Microsoft et CE : astreinte réduite à... 860 millions d'euros

Le par  |  5 commentaire(s)
Logo Microsoft Pro

Le Tribunal de l'Union européenne confirme pour l'essentiel la décision de la Commission européenne en imposant à Microsoft une astreinte de 860 millions d'euros.

C'est une affaire qui nous ramène en 2004. La Commission européenne avait infligé à Microsoft une amende de 497 millions d'euros et ainsi de sanctionner un abus de position dominante.

Plus précisément, une concurrence déloyale sur le marché des lecteurs multimédias via l'intégration de Windows Media Player dans Windows, et le refus de fournir des informations pour le développement de produits tiers interopérables avec les serveurs sous Windows.

Sur ce deuxième point, Microsoft a eu du mal à se conformer à la décision de Bruxelles. Après plusieurs rappels à l'ordre, l'addition est devenue de plus en plus salée pour la firme de Redmond avec une astreinte de 280,5 millions d'euros puis une nouvelle de 889 millions d'euros.

L'ultime astreinte avait été imposée dans la mesure où la Commission européenne estimait que les taux de rémunération proposés par Microsoft pour accorder l'accès aux informations relatives à l'interopérabilité n'étaient pas raisonnables.

Logo Microsoft ProMicrosoft a demandé au Tribunal de l'Union européenne d'annuler cette décision, de supprimer ou de réduire l'astreinte de 889 millions d'euros. Dans un communiqué, le tribunal indique " confirmer pour l'essentiel la décision de la Commission européenne et rejette tous les arguments invoqués par Microsoft afin d'en obtenir l'annulation ".

Le montant de l'astreinte a toutefois été légèrement revu à la baisse, soit 860 millions d'euros. Une réduction de 39 millions d'euros pour tenir compte du fait que la Commission européenne avait autorisé Microsoft à " limiter la distribution des produits développés par ses concurrents open source sur la base des informations relatives à l'interopérabilité non couvertes par un brevet et non inventives ".

Dans son bilan annuel 2011, Microsoft a indiqué avoir réalisé un chiffre d'affaires de près de 70 milliards de dollars ( 56 milliards d'euros ) et un bénéfice net de plus de 23 milliards de dollars ( 18,5 milliards d'euros ).

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #979101
C'est normal...

En plus, vu les chiffres des recettes, ça leur en touche une sans réveiller l'autre...
Le #979111
C'est même pas le budget pub de Windows Phone et en plus il obtienne une ristourne sur la base de brevets illégaux, ils doivent être morts de rire.
Le #979131
Lorsque Microsoft a été condamné (une première fois) par l'UE pour sa position dominante (à la modique somme de 498 Millions d'euros), le porte-parole (càd un des nombreux avocats) avait souligné que M$ ne ferait pas appel et qu'il payerait (news du 25/01/2005). Avec un bénéfice à l'époque de plus de 17 milliards de dollars (je dis bien bénéfice et pas chiffre d'affaires), on comprend aisément que cela ne portait aucun préjudice à la société. Autant retirer un verre d'eau de l'océan pour faire baisser son niveau.

Alors quid ? Et si Microsoft créait son propre état (ils en ont les moyens et la rumeur a déjà été énoncée) et dictait SA politique commerciale au reste du monde ? On fait quoi ?

Un embargo sur leurs produits ? Je ne vois guère cela possible étant donné que Ballmer tient le monde par les bijoux de famille et que la migration massive vers d'autres solutions coûterait des sommes tellement astronomiques qu'aucun état ne serait capable de subsidier une telle alternative (du moins dans le court terme).

Moralité : on est mal ... (enfin ... vous êtes mal ... car j'ai déjà un pied sur un autre navire quelque fois que celui de M$ déciderait de plonger)
Le #979461
dans la société ou je travail les deux système se côtoie.
la partie administrative sur Windows la partie production UNIX pour les serveurs ,Linux pour la gestion des communication entre les machine sous Windows et les serveurs UNIX. donc passer la boite tous sur le libre ne couterais pas si cher.
Le #979481
micropastis a écrit :

dans la société ou je travail les deux système se côtoie.
la partie administrative sur Windows la partie production UNIX pour les serveurs ,Linux pour la gestion des communication entre les machine sous Windows et les serveurs UNIX. donc passer la boite tous sur le libre ne couterais pas si cher.


Ta boîte est une entreprise prévoyante mais je déplore que ce ne soit pas une généralité
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]