McKinnon avouerait tout pour éviter l'extradition aux USA

Le par  |  3 commentaire(s)
gary-mckinnon-pirate-hacker

Le célèbre pirate informatique britannique Gary McKinnon a encore une ultime carte à jouer afin d'éviter une extradition périlleuse aux Etats-Unis où il devra répondre de ses délits assimilés à du terrorisme. Solo va tout avouer, à savoir des actes perpétrés depuis le sol britannique où il espère être jugé.

gary mckinnon pirate hackerEt non ! Probablement le plus célèbre pirate informatique au monde ou du moins celui que les Etats-Unis accusent du " plus grand piratage informatique militaire jamais commis ", n'est toujours pas en partance pour le pays de l'Oncle Sam afin de répondre de ses actes.

Peu enclin à être jugé par une justice où pour des faits de terrorisme il encourt jusqu'à 70 ans de prison, McKinnon alias Solo de son nom de " hacker ", a déjà tenté de multiples recours que l'on croyait définitivement épuisés. Après avoir sollicité en vain la Cour européenne des droits de l'Homme, sa très pugnace avocate avait fini par en appeler à la ministre de l'Intérieur britannique afin qu'elle prenne en compte le syndrome d'Asperger récemment diagnostiqué, et les soins appropriés dont il doit bénéficier sur ses terres anglaises. Fin de non recevoir là encore.


Ira ou ira pas aux Etats-Unis ?
Le sort de McKinnon semblait donc scellé mais lui reste encore une petite porte de sortie ou plutôt de non entrée aux USA. Son avocate en effet fait savoir qu'il allait tout avouer à la justice de son pays avec l'espoir que son affaire soit jugée par cette dernière. Puisque son intrusion informatique a été opérée depuis le sol britannique, l'avocate de McKinnon estime que son procès doit se dérouler au Royaume-Uni. Sa peine de prison pourrait par la même occasion passer de plusieurs dizaines d'années à trois ou quatre.

Si McKinnon a déjà avoué son intrusion dans les réseaux informatiques de la NASA et du Pentagone, il a par contre toujours réfuté des dégâts occasionnés pour les 97 ordinateurs piratés avec l'effacement de fichiers sensibles. Selon le gouvernement américain, des systèmes militaires ont ainsi été inopérants peu de temps après les attaques du 11 septembre 2001. Des dommages évalués à plus de 800 000 dollars nous rappelle Canoë, alors que Solo aurait commis ses actes de piratage depuis un ordinateur personnel avec comme objet de curiosité l'existence de technologies extra-terrestres dissimulées par le gouvernement US.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #391851
C'est dommage d'utiliser son talent pour faire ce genre de chose. Mais chapeau bas parce que réussir à forcer d'éteindre 2000 ordinateurs pendant 24Heures ... Ils ont du flipper et y en a surement qui ont du morfler dans les services informatiques...
Le #392271
Fox Mulder avait raison, les extra-terrestres existent et le FBI ne veut pas qu'on le sache.
Le #392421
McKinnon alias Solo, alias "Spok" qui aurait subi une opération chirurgicale des oreilles, a du penser à tord qu'il pouvait rentrer en contact avec la fédération grace aux ordinateurs du FBI.
Pas de bol ils étaient sous windows ça a foiré et pour se venger il a supprimé des fichiers importants sachant que les sauvegardes de windows plantaient depuis plusieurs mois depuis que le FBI avait installé Windows7 beta gratuite mais que les gars du service info savaient/voulaient/pouvaient (barrer les mots inutiles) pas regarder les logs ... Alors ils ont du downgrader les 2000 pc et ils ont fait croire que c'était la faute à spok alors que c'est lui qui leur avait fait découvrir leurs problèmes de sauvegarde.
Il a peut-être tout simplement confondu le FBI avec la Fédération Borg Intergalactique.

comment je suis plus crédible ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]