable ". " Nous espérons qu'il va mettre un terme au processus d'extradition, et bien sûr il y a toujours la possibilité de le poursuivre en justice ( ndlr : Gary McKinnon ) au Royaume-Uni ".


L'affaire McKinnon
Aujourd'hui âgé de 43 ans, Gary McKinnon est accusé de s'être introduit dans les réseaux informatiques de la NASA et du Pentagone. Il a avoué cette intrusion mais a par contre toujours réfuté les dégâts a priori occasionnés pour les 97 ordinateurs visités et l'effacement de fichiers sensibles.

Selon le gouvernement US, des systèmes militaires ont été inopérants peu de temps après les attaques du 11 septembre 2001. Des dommages évalués à près de 800 000 dollars, alors que Gary McKinnon a soutenu avoir agi depuis un ordinateur personnel avec comme objet de curiosité l'existence de technologies extra-terrestres. S'il est extradé vers les USA, il encourt une peine de prison de 70 ans dans un quartier de haute sécurité.

Complément d'information
  • McKinnon : extradition vers les USA reportée
    Les États-Unis se languissent de pouvoir un jour juger sur leur territoire le hacker Britannique Gary McKinnon. Le processus d'extradition a été renvoyé à une date indéterminée.
  • McKinnon avouerait tout pour éviter l'extradition aux USA
    Le célèbre pirate informatique britannique Gary McKinnon a encore une ultime carte à jouer afin d'éviter une extradition périlleuse aux Etats-Unis où il devra répondre de ses délits assimilés à du terrorisme. Solo va tout avouer, ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #535241
AH UIIII me souviens de cet histoire, le mec qui voulait vérifier par lui même l'existence des aliens xD...
Je suis un grand fan de ce genre de mec, pas froid au yeux, il a l'air tout simplet, et boum il fait chier le monde entier !

J'espère qu'il ne sera pas extradé... ils n'ont cas l'engager !
Le #535361
ils ont attendu 30 ans pour polanski, ils peuvent attendre un peu pour un hacker, meme coriace.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]