Microsoft : le guide de l'espionnage de retour

Le par  |  5 commentaire(s)
Microsoft-Cryptome

Microsoft n'a peut-être pas tant de choses à cacher. Taxer de guide espion, un document donnant les clés aux autorités américaines pour accéder à des données personnelles est de nouveau en ligne sur le site Cryptome.

Microsoft-CryptomeCes derniers jours, le site Cryptome a défrayé la chronique en mettant en ligne un document que l'on aurait pu considérer comme hautement sensible ou du moins polémique. Une habitude pour ce site qui a publié des documents du même acabit et baptisés " guide de l'espionnage " pour PayPal, MySpace, Facebook, AOL ou encore Skype. Avec Microsoft, cette publication a donné lieu à un petit imbroglio.

Ce document est à destination des autorités américaines. Il donne le détail des données privées que Microsoft garde dans la mémoire de certains de ses serveurs et pour combien de temps, et explique la démarche à suivre par les autorités pour y avoir accès dans un cadre légal. Dans le lot, des données relatives aux services d'authentification Windows Live ID, de messagerie électronique et instantanée Windows Live Hotmail et Messenger, Xbox Live et autres.

Pour le cas de ses services d'e-mail, Microsoft explique qu'ils couvrent plusieurs domaines : @hotmail.com, @msn.com, @live.com, avec également des extensions nationales à l'instar du .fr. Toutes les données des utilisateurs associées sont stockées aux États-Unis, quelle que soit la localisation géographique de l'utilisateur. L'enregistrement à un compte e-mail est conservé pendant toute la durée de vie du compte, et 60 jours pour l'historique des connexions avec adresse IP.

De quoi faire froid dans le dos, les autorités ont accès à une interface dédiée ( voir image de cette actualité ) depuis laquelle elles peuvent consulter tout un panel d'informations personnelles, jusque dans le contenu d'un e-mail qui aura été archivé.


Microsoft accepte finalement la fuite du document
La fuite de ce document a valu à Cryptome une plainte déposée par Microsoft en vertu du Digital Millennium Copyright Act, la loi américaine portant sur les violations du droit d'auteur. En conséquence, l'hébergeur de Cryptome a coupé sa connexion mais le site est aujourd'hui de retour avec ledit document toujours accessible. Microsoft a retiré sa plainte et pour Cryptome l'incident est clos.

Un porte-parole de Microsoft a indiqué à The Register que le " respect de la protection de la vie privée des clients est prise très au sérieux ", et c'est pourquoi " des directives spécifiques sont établies pour répondre aux demandes des forces de l'ordre ". " Dans cette affaire, nous n'avons pas demandé à ce que le site soit coupé, seulement que le contenu de Microsoft sous copyright soit retiré ".

Nénanmoins, Microsoft a changé son fusil d'épaule : " Nous avons demandé que le site soit remis en ligne et ne demandons plus le retrait du document ".

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #601431
ok et pour google & gmail ?
Le #601441
depuis le temps qu'on le dit,il y en a encore qui croient a la politique de confidentialité de ses boîtes.
Fouillez bien seven,et vous verrez que crosoft s'arroge toujours le droit de faire sortir des données de votre pc....
mais bien sûr vous n'êtes pas obligés de me croire,pour parodier un journaleu
Le #601531
Ne pensez pas que les utilisateurs de Linux ou Mac sont anonymes et intracables... C'est totalement pareil.
Le #601571
@Oudi1974
Tu crois vraiment que les développeurs Linux qui sont bénévoles s'amusent à faire fournir des informations aux autorités ? tu rêve
La communauté est trop vaste, et même mondiale, alors il faut arrêter de faire croire que c'est pareil pour Linux
Par contre oui pour MacOS ça pue autant que WIndows
Sans oublier qu'il y a pas mal de distribution Linux et que quiconque sait programmer peut modifier son Linux
Quand à l'anonymat et la traçabilité sur le Net ce n'est pas une affaire d'OS mais de FAI et de serveurs
Le #601691
Ni msn, Ni Gtalk, ni gmail, ni icQ, ni trillian, ni yahoo mail, ni rien... et encore moins de cloud computing avec ses stés qui bafouent nos droits !
Passez par un proxy pour utiliser google, vous serez de suite cataloguer comme malware (?!)
il existe assez de solutions libres pour rejeter ces sites et messageries qui ne servent que les intérets de certaines puissances.
Le pire ça reste comme dit plus haut Seven qui octroit a MS de laisser sortir de votre plein gré toutes informations jugées utiles, ( ex: MS securite essentiels, = defender , media center). cela est aussi valable pour toutes les suites de supprot ( dell, hp) qui font plusieurs dizaines de mo, tout ça pour voir si vos drivers sont à jour..
idem pour les suites logitech, les imprimantes HP, canon, (qui elles envoient des ID uniques, pour diverses choses dont voir si vous utilisez bien des cartouches d'origine).
Faut arréter de prendre les gens pour des cons.
Qu'on se le dise !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]