Les exclusivités ne valent plus grand chose, selon Microsoft

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Games Industry
Logo Xbox 360

Avec les contrats d'exclusivité qui volent en éclat au son d'un stylo remplissant un carnet de chèques, on peut affirmer que la situation a changé depuis plusieurs années. Pas de soucis pour Microsoft, qui a bien conscience que là ne réside pas la clé du succès.

Logo Xbox 360Impensable pour une société qui s'est battu pour obtenir les meilleurs éditeurs afin de détenir les meilleurs jeux, que de l'entendre dire que les exclusivités ne pèsent plus autant dans la balance que par le passé. Le chef de produit de la Xbox 360 en Allemagne, Boris Schneider-Johne pense qu'il est maintenant nécessaire de sortir ses softs sur plusieurs machines, afin d'amortir les coûts de développement, de plus en plus importants.

"Ce que nous voyons aujourd'hui c'est que l'influence des titres exclusifs sur les courbes de ventes devient de plus en plus petite... En outre, nous sommes dans une situation où il y a une course en tête-à-tête avec plusieurs consoles et que personne n'est super clair quant au leadership - en particulier ce qui oppose la Playstation 3 à la Xbox 360... Etant donné les coûts de production des jeux, il n'est guère possible pour un développeur de s'engager exclusivement avec quelqu'un..."


Les éditeurs-tiers ne font pas les meilleurs jeux ?
On pense tout de suite à Final Fantasy XIII, dont l'exclusivité hors Japon n'est plus, ce qui a bien profité à Microsoft, évidemment heureux de retrouver un tel titre sur sa machine. Sans compter les exclusivités temporaires, qui donnent un délai qui est de généralement quelques mois à la première console qui accueille un titre avant de faire profiter celui-ci à la concurrence.

"Sony fait maintenant ses propres jeux pour la console (PS3) , nous faisons nos propres jeux pour la console (Xbox 360). Les titres sont exclusifs, car ils tentent également de tirer le meilleur de la console, mais quelqu'un comme Electronic Arts ou Activision a un modèle de business qui les fait rarement développer sur une console exclusivement. Par conséquent, le titre exclusif est un peu moins important."

Est-ce que son discours serait le même si Sony se trouvait dans une position un peu plus confortable, poussant Microsoft à jouer des coudes pour ne pas se retrouver derrière ?
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]