Microsoft : si vous souhaitez pirater, volez nos logiciels !

Le par  |  62 commentaire(s)
piratage

Selon Jeff Raikes, président des activités du groupe Microsoft, relayé par Techweb, voici donc la position de la firme face aux pirates : " Si vous vous apprêtez à pirater quelqu'un, nous voulons davantage que ce soit nous plutôt que quelqu'un d'autre ", a t-il déclaré lors de la conférence Morgan Stanley Technology.

PiratageSelon Jeff Raikes, président des activités du groupe Microsoft, relayé par Techweb, voici donc la position de la firme face aux pirates : " Si vous vous apprêtez à pirater quelqu'un, nous voulons davantage que ce soit nous plutôt que quelqu'un d'autre ", a t-il déclaré lors de la conférence Morgan Stanley Technology.

Pourtant, chaque année Microsoft dépense une fortune pour ses protections anti-piratage à l'instar des DRM ( mesures techniques de protection, sur les fichiers musicaux par exemple ) ou de son Windows Genuine Advantage ( WGA ), programme d'authentification du système d'exploitation phare de l'éditeur.


La stratégie piratage chez Microsoft
Selon Raikes, un certain nombre de piratages logiciels aident en réalité Microsoft à diffuser ses produits, qui, s'ils n'avaient pas été piratés, ne seraient peut-être pas connus de ceux qui utilisent ces versions illégales. En définitive, ceux qui piratent des logiciels Microsoft sont au contact des produits de la firme, ce qui lui assure pour l'avenir une base de clients potentiels déjà familiarisés avec ses applications.

Manoir microsoft" Nous estimons que sur le long terme, l'atout fondamental est d'avoir une base de clients qui utilisent nos produits. (...) Ce que vous pouvez ensuite espérer, c'est de les convertir vers des licences produits légales. ", a t-il ajouté précisant que Microsoft n'abandonnerait pas ses efforts pour lutter contre ceux qui conçoivent et utilisent des versions détournées de ses produits.

Cependant, il a indiqué qu'il fallait trouver l'équilibre nécessaire car les pirates d'aujourd'hui seront peut-être les acheteurs légitimes de demain. En résumé, la compagnie lutte contre le piratage mais garde le contrôle sur son étendue sans pour autant vouloir le résorber de manière trop brutale, ce qui pourrait entraîner la fuite de ces clients potentiels vers d'autres horizons.

Raikes estime que 20 à 25 % des logiciels sont piratés aux Etats-Unis.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 7

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #160742
Le #160746
Mouhai, ils s'en foutent, la vente des infos persos récoltées via windows rapporte plus qu'une licence....
Le #160747
autant passer a linux et aux logiciels libres comme cela il n'y a pas besoin de pirater afin d'avoir acces gratuitement a des logiciels de qualité ( OpenOffice.org, ... )
Le #160748
Devinette:
Des trolls se sont glissés dans les commentaires, saurez-vous les retrouver '
(indice: il y en a 3)
Le #160751
Les majors du disque et du cinéma devraient adopter ce même état d'esprit... Elles nous laissent télécharger illégalement leurs oeuvres, et nous considèrent comme des clients potentiels ! Comme ça hop, finies les poursuites judiciaires à gogo

Plus sérieusement, le problème pour Microsoft, c'est que les gens qui téléchargent les softs made in Redmond "risquent" bien de rester longtemps à l'état de clients potentiels !
Le #160752
exactement ce que je dis depuis des années,on a jamais vu(enfin pour ma part) crosoft ester contre des pirates et dieu sait qu'avec tous les serveurs qu'ils mets dans ses os y doit bien arriver a savoir.

anonymat
j'ai pas trouvé une aide sup serait la bienvenue

http://www.pcinpact.com/actu/news/35060-vista-crack-bios-oem-piratage.htm
Le #160756
Comme on dit, la première dose est gratuite. Bah pour une fois ils ne le cachent pas, c'est déjà ça.
Le #160759
Salut,

Je vois que la moyenne d'âge ici doit être basse ;-) ' Déjà à la sortie de Windows 3.11 ils le disaient ...

Rien de neuf sous le soleil
Le #160761
About 3 million computers get sold every year in China, but people don't pay for the software. Someday they will, though. As long as they are going to steal it, we want them to steal ours. They'll get sort of addicted, and then we'll somehow figure out how to collect sometime in the next decade.

* Speech at the University of Washington, as reported in "Gates, Buffett a bit bearish" CNET News (2 July 199
http://news.com.com/2100-1023-212942.html
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]